Assurance au km

Les diverses formules d’assurance auto au kilomètre

C’est évident : quand bien même elle se limite aux garanties les plus essentielles, une assurance automobile est onéreuse, et son prix ne cesse d’ailleurs d’augmenter chaque année. La situation est d’autant plus compliquée à accepter par tous les propriétaires de véhicule qui n’en font qu’un moindre usage, et qui en dépit de tout sont obligés de débourser autant qu’un gros conducteur.

Un boîtier électronique à bord

Adhérer à une assurance auto au km est synonyme d’installer à bord de votre véhicule un boîtier électronique. Pris en charge par la compagnie d’assurance, cet outil doté des dernières technologies en matière de géo-localisation et de transmission de données envoie en temps réel les informations relatives à vos déplacements (la distance en Km parcourue, la durée de la conduite, les horaires et le type de tronçons empruntés). Cependant rassurez-vous : pour développer les propositions « Pay as you drive », les compagnies d’assurance auto ont absolument obtenu l’accord de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), qui encadre la collecte et l’usage fait des données personnelles des assurés.

L’adhésion à une assurance au km se base sur un engagement écrit où le conducteur prend l’engagement de ne pas excéder un certain nombre de km. Si vous excédez le seuil déterminé d’une certaine dizaine de km, vous n’allez pas être pénalisé. Par contre, si le nombre de km parcourus est nettement au-delà de votre promesse, le surcoût appliqué à votre cotisation d’assurance auto va faire monter en flèche la facture ! Veillez donc à la limite que vous promettez à l’année, puisque ce chiffre est déterminant pour que la formule au km reste avantageuse.

Les formules d’assurance auto au kilomètre, offres plutôt récentes apparues sur le marché, représente une excellente solution pour ces conducteurs. En prenant l’engagement de rouler en deçà d’une distance déterminée chaque année, ou en donnant accord de la traçabilité de leurs déplacements, ils jouissent d’une cotisation beaucoup bien plus légère. Comment ça fonctionne ?

Définition et points positifs de l’assurance au kilomètre

Un contrat d’assurance automobile « au kilomètre » vous offre sans détour la possibilité de débourser pour une cotisation proportionnelle à l’usage effectif que vous faites du véhicule : vous payez moins lorsque vous roulez moins.

Pour obtenir l’assurance au kilomètre appropriée pour vos déplacements, pensez à faire une comparaison des assurances auto !

C’est un dispositif intéressant, au moyen duquel chacun est gagnant. Du côté de la compagnie d’assurance, un véhicule qui est moins roulé a d’un point de vue statistique moins de probabilités d’occasionner ou d’être victime d’un sinistre. Pourtant les formules au kilomètre motivent à juste titre l’assuré à conduire le moins possible, à parker le véhicule garage et à faire par exemple, dès qu’il le peut, usage des transports en commun : autant de comportements véritablement soutenus par les assureurs. Du côté de l’assuré, la prime de cotisation est assez moins importante que ce qu’elle est pour une assurance ordinaire qui affiche des garanties similaires : la ristourne se situe souvent entre 15 et 30 %.

Point d’alerte donc pour les malentendus : zéro kilomètre de distance parcourue au cours de l’année ne correspond pas à 0 € de cotisation ! Dans cette éventualité, vous aurez bien évidemment à débourser une somme minimale. Il faut savoir que même en stationnement ou à l’abri dans un garage, un véhicule continue à constituer un risque pour les tiers (vol du véhicule suivi d’un accident grave…), et que ce risque doit nécessairement être couvert.

Lorsqu’il est question d’assurance au kilomètre, il y a actuellement sur le marché deux types de formules qui coexistent. Chacune obéit à une logique particulière et à des principes de fonctionnement précis.

La formule « avec forfait kilométrique »

L’assurance auto avec forfait kilométrique est la plus vieille et la plus populaire. Le conducteur prend à l’avance l’engagement, par contrat, de ne pas excéder un certain nombre de kilomètres parcourus tout au long de l’année. Une compagnie d’assurance telle Generali, par exemple, offre avec son contrat « L’Auto » une option 4 000 ou 8 000 km, qui concèdent dans cet ordre une baisse de la cotisation de 40 % et 30 %.

Le suivi du bon respect de ses promesses par l’assuré s’exprime au moyen d’un relevé annuel (et sans frais) du compteur kilométrique chez un garagiste partenaire de la compagnie d’assurance : premièrement, lors de l’adhésion au contrat, ensuite à chaque date anniversaire. Dans quelques cas, la compagnie d’assurance va se contenter d’une déclaration sur l’honneur fournie par l’automobiliste.

L’assurance au kilomètre « Pay As You Drive »

La formule « payez comme vous roulez » ou « PAYD » est plus jeune et porteuse d’innovation. Importée directement des pays anglo-saxons où elle se développe avec succès, elle vous offre la possibilité de payer très précisément en fonction du nombre de kilomètres effectivement parcourus. Pour ce faire, vous êtes tenu d’approuver la mise en place (sans frais) d’un boîtier électronique dans votre véhicule, qui va faire une géolocalisation en continu de votre véhicule, en déduire le nombre de kilomètres parcourus et envoyer ces données à votre compagnie d’assurance en ligne en temps réel.

Dans ce schéma, la tarification de votre usage réel du véhicule constitue un réel confort, à moins toutefois de supporter dans votre habitacle la présence de ce « mouchard », qui peut également être utile pour la détection des comportements imprudents qu’a eu le conducteur (surtout une durée de conduite anormalement long) et le mettre en porte-à-faux face à sa compagnie d’assurance. Il faut par ailleurs noter qu’en cas d’annulation de la formule, l’enlèvement ici du boîtier va vous être facturé, environ 60 € en moyenne.

Selon quelles modalités ?

Rouler peu, oui, mais qu’est-ce que cela veut dire concrètement ?

Il faut savoir que pour que l’assurance au kilomètre soit avantageuse pour vous, vous devez parcourir moins de 8000 km l’année.

Ainsi, menez la réflexion par deux fois, étant donné que bénéficier d’une assurance auto au kilomètre serait susceptible de vous faire économiser à hauteur de 30% sur votre prime d’assurance !

Le principal inconvénient : la mise en place probable d’un boitier GPS, « boitier mouchard », lequel serait susceptible de vous rendre peu confortable. En réalité, au-delà du nombre de kilomètres parcourus, ce boitier a aussi la possibilité de faire un relevé de vos déplacements, votre comportement de conducteur, la durée de roulage, le type de routes empruntées, etc.

Toutefois, il faut savoir que la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) encadre l’établissement de ces contrats, portant sur la collecte et l’utilisation des données individuelles par les compagnies d’assurance. À priori, il n’y a par conséquent aucune crainte à avoir.

En situation de dépassement de la distance autorisée

C’est son principal inconvénient : une assurance avec forfait kilométrique amène l’automobiliste à être dans l’obligation de bien tenir le compte des kilomètres parcourus tout au long de l’année. Si vous avez fait un dépassement léger (quelques dizaines de kilomètres tout au plus), votre compagnie d’assurance pourra normalement faire fi de cela…

Par contre, pour tout dépassement plus considérable, vous êtes tenu de l’aviser le plus rapidement possible. Quelques compagnies d’assurance vont faire alors dans l’immédiat basculer le contrat sur un régime plus standard, ce qui peut résulter en une augmentation forte de la cotisation. D’autres se montrent plus flexibles et, à l’image des opérateurs de téléphonie mobile, offrent un mécanisme de « packs » ou de « recharges », pour vous rendre possible l’augmentation en cours d’année de votre forfait kilométrique (pack 1 000 km, 2 000 km…) sans avoir à payer une somme outre-mesure. Explorez les conditions de votre contrat.

En formule « PAYD », par contre, aucun forfait ne vous limite et vous payez autant que vous conduisez. Théoriquement donc, rien ne fait obstacle par conséquent aux gros rouleurs d’y adhérer. Cependant, pour ceux-ci, une formule ordinaire va être bien plus bénéfique sous un angle économique.

De toute évidence, il faut se rappeler que la cachotterie libre d’un dépassement, le trucage d’un boîtier électronique, d’un compteur kilométrique ou toute déclaration inexacte à la compagnie d’assurance sont des faits possibles d’induire une déchéance de garantie !

Les différents profils de conducteurs au km

  • Les petits rouleurs. La formule « Pay as you drive » est spécialement dédiée aux automobilistes amenés à effectuer de petites distances ou faisant peu de déplacements au cours de l’année. Elle leur offre la possibilité de ne pas débourser plus que ce qu’il en est de leur consommation réelle.
  • L’assurance des voitures d’appoint. Assurer au km un véhicule qui n’est pas censé rouler énormément, par exemple un véhicule secondaire ou un camping-car, est un choix idéal.
  • Les jeunes conducteurs. Les apprentis ont aussi la possibilité de bénéficier de l’assurance au km pour réduire le coût de leur prime d’assurance auto. Leur contrat va être majoré d’une taxe ou assorti de quelques restrictions d’utilisation de leur véhicule, par exemple la nuit et le weekend, plus convenables aux accidents de la circulation.

Quels types de garanties sont envisageables ?

En dehors du mode de calcul des cotisations payables, les assurances au kilomètre ne se différencient aucunement des autres assurances auto. Vous êtes par conséquent en droit d’adhérer à une formule basique, qui inclue seulement la responsabilité civile (« au tiers »), ou choisir plutôt une protection plus élargie (assurance tous risques, garantie dommages, garantie individuelle circulation du conducteur, protection juridique, etc.).

Une formule appropriée pour quelques conducteurs ou véhicules

Comme signalé déjà, les formules d’assurance au kilomètre s’avèrent notamment bénéfiques pour les petits rouleurs. Ceux-ci sont peuvent éventuellement renvoyer à de nombreux profils variés : il peut tout autant être question d’un usage régulier de la voiture, cependant sur de très courtes distances, que d’un usage occasionnel sur des distances longues (par exemple une voiture utilisée uniquement pour les départs en vacances ou pour le dimanche). Cela importe peu du moment que la distance parcourue en km, ramenée à l’année, est la même. En pratique, les automobilistes qui en général ont le plus intérêt à adhérer à ces formules sont les retraités les plus sédentaires et les étudiants résidant dans de grandes villes.

Bien plus que cela, même les gros rouleurs vont pouvoir avoir un intérêt pour l’assurance au kilomètre s’ils sont propriétaire d’un véhicule d’appoint ou secondaire, qu’ils font rouler bien moins que leur voiture principale (par exemple une voiture de collection, un camping-car …). Dans ce schéma, la voiture principale et la voiture secondaire vont pouvoir être assurés chez la même compagnie d’assurance, l’une avec un contrat ordinaire et l’autre avec un contrat au kilomètre.

Contrat d’assurance auto au kilomètre : quels en sont les avantages ?

L’assurance auto au kilomètre affiche deux avantages prépondérants :

  • D’abord, elle vous offre la possibilité de débourser selon l’usage réel que vous faites de votre véhicule ce qui est en particulier avantageux si vous ne sortez jamais votre véhicule du garage (ce qui n’est pas synonyme de ne pas l’assurer) ou si vous êtes un petit rouleur.
  • Ensuite, quand vous faites face à une surprime, l’assurance au kilomètre vous offre la possibilité de réaliser des économies sur votre cotisation à l’année sans avoir à faire payer le prix à votre niveau de protection.

Les limites de l’assurance auto au kilomètre ?

Il faut mettre en place un traceur électronique dans votre véhicule qui va transmettre en permanence la position de votre voiture à l’assureur de même que la distance en kilomètres véritablement parcourue. L’intérêt est que votre auto va être retrouvée sans difficultés si un vol survenait (considérant bien sûr que le traceur ne soit pas visible).

Autre limite, il va ne pas falloir excéder le nombre de kilomètres fixé dans le contrat au risque de débourser un supplément à chaque kilomètre parcouru de trop. La facture peut monter rapidement et il est indispensable d’avoir une bonne connaissance du kilométrage que vous effectuez au cours de l’année avant d’opter pour un forfait. Faites preuve d’attention au contrat car quelques-uns peuvent proscrire de conduire la nuit, des jours particuliers si vous êtes apprenti … Si en dépit de tout vous vous retrouver à faire un tour sur ces créneaux-là, vous aurez une augmentation sur votre prochaine facture.

En fin de compte, il ne faut pas se tourner vers une assurance au kilomètre aveuglément. En fait, quand bien même cette offre peut présenter de grosses économies pour quelques profils ce n’est pas toujours ainsi dans tous les cas. Bonjour vos calculettes !

Ce genre d’assurance n’est réellement moins onéreuse que si l’auto roule très peu : dans l’éventualité de dépassements de forfait, l’assuré doit débourser des frais additionnels. La mise en place d’un boîtier dit « mouchard » peut également rendre quelques automobilistes inconfortables, surtout en raison du fait que d’après le contrat souscrit, il est susceptible de sauvegarder plusieurs données variées :

  • Les déplacements effectués
  • Les types de trafics empruntés
  • La façon de conduire
  • La durée de conduite et les horaires

Il faut néanmoins savoir que la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) encadre le développement de ces nouveaux contrats sur les aspects relatifs à la collecte et à l’utilisation des données individuelles par les compagnies d’assurance.

Vous serez aussi intéressé par :

Matmut La Mutuelle assurance des travailleurs mutualistes (Matmut) est une compagnie d’assurance mutuelle. ...
Carte Visa Premier Dans le monde si animé des cartes prépayées, un point en particulier s’avère être ignoré par tout le...
eToro eToro LA plateforme de trading social ? Voici notre Avis 2019 Il est compliqué de comparer eToro...
Axa Axa est LE, ou l’une des plus grosses compagnies d’assurance du monde. Puis, à l’instar de toutes se...
Option binaire L’option binaire est un système de trader qui s’appuie sur la baisse (put) ou la hausse (call) du co...
Mon banquier en ligne On peut classer « Mon banquier en ligne » parmi les néo-banques. Ce n’est pas un pure player comme o...
Monabanq Procéder à un changement de banque, c’est un fait. Mais faisons-nous la réflexion réelle de ce qui e...
Credigo Credigo est un broker spécialiste en opérations de rachat de crédits. Il va s’occuper en toute intég...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password