Crédit à la consommation

Crédit à la consommation : Avis & conseils pour mieux choisir son crédit

Définition du crédit à la consommation

On appelle « crédit consommation » un prêt pour un client particulier. Il s’obtient auprès d’une banque ou d’un établissement octroyant des micro-crédits. Le prêt concerne toutes sortes de dépenses du ménage (qui n’ont donc rien à voir avec le travail) et le plafond est établi à 75 000 €. Toutefois, les dépenses en lien avec l’immobilier (construction, acquisition) ne sont pas couvertes par ce type de crédit.

Le crédit consommation est destiné à couvrir le besoin d’un équipement domestique (électroménager, voiture, projets en lien avec la scolarisation des enfants). Le débiteur promet de restituer l’argent par tranches, selon l’entente avec l’établissement, avec des intérêts. Le Code de la consommation régente ce type de prêt.

Analysez les offres de prêts

Prenez le taux le plus avantageux

Votre projet nécessite une subvention financière ? Les offres de crédits sont nombreuses : personnel, travaux, automobile… Les maisons de crédit établissent le montant des intérêts selon la nature du projet, la somme à prêter et l’échelonnement du paiement. Il variera d’un crédit à l’autre. La comparaison est donc incontournable si vous cherchez à obtenir un taux avantageux afin d’économiser au maximum.

Sélectionnez le bon établissement de crédit

Hormis le critère du taux des intérêts, il y a d’autres différences entre les établissements de prêts. La rapidité d’obtention d’un prêt est parfois le premier critère à prendre en compte quand vous devez absolument faire un achat. Wannawin vous permet de simuler votre prêt grâce à un questionnaire disponible sur le site. Ainsi, vous n’aurez plus à demander les tarifs des différents organismes et devoir procéder à la comparaison vous-même, quel que soit le crédit en question (travaux, véhicule ou dépenses à titre privé).

Qu’est-ce que Wannawin a de plus à vous offrir ?

Après avoir comparé les offres d’assurances, le site LesFurets.com vous soutient dans la recherche du taux préférentiel pour la subvention de votre projet. Que ce dernier concerne la réparation de votre résidence, l’achat d’une nouvelle voiture ou d’un deux-roues, le paiement des dépenses pour un mariage ou des vacances, la simulation multiple des offres de plusieurs établissements est possible avec Wannawin.

Ce sera aussi l’occasion de chercher une prestation d’assurance intéressante pour votre véhicule, votre moto ou votre maison.

Le déroulement de la convention de prêt consommation

Remboursement par anticipation

Lorsque cela est mentionné dans le contrat, le contractant peut accélérer le paiement de ses échéances. C’est le remboursement anticipé et il peut être fait en totalité ou partiellement.

Note : Le pourvoyeur de crédit n’est pas obligé d’accepter un remboursement partiel dans le cas où la somme à rendre ne dépasse pas trois fois le montant de l’échéance suivante.

Au cas où la somme censée être remboursée par anticipation est supérieure à 10 000 €, la banque peut prévoir une indemnisation, mais celle-ci ne dépassera pas 1% de la valeur totale du crédit (elle est de 0,5% si la fin du contrat est dans moins d’une année).

La banque ou la maison de crédit peut limiter le montant à la somme des intérêts qui auraient dû être appliqués si le client a réglé en fonction du calendrier précédent. Elle ne peut pas exiger une indemnité si le paiement concerne un découvert ou un crédit renouvelable.

Les difficultés au cours du remboursement

Lorsque des soucis financiers surviennent (à cause de problèmes professionnels, de santé ou autres), l’emprunter a la possibilité de faire une requête auprès du juge d’instance pour alléger momentanément les intérêts ou étendre la durée du paiement. Seulement, cette extension ne peut aller au-delà de deux ans.

On parle alors d’un incident de paiement caractérisé lorsque le montant qu’il reste à régler équivaut au triple du dernier paiement réalisé, ou quand il s’est passé 3 mois depuis le dernier règlement.

Si l’établissement de crédit poursuit l’emprunteur en justice, les délais mentionnés plus hauts ne seront pas valables. Il y aura une inscription de cet incident auprès de la Banque de France dans les 30 jours qui suivent la déclaration faite au client. La sauvegarde d’un incident durera 5 ans.

Les dispositions juridiques autour du crédit à la consommation

Le devoir d’information

En termes de lois, la justice considère un client qui a reçu une information suffisante et correcte, connaissant les tenants et les aboutissants d’une entente, comme pouvant décider en toute lucidité. Aussi, l’insuffisance de données ou l’ignorance qui ont toutefois parvenu à un consentement de la part du débiteur peuvent exposer le créditeur à une condamnation.

Les annonces de crédit

La législation en cours exige que des informations apparaissent sur toutes les publicités concernant un crédit :

  • la nature du prêt,
  • l’étendue du prêt dans le temps et le taux annuel effectif global du crédit (TAEG, incluant les frais) bien marqués de façon à être plus lisibles,
  • le montant total de la procédure (illustré d’un exemple muni de calculs),
  • l’échelonnement des paiements et la somme à régler à chaque paiement.

La diffusion médiatique (hormis les annonces radiophoniques) doit insérer le texte suivant : «Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager ».

Par contre, il est défendu d’inciter le public à souscrire un crédit en annonçant un cadeau ou la promesse d’une progression des finances du client demandeur.

L’information préliminaire

Avant toute la procédure, l’établissement de crédit doit donner un formulaire au client emprunteur. Si le prêt équivaut à plus de 3000 €, cette fiche devra être rendue remplie, avec des papiers qui vont servir à justifier qu’il est solvable.

Au cours de cet entretien, le créditeur est tenu de donner le plus d’explications possibles en fonction de la situation de chaque client.

Ces mesures ont pour but de comprendre les besoins du client et de lui fournir le type de subvention qui lui est approprié. Dans le cas d’un montant excédant 1000 €, fourni à l’agence ou en ligne, le créditeur est tenu de toujours proposer un crédit amortissable. Il doit aussi s’assurer que la personne est en mesure de payer sa dette, justificatifs à l’appui, avec une vérification du FICP (le document contenant les incidents de remboursement au niveau national).

Pendant la durée du contrat, surtout si le crédit est à taux variable, le créditeur est dans l’obligation de notifier l’emprunteur de tout changement du taux.

L’offre préalable de crédit

Ce document remis en double (ou triple exemplaire s’il y a une caution) au client emprunteur doit être facile à lire et compréhensible.

Sa validité doit être d’au moins 15 jours suivant l’émission pour que le client puisse avoir le temps de réfléchir sur le contenu.

Selon l’article L. 311-10 du Code de la consommation, voici les données qui doivent figurer sur l’offre préalable : identité du créditeur et du débiteur, le montant des cautions, la nature du projet à financier et les modalités du crédit.

Concernant le crédit, il faut que soient mentionnées :

  • la raison du crédit (nature de l’achat)
  • la somme empruntée ainsi que le total des fonds additionnés des intérêts
  • le taux annuel effectif global du crédit,
  • la date du versement du prêt et les conditions.

Cette offre doit faire mention des échelonnements et des délais de paiement, avec un détail des montants avec et sans intérêts pour les deux parties.

En cas de requête d’une assurance emprunteur, la maison de crédit sera tenue d’accompagner le formulaire d’offre d’une fiche détaillant son offre d’assurance (mention sera faite de l’assureur, du contact de celui-ci, de la couverture, des tarifs et aux appliqués, des conditions dont les exclusions et toutes les conditions qu’il faut savoir).

La banque doit aussi spécifier à l’emprunteur qu’il lui est possible de choisir une convention individuelle chez un quelconque assureur, sous réserve de l’équivalence des couvertures avec celle de l’établissement de crédit.

Toujours d’après la législation, il faut informer le client de la possibilité de se rétracter dans un délai de 7 jours, mais aussi des amendes applicables lorsqu’une des parties ne respecte pas les termes de l’entente. Le formulaire doit aussi préciser que le débiteur a le droit d’avoir accès à ses données personnelles.

La défense des consommateurs

Dans le but de protéger les clients et de leur laisser le choix quant au prêt qui leur convient le mieux (compte tenu de leur situation) et avec les modalités les plus simples, une règlementation a été prévue par le Code de la consommation concernant la forme et le fond du contrat. A dater du 1er mai 2011, la loi Lagarde a étayé cette défense des consommateurs. En voici les éléments :

  • Octroi d’un formulaire standardisé comprenant les informations sur le prêt et la prestation assurantielle ;
  • Estimation de la situation du client pour connaitre s’il est ou non solvable avant la délivrance de l’offre ;
  • 15 jours à partir de l’octroi de l’offre pour y penser et se rétracter au besoin ;
  • 7 jours pour se désister une fois que le contrat a été signé ;
  • Conditions du remboursement anticipé (et pénalisations correspondantes).

L’absence d’offre préalable suivant la règlementation en vigueur ou sans les informations obligatoires expose le prêteur à la perte de ses intérêts.

D’abord, seul son capital lui restera, mais en plus, il sera soumis à des répressions judiciaires. Cela s’adresse aux prêts inférieurs à 75 000 € (incluant les travaux) ainsi que les découverts supérieurs à 30 jours. Toutefois, les prêts inférieurs à 200 € dont les échéances s’étalent sur moins de 90 jours, les prêts dont le montant dépasse 75 000 € ou encore les prêts d’ordre professionnel dérogent à cette règle.

Le recouvrement

La banque a le droit de demander une indemnisation de la part du client lorsque ce dernier ne règle pas ses échéances à temps.

Voici les cas de figure possibles :

1) Ce qui reste du capital est soldé immédiatement

Dans ce cas, l’indemnité s’élève alors à moins de 8 % des échéances qui ne sont pas encore réglées.

2) Les mensualités à venir sont reportées

Dans ce cas, le prêteur peut prendre un dédommagement en complément dont la valeur équivaut à 4 % des échéances différées.

Par ailleurs, dans les cas suivants, le pourvoyeur du crédit est parfaitement en droit de faire intervenir le tribunal d’instance afin de gagner sa cause dans un délai de 2 ans :

  • Prêt classique, le premier incident de paiement non régularisé, ou en fin de contrat ou en cas de résiliation, le non-paiement des montants dus ;
  • Prêt renouvelable, un non-paiement de la totalité du prêt ou d’une échéance 90 jours après.

Les sortes de crédits

Le crédit personnel

Un crédit personnel s’adresse à un individu qui a besoin d’un financement pour un projet à caractère personnel. La banque procèdera à un versement intégral du montant accordé sur le compte du demandeur qui devra alors les rendre en tranches mensuelles accompagnées d’intérêts. Il s’agit d’un prêt à court terme et le taux d’intérêt est invariable jusqu’à la fin de l’entente.

Le crédit affecté

On appelle « crédit affecté » un crédit personnel dont la raison d’être est un achat bien défini. Cela peut très bien être un véhicule, un équipement domestique ou encore des vacances.

L’usage de ces fonds à d’autres fins n’est pas autorisé. Ce genre de prêt est souvent contracté à l’endroit où la vente aura lieu (s’il s’agit d’une voiture, il peut se faire chez le concessionnaire).

En l’absence de ce type de crédit dans les prestations du vendeur, celui-ci peut avoir une banque partenaire. Aussi, l’opération conjointe est considérée comme unique. De ce fait, deux conventions seront produites (une pour la vente et une entente pour le crédit) et celles-ci seront intriquées et dépendantes l’une de l’autre. Les modalités du crédit comprennent des avantages afin que les risques pour le client débiteur soient minimes.

Refus : En cas de refus du crédit, l’annulation de la transaction est systématique, à moins que l’achat ne soit fait au comptant.

En réalité, la transaction ne peut même pas être faite (ni contrat signé, ni paiement d’une avance) avant d’être sûr que le crédit est accordé.

Livraison : Si le crédit est accordé, les paiements ne seront effectués qu’une fois l’article est livré.

Au cas où l’article ne serait pas livré, qu’il ne corresponde pas à la qualité prévue ou que la prestation n’est pas honorée, le prêt sera annulé.

La législation accorde un délai de réflexion à l’acheteur. S’il se rétracte de l’accord du crédit au cours de cette période, l’achat ne se fera pas. Une quelconque dispute durant la validité du contrat de crédit est susceptible de clore le remboursement. Au cas où la transaction est résiliée, le crédit le sera aussi.

Le crédit non affecté

Contrairement au crédit affecté, il s’agit d’un prêt dont la raison n’est pas spécifique.

Le débiteur peut donc l’utiliser comme il veut et il est complètement libre vis-à-vis du prêteur (il ne doit ni facture, ni document justifiant son achat). C’est donc un crédit plus accessible, mais les intérêts sont plus nettement supérieurs en raison de l’absence de garantie pour l’établissement de crédit.

Le crédit renouvelable

On l’appelait auparavant le « crédit révolving », c’est une provision d’argent dont le débiteur dispose pour un usage libre, que ce soit partiel ou total.

Au fil du remboursement des dépenses, avant la fin présumée du contrat, le débiteur peut utiliser la provision d’argent placée au départ qui va se reconstituer (jusqu’au plafond autorisé). Le crédit renouvelable est associé à une carte de crédit utilisable en boutique dont la validité est généralement d’une année (également renouvelable).

Toutefois, l’établissement de crédit est en devoir de faire savoir au propriétaire de la carte au cas où les conditions seraient renouvelées, si le contrat est reconduit, et comment rembourser le reste du capital. En effet, une opposition à la poursuite du contrat peut être émise 20 jours avant sa fin, impliquant le paiement de la somme utilisée.

L’établissement se doit aussi de vérifier tous les ans le fichier des incidents de paiement (pour les interdits bancaires) et réévaluer tous les 3 ans si le débiteur a bien les moyens de régler sa dette.

Bien que ce type de crédit soit facile à accéder et qu’il rend les achats en magasins partenaires plus simples, il présente l’inconvénient de la tentation à l’achat sans contrôle. Aussi, il est responsable du surendettement de beaucoup de ménages. Prudence est donc de mise dans la gestion des finances.

Location avec option d’achat

La LOA comme on l’appelle souvent, est un moyen couramment utilisé pour se payer un véhicule (voiture, bateau…) ou encore du matériel informatique. Elle est aussi appelée Leasing ou Crédit-bail.

Dans ce type d’entente, le prêteur (institution ou personne) paie l’article et le met en location à une personne qui paiera ensuite des mensualités fixes. A la fin de l’entente, le locataire fera l’acquisition définitive du bien, avec le règlement du montant restant. C’est donc un moyen de posséder un bien neuf en étant exempté d’un paiement trop cher à l’achat, et de disposer graduellement de l’article.

Découvert bancaire

Une banque a la possibilité de laisser un client avoir un découvert sur son compte à vue. Il s’agit d’un montant correspondant à du crédit consommation avec un plafond sur le montant et la durée d’utilisation.

Crédit sans frais

Si certains vendeurs parlent de crédit gratuit, c’est parce qu’ils accordent à leurs clients la possibilité d’acheter en payant sur plusieurs tranches sans appliquer aucun intérêt. En effet, cela n’a de gratuit que son appellation. Le commerçant inclut déjà ses frais ou laisse la banque responsable du financement s’en occuper.

En tant que crédit à taux nul, ce genre de prêt doit durer au moins 3 mois afin d’être considéré comme un prêt consommation. Il est également régi par des dispositions légales, notamment le devoir d’information appliqué au vendeur et le délai de réflexion de 14 jours pouvant mener à une rétractation.

Où demander un prêt consommation ?

Ce type de crédit est offert par les banques de renommée sous la forme de crédit non affecté, et par les institutions spécialisées sous la forme de crédit affecté et de crédit permanent.

Ces établissements, alors regroupés en associations comme la FBF, sont soumis à la surveillance des autorités bancaires. A part les banques, d’autres entités fournissent des prêts affectés ou des crédits permanents : entreprises de vente en ligne, concessionnaires auto, grandes enseignes…

Crédit sans justificatif

Des établissements offrent des prêts consommation sans justificatif. A l’opposé des crédits classiques, le plafond de ce type de crédit n’excède pas 21 000 euros (75000 euros pour les crédits courants). Il y a également une réduction de la durée, avoisinant alors 5 ans.

Regroupement de crédits

Des années auparavant, les crédits coûtaient extrêmement chers. Aujourd’hui, les modalités sont plus intéressantes, surtout grâce au regroupement (ou rachat) auquel les débiteurs ont accès. Les institutions financières rivalisent sans pitié pour attirer la clientèle des autres.

Grâce au regroupement de crédits, il est possible de rassembler plusieurs crédits, d’obtenir un taux d’intérêts unique pour une nouvelle entente. En réduisant les mensualités à une seule, les dépenses du foyer seront plus faciles à gérer. Il est aussi possible d’étendre le délai de remboursement, avec pour conséquence la diminution de la mensualité en question. Les comptes seront alors mieux gérés, évitant le risque d’être surendetté. Mais le montant de la mensualité peut aussi être maintenu afin de régler le crédit plus vite.

L’assurance sur l’emprunt

A l’inverse du prêt immobilier, le crédit à la consommation ne nécessite pas une assurance associée.

Cependant, pour se prémunir de l’impossibilité de régler la dette, l’établissement prêteur offre souvent une clause mentionnant la couverture en cas d’invalidité, de décès ou de perte d’emploi dans le contrat. De ce fait, en cas d’incident, ce sera aux assureurs de poursuivre le règlement des échéances de manière temporaire.

L’identité de l’assureur doit alors figurer dans l’offre préalable, ainsi que les couvertures prévues, les cas d’exclusion, le montant à cotiser, ainsi que les modalités du prêt (durée et taux). Le document doit aussi mentionner la permission donnée par la loi au demandeur d’avoir une assurance (avec un libre choix de l’assureur) sans que cela ne soit un motif de pénalisation sur les modalités de son prêt.

1) Définir le crédit convenant au projet

Comprendre les prêts disponibles, c’est l’étape la plus importante. Car en matière de crédits à la consommation, le panel est large. Les formes sont nombreuses, mais aussi les plafonds (entre 200 et 75 000 € pour un crédit à partir de 3 mois). Deux catégories se distinguent : crédits classiques (ce sont les prêts personnels, les prêts permanents, les prêts affectés) et le leasing (pour les voitures). La nature de votre projet déterminera les conditions les plus intéressantes.

Crédit personnel

Le crédit personnel est un produit bancaire servant à subventionner un projet personnel et il est affecté d’un crédit. Toutefois, l’utilisation de l’argent est libre. Le débiteur rembourse les fonds qui lui ont été alloués, selon le calendrier imparti, avec les divers frais (frais du crédit et intérêts).

Le crédit personnel vous permet de tirer parti librement de l’argent, même sur divers projets. Un montant emprunté peut alors servir à la fois vous payer une voiture neuve, réparer le toit et aller en vacances.

Le crédit affecté

Le prêt affecté est tout l’inverse du précédent car la somme sera allouée en fonction de l’usage que le demandeur compte en faire. Autrement dit, le projet doit être précis, et souvent, il s’agit de l’achat d’une voiture. En cas d’annulation de la vente, le crédit sera aussi résilié. Les règles du précédent crédit s’appliquent aussi ici.

Ce genre de crédit implique une justification de l’achat auprès de la banque. C’est l’option couramment adoptée pour le crédit véhicule.

Le crédit permanent

Le crédit permanent, reconstituable, revolving ou renouvelable associé à une carte de crédit consiste en une provision d’argent déterminée à l’avance qui sera utilisable par le débiteur.

Le montant peut être utilisé partiellement ou intégralement, mais seul le montant emprunté devra être rendu, d’où la notion de réserve. De même, seul le montant utilisé sera affecté des intérêts. Ce prêt est régi par un règlement rigoureux (contre la publicité excessive surtout) pour la protection du public.

Location avec option d’achat

Abrégée en LOA, également appelée leasing, ce crédit consommation équivaut à un engagement de vente. Il peut impliquer la demande d’arrhes servant à la garantie qui vont être retournées à l’acheteur ou soustraites du prix final de vente, en fin de contrat. La location avec option d’achat permet l’acquisition d’une voiture neuve, louée pendant la durée convenue par le paiement de mensualités.

Il faut toutefois être prudent car contrairement à la LLD (location longue durée), le demandeur va pouvoir acquérir la voiture qu’il a réservée en leasing au prix de sa valeur résiduelle.

Ayant un associé pratiquant le leasing, nous vous offrons cette possibilité chez Wannawin.

2) Simuler les prets pour verifier votre aptitude a rembourser

Définissez ensuite le montant qu’il vous faut. Réfléchissez sur le maximum que vous pourrez payer chaque mois pour rembourser et la durée du remboursement. Ces réflexions sont préalables à la procédure. Pensez aux conditions du crédit afin de mieux cerner celui qui vous conviendrait.

Cette phase peut être facilitée par l’utilisation des simulateurs. Les résultats vous donnent une idée globale du prêt et de ses conditions. Vous saurez notamment ce que vous aurez à payer en intérêts et en mensualités.

Echantillons de simulation de prêt consommation

Pour connaitre le retentissement des intérêts, de la durée de paiement, du total à payer sur la totalité du crédit, voici deux spécimens de calculs :

Crédit consommation pour des travaux

Le couple Taugis voudrait rénover complètement leur appartement situé dans la capitale. Ils ont besoin d’un emprunt de 50 000 € pour payer les travaux. Le crédit est accordé sur 8 ans (donc 96 mois) pour un règlement mensuel de 621 € (le taux avoisine donc 4,5%). En tout, il a coûté 9631 € sans compter le coût des assurances et du traitement de dossier.

Crédit consommation pour une voiture

Monsieur Dupont souhaite accéder à un prêt pour se payer une voiture neuve. Il voudrait demander 6000 € et les rendre sur une durée de 36 mois. En février 2016, le taux du prêt correspondant est de 3,23% (compte tenu de la durée et de la somme demandée). Ses mensualités s’élèveront donc à 175 €. Le crédit auto lui aura donc coûté 304 € sans compter le coût des assurances et du traitement de dossier.

3) Comparer les taux pour trouver le plus intéressant

Dès que le montant du prêt est établi, ainsi que les mensualités convenables et l’étalage du remboursement, il vous faudra effectuer une comparaison des offres. Le marché financier est doté d’offres parfois plus avantageuses, et vous vous garantirez le meilleur en regardant ce qui se passe ailleurs. Simulez votre crédit (auto, travaux ou revolving) par le biais de nos services (sans frais) et gagnez ainsi du temps.

Avec notre expertise permettant un aperçu du marché et des protagonistes, nous pouvons vous diriger vers l’offre la plus avantageuse en tenant compte de votre situation. Nous avons des conseillers qui sauront vous orienter vers le financement le plus avantageux offert par nos associés.

Taux selon la nature du projet

Les taux du crédit à la consommation varient selon la nature des projets. Avec cet outil de comparaison, vous trouverez le taux le plus approprié. Wannawin vous fournit les baromètres consacrés à tous les environnements pour voir rapidement le taux le moins cher en fonction de l’état de vos finances (tous les types de crédits à la consommation).

Comparer les taux les moins chers : comment faire ?

Faites une comparaison afin de gagner l’offre la plus avantageuse. Avec notre outil de comparaison des crédits, vous pourrez voir les prestations de nos partenaires en quelques secondes. Le crédit consommation, à titre d’exemple, vous sera proposé avec les détails après que le formulaire ait été rempli. Qu’y mettre ? Votre projet, ce qu’il vous faut pour le financer, le temps qu’il faudra pour le remboursement…

4) Apprenez sur la législation en cours

En vous engageant à prendre un prêt consommation, vous faites une promesse durable. Là-dessus, la loi est sévère afin de préserver les demandeurs de crédits.

Tenir l’emprunteur informé

L’établissement qui octroie le crédit doit faire connaitre au demandeur les conditions dudit crédit en lui transmettant une fiche précontractuelle. Cette démarche précédant le contrat définitif fait part des informations sur le prêteur (nom, adresse, type et montant du prêt, durée de paiement, coût final, TAEG, règlementations en vigueur). Ces mêmes données seront ensuite réécrites sur le contrat final. Par ailleurs, le demandeur doit savoir qu’un délai de réflexion de 14 jours, pouvant mener à une résiliation, est compté dès que le contrat est signé.

Assurance sur le crédit consommation

Si vous souscrivez à un crédit consommation, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à une assurance. Un assureur peut vous être recommandé par votre banque, et c’est plus fréquent quand le montant est conséquent. En effet, l’assureur garantira le remboursement au cas où vous ne seriez pas en mesure de le faire (décès, handicap après un accident).

Wannawin vous tient informé sur les crédits à la consommation

Nouveautés sur le marché du prêt conso

Wannawin se fait un point d’honneur à vous instruire. Des articles hebdomadaires sur le marché, les subventions, les recommandations et les stratagèmes sont fournis par nos experts.

Mémento du prêt conso

Wannawin est aussi un mémento riche en informations sur le prêt conso, le crédit immo et les regroupements. En lisant ce guide, vous aurez toutes les informations qu’il vous faut avant d’acheter un véhicule, faire réparer votre maison ou dépenser dans un but quelconque. Les renseignements concernent tous les types de crédits, affectés ou non, le crédit permanent et même le leasing. Vous serez satisfaits des réponses à vos questionnements.

Autres détails à savoir avant toute souscription à un prêt consommation

Courtier en crédit conso

On est souvent porté à aller tout de suite vers notre banque pour financer nos projets sans passer par la case comparaison. Et pourtant, les établissements spécialisés dans le prêt consommation peuvent apporter le savoir-faire d’un courtier, notamment sur les meilleures conditions.

Wannawin est donc un de ces courtiers qui contribuent à rendre votre demande plus crédible à la vue des institutions de prêt. Nous avons l’expérience et nous nous plaçons comme un intermédiaire efficace pour la négociation des offres avantageuses en tenant compte de votre situation financière.

Contracter un crédit consommation qui ne correspond pas à l’état de vos finances est en fait nuisible. De ce fait, nos courtiers font intervenir les protagonistes pour vous obtenir le plus avantageux des crédits. Vos taux d’intérêts seront meilleurs, la durée de la prise en charge de votre demande plus réduite, mais vous bénéficierez aussi d’autres choses comme la possibilité de simuler votre prêt depuis le site Wannawin.com.

Intérêts sur le crédit consommation

Les établissements bancaires appliquent des taux d’intérêts hétérogènes dans leurs offres. Ces taux sont soumis à une législation appliquée en fonction du dossier du demandeur et du type de crédit. Le taux est l’élément à prendre en compte dans la comparaison des divers crédits à la consommation et voir le plus concurrentiel des offres.

Deux taux ne comptent pas parmi les taux d’intérêts : le taux effectif global (ou TEG) et le taux annuel effectif global ou TAEG. Ils intègrent toutefois toute la tarification appliquée à un prêt (commissions, frais de dossiers). Ces abréviations figurent sur les offres émises par les banques, ce qui en facilite la comparaison. Ces taux sont aussi utilisés par les courtiers (dont Wannawin) sur leurs comparateurs en ligne.

Les types de taux sont appliqués en fonction du type de prêt, et on en distingue trois :

  • Prête à taux fixe : jusqu’à la fin de la période de remboursement, le taux restera inchangé. Au moment où le contrat est signé, le demandeur connait déjà le coût total de son emprunt. Ce taux, bien qu’élevé, expose à moins de risques. Il ne régressera pas avec le temps.
  • Prêt à taux variable : le taux change constamment et ce changement dépend de la valeur en référence au taux Euribor. Ce type de taux coûte moins cher mais il est peu sûr pour le demandeur car il peut arriver qu’il augmente sur une longue période, sans aller au-delà des limites minimales et maximales déjà définies.
  • Prêt à taux mixte : ici, c’est un amalgame des deux taux précédents, donc à la fois relativement cher sans exemption des risques pour l’emprunteur. Il s’agit d’une alternance des taux, qui convient plus à ceux qui ont encore l’intention de mettre leur bien en vente (immobilier surtout) lorsque la durée du remboursement sera terminée.

Types de prêts à la consommation

Dans l’appellation « crédit consommation », il y a toutes sortes de subventions financières dont le montant ne dépasse pas 75 000 € (crédits immobiliers non compris). Le prêt se décline en plusieurs aspects : crédits affectés ou non affectés.

On appelle crédit affecté un prêt dont le but est déterminé par la banque dès le départ. Il peut s’agir de l’acquisition d’un article ou d’une maison, et cet achat est mentionné dans le contrat. C’est souvent le cas des crédits accordés pour des travaux sur la maison ou pour l’achat d’un véhicule. Il y a donc une contrainte pour l’emprunteur car il n’est pas autorisé à utiliser les fonds pour un autre achat.

A l’opposé, on a le crédit non affecté n’ont aucune contrainte quant à leur usage. Il équivaut à un prêt personnel. Le demandeur est autorisé à utiliser l’argent librement sans devoir rendre compte à la banque de ce qu’il en a fait. C’est un financement flexible et moins règlementé. De plus, le taux appliqué sur le crédit non affecté peut être négocié, de même que les prestations d’assurance qui accompagnent le crédit.

Dans tous ces cas, le débiteur a 14 jours pour réfléchir et cela est appelé délai légal de rétraction.

Prêt automobile

Il vous faut un prêt pour vous payer une nouvelle auto ? Le crédit auto constitue le plus fréquemment demandé des crédits affectés, mais il est aussi très prisé des Français. L’outil de comparaison de crédits auto présent sur le site de Wannawin (en tant que courtier) n’engage à aucun achat et il est utilisable gratuitement.

On appelle crédit automobile l’emprunt demandé dans le but d’acquérir un véhicule neuf ou ancien. Il existe plusieurs formes de crédit, en fonction des moyens du demandeur, mais également en fonction des services de l’établissement bancaire. Toutefois, le prêt affecté est le plus avantageux et le plus courant. Lorsqu’un acheteur potentiel approche un constructeur automobile, ce dernier suggère des moyens de financement en indiquant des prêts auto. Les banques traditionnelles offrent aussi ce type de services, sur la même ligne que les établissements spécialisés dans les crédits à la consommation comme Cofinoga, Cetelem ou encore Cofidis. Le prêt auto figure aussi parmi les prestations de certaines compagnies d’assurances.

Des constructeurs automobiles offrent la possibilité de prêts sans intérêts mais aussi sans frais. Les mensualités équivalent donc uniquement au prix de l’engin. Les fonds ne seront délivrés par l’établissement qu’à condition que le justificatif lui est présenté (cela peut être une promesse de vente ou un reçu). Le demandeur n’a pas le droit d’utiliser l’argent prêté à d’autres fins ou d’autres achats. Si la souscription est faite auprès d’une institution bancaire, le demandeur ne doit pas omettre de mentionner que la transaction ne pourra se faire que lorsque le crédit sera accordé. Au cas où le vendeur ne serait pas d’accord avec la condition, la demande de crédit auto sera maintenue en suspens.

Le crédit auto se présente aussi souvent sous la forme d’un prêt à taux zéro lorsque la captive financière associée au constructeur le propose. L’établissement assurera que le total des mensualités équivaut au prix d’achat le moins élevé de la voiture sur le mois qui précède la transaction. Il s’agira alors d’une sorte de crédit sans les intérêts sure toute la durée, mais des frais de traitement du dossier s’appliquent parfois.

Pour plus de renseignements concernant les prêts auto, faites-en la demande via le site et l’outil de simulation de Wannawin.

Crédit bail et leasing (ou LOA)

Le crédit bail constitue une façon plus commune d’emprunter pour s’acheter une voiture. C’est la même chose que le leasing ou la location avec option d’achat. Ce type de crédit peut s’appliquer sur d’autres types de besoins (trésorerie, achat d’un ordinateur) mais il sera affecté.

Si vous souscrivez un contrat en leasing pour un véhicule, vous aurez à régler une somme définie chaque mois après avoir versé un apport significatif au départ. A la fin de la période d’usage locatif du bien, deux options se posent : soit le client achète la voiture en réglant le montant qui reste d’après les comptes, soit il rend la voiture et celle-ci reste la propriété du prêteur.

Dans le reste des cas, l’achat peut se faire dès que la banque en ligne ou classique accorde le prêt. Cette dernière procède à la transaction et donne le bien au client demandeur pour la location. Le client aura donc à régler les mensualités déterminées à la signature du contrat. Un apport initial doit aussi être réglé et il est calculé en fonction de la valeur de l’article. Le règlement du crédit varie de 2 à 6 ans, selon les termes de l’accord. A la fin de la période locative, le demandeur peut faire définitivement acquisition du bien contre le paiement d’une certaine somme, ou bien le rendre auprès de l’établissement qui en a fait l’achat.

Afin de conscientiser le public sur les dangers du surendettement, le prêteur doit informer suffisamment sa clientèle et donner :

  • Un descriptif exhaustif de l’article
  • Une précision quant aux clauses du contrat : prix d’achat et de revente, montant des mensualités, autres frais à régler, etc…
  • Une mention des effets du manquement du client

Il faut aussi savoir que cet aspect du crédit à la consommation ne requiert pas obligatoirement le TAEG. Si le bien acheté se trouve usé ou détruit, le client sera le seul à payer les réparations. Il est d’ailleurs le seul en charge de l’entretien. Prenez les bonnes recommandations concernant le crédit-bail chez Wannawin, le courtier, selon votre situation financière.

Prêt Moto

Le prêt moto figure parmi les crédits personnels affectés (dont l’usage est donc restreint à la moto qui sera achetée neuve ou d’occasion). Le crédit moto sur internet est proposé par les établissements bancaires, les assureurs, les courtiers (tels que Wannawin.com) et les captives financières opérant avec les constructeurs et vendeurs de deux-roues.

Les conditions du crédit moto sont définis par le taux, l’état de l’article à acheter (modèle, motorisation, puissance). Les crédits motos à peu de frais sont donc accessibles, tout comme les crédits gratuits.

Il existe deux classes de prêts moto. Il y a d’abord le prêt affecté, le plus courant, dans lequel le demandeur donne des détails sur l’état de la moto qu’il veut acheter (marque, mise en circulation, prix, mode de paiement prévu). Les fonds demandés ne seront virés au compte du demandeur qu’une fois le justificatif présenté à l’organisme prêteur. Le financement peut être demandé à un organisme qui n’a aucun partenariat avec le concessionnaire. Dans ce cas, l’obtention du prêt conditionne la conclusion de la transaction. Si le vendeur ne donne pas son aval, le crédit sera donc également résilié.

Il y a ensuite le crédit moto gratuit. Ce type de crédit n’est offert que par le vendeur ou le distributeur de la marque. Les termes du contrat doivent préciser la garantie pour l’acheteur d’un montant de mensualités n’excédant pas le meilleur prix du modèle pendant le mois précédant la transaction.

Le total à régler doit être égal au prix exact non additionné d’intérêt de la moto chez les vendeurs. Si vous avez besoin de conseils sur le crédit moto, ou d’une simulation sur internet, Wannawin se trouve être le plus avisé.

Prêt bateau

Un crédit est aussi possible pour vous aider dans l’achat de votre bateau. Ce dernier peut être un canoë, un yacht, un voilier ou un bateau à moteur. Il peut aussi être nouveau ou ancien. Les moyens de financer cette acquisition sont dont innombrables.

Le montant à prévoir pour votre achat sera donc en fonction de ce que vous ferez de votre bateau. Vous devriez aussi avoir en tête la puissance du moteur, l’autonomie, le type de bateau et le niveau de qualité, mais surtout ce que l’entretien vous coûtera. Vous définirez votre crédit en vous basant sur ces données et le budget prévisionnel. Un accompagnement par un courtier dans le genre de Wannawin pourrait vous faciliter le choix et la mise en place de la demande de crédit.

En premier lieu, vous pourrez prendre un prêt affecté, dont l’usage sera limité au bateau que vous aurez choisi. Pour cela, des documents prouvant cet achat vont être nécessaires. Ces justificatifs sont notamment l’acte de vente ou encore le reçu de la livraison. Ces documents doivent être présentés bien que la demande de crédit ne servira qu’à couvrir une partie de cette dépense.

Il y a ensuit le prêt non affecté, un type de crédit auquel vous pourrez penser. En effet, ce prêt pourra ainsi vous servir à payer autre chose que le bateau défini par l’entente. C’est un excellent moyen d’user de fonds pour acheter le bateau de vos rêves même s’il ne correspond pas au bateau décrit.

Il est également possible d’obtenir un crédit auprès des constructeurs de bateaux. Dans ce cas, il s’agira de crédit-bail ou encore de LLD (location longue durée). Les experts de chez Wannawin.com peuvent vous aider efficacement dans ce choix.

Prêts travaux

Il vous faut réparer votre habitation ? Un crédit est-il nécessaire pour cette opération ? Le prêt travaux est un des plus couramment choisis en termes de prêts conso. Les fonds s’élèvent à 75000 € dans le cas où aucun crédit immobilier ne lui est associé.

Cette subvention est un apport sur n’importe quel projet sur votre maison (aménagement, réhabilitation, réparation, remise à neuf). Il peut aussi être utilisé pour les changements au niveau énergétique. Le prêt travaux concerne les petits et les gros travaux, et même l’achat d’équipement domestique, d’articles décoratifs ou d’outils de jardinage. Son but est donc tout simplement l’amélioration de votre habitation principale ou d’une habitation accessoire.

Des institutions financières privilégient le prêt affecté pour le financement des travaux, alors que d’autres offrent la liberté au demandeur quant à l’usage des fonds (ce sera donc un crédit non affecté). Les formules diffèrent selon les établissements et dépendent des stratégies propres à chacun.

Les prêts travaux peuvent aussi se décliner sous d’autres formes courantes :

  • Eco prêt à taux zéro : crédit travaux dont l’objectif est d’améliorer la consommation énergétique de l’habitation
  • Crédit Pass travaux : crédit alloué par les établissements partenaires du projet 1% Logement, il ne concerne que l’amélioration, la remise à neuf, l’extension de la résidence principale.
  • Crédit d’impôt développement durable : crédit permettant la soustraction des impôts sur les dépenses de travaux d’amélioration du rendement énergétique.

Parcourez les guides sur internet ou renseignez-vous auprès de Wannawin, courtier en crédit.

Prêt renouvelable

Nécessité d’une provision d’argent ? Le prêt renouvelable vous convient certainement. Ce mode de subvention, également appelé crédit reconstituable, permanent ou revolving, est en quelque sorte une provision d’argent au renouvellement illimité. Le prêteur le rend disponible et le montant se reconstitue lorsqu’une partie est utilisée.

Le prêt renouvelable est de plus en plus courant en étant associé à une carte de crédit utilisable dans une grande enseigne, ou encore à une carte de fidélité dans un magasin déjà défini. Le possesseur de la carte a donc le droit d’acheter des articles à crédit ou encore de récupérer son argent dans une des boutiques de l’enseigne et de payer en utilisant sa carte. S’il s’agit d’une carte de fidélité, le contractant du prêt renouvelable peut avoir droit à des chèques cadeaux, des bonus, des réductions et des primes à la fidélité.

L’argent disponible sur la carte de crédit en question est adossé à un compte souscrit auprès de la banque ayant octroyé le prêt qui est aussi partenaire du magasin. C’est donc réellement une carte de crédit. Le remboursement de cette provision d’argent utilisable par le possesseur de la carte à tout moment suit un échéancier préétabli dans le contrat de crédit. Généralement, le plafond de ce type de prêt est de 3000 € et la durée du remboursement avoisine les 36 mois.

Dans ce type de crédit, les intérêts ne sont appliqués que sur le montant vraiment utilisé par le propriétaire de la carte. Seulement, les banques pratiquent des taux nettement rehaussés comparés aux prêts classiques. Les facteurs responsables des variations des taux d’intérêts sont principalement la solvabilité du demandeur et la somme demandée. Cependant, ce taux n’excède jamais le taux d’usure établi tous les trois mois (source : Banque de France) avoisinant 19%. Sachez que le prêt permanent est responsable de beaucoup de cas de surendettement.

Nos associés pour le crédit à la consommation

Avec Wannawin, expert en crédit conso, vous trouverez facilement les meilleures options pour le financement de vos projets. Huit associés œuvrent avec ce courtier :

  • Cetelem : créé au début des années 50, ce membre de la BNP Paribas a bâti sa popularité en 60 ans. En 2004, le fameux bonhomme vert est l’effigie de la marque auprès du public en France et en Europe. Dans ce marché des prêts conso où la concurrence est rude, Cetelem s’impose depuis des dizaines d’années maintenant.
  • Cofinoga : né en 1968, Cofinoga est un des associés de Wannawin. Cette entreprise octroyant des prêts personnels est membre du groupe BNP Personal Finance. Elle est connue à travers l’histoire et excelle dans l’octroi des crédits conso, surtout sur le territoire français où sa réputation est bien fondée. Elle fournit des services financiers d’une gamme supérieure et sa relation avec le groupe financier sont à l’origine de sa place sur le podium.
  • Younited Credit : fondée en 2011, Younited Credit, encore appelée Prêt d’Union limite son action sur internet. Prêt d’Union a d’abord apporté l’innovation dans l’environnement des prêts particuliers en ligne en France. D’ailleurs, l’évolution du marché est incessante. La croissance de Prêt d’Union, une entreprise qui distingue ses offres des prêts classiques, prouve cette évolution rapide du secteur. L’année 2016 fut celle de la transformation de Prêt d’Union en Younited Credit afin d’étendre ses activités à l’international.
  • Cofidis : créée en 1982, Cofidis est un membre du groupe Crédit Mutuel-CIC. L’entreprise met en évidence des prestations très interessantes et florissantes, couvrant tous les aspects du prêt à la consommation. Près des géants comme Cetelem, l’entreprise s’impose comme une référence en France.
  • Banque Casino : mise en ligne en 2001, Banque Casino a commencé par vendre des cartes de crédit (ainsi que des cartes privatives) auprès des consommateurs de chez Casino. L’entreprise est une des plus récentes dans le domaine du prêt consommation. Elle est pourtant devenue une pointure de cet univers.
  • Carrefour Banque : membre de l’enseigne en tête de liste de la grande distribution en France, Carrefour Banque est aussi une référence en crédit consommation du pays.
  • Franfinance : créée en 1989, cette entreprise experte dans l’e-commerce et le prêt professionnel, puis plus tard dans le prêt consommation, offre aussi des prestations assurantielles. Son affiliation à la Société Générale explique la ressemblance du logo de l’établissement. Franfinance est née de la mise en commun des intérêts de trois membres de Société Auxiliaire de Crédit, l’établissement principal, mais aussi de Gazier & Diebold-Solomateg ainsi que du Crédit Electrique.
  • Crédit Moderne : entreprise financière membre de la Cetelem, par conséquent de BNP Paribas Personal Finance, son expertise est marquée dans la popularisation des crédits à la consommation aux départements d’outre-mer.

Outil de comparaison des crédits

Le site de Wannawin dispose d’un outil singulier destiné à la comparaison de crédits, notamment des prêts à la consommation. Pour l’utiliser, il suffit de compléter le formulaire spécifiant le financement recherché, la somme nécessaire, la durée sur laquelle vous allez effectuer le remboursement, votre établissement bancaire, vos revenus réguliers. Ensuite, une liste des formules disponibles chez les établissements partenaires s’affiche.

Dans cette liste d’organismes partenaires, il y a notamment Cetelem, Cofinoga, Cofidis, Finaref, Carrefour Banque, ou encore Franfinance, Crédit Moderne. Les critères servant à comparer les offres sont également affichés, dont le taux annuel effectif global, les limites financières du montant, l’étalonnage du remboursement, les promotions au moment de la simulation… En fonction des données que vous aurez saisies, vous obtiendrez des résultats pouvant être variables. Par ailleurs, le coût total de l’emprunt sera défini et variera en fonction du montant total requis.

Laissez votre avis

Vous serez aussi intéressé par :

Changement de banque Le changement de banque : ce qu’il faut savoir sur le service d’aide à la mobilité bancaire Le serv...
Blockchain La blockchain, c’est quoi ? La blockchain désigne un dispositif innovant qui pourrait transformer n...
Assurance habitation Comment bien faire le choix de son assurance habitation ? Bien faire le choix de son assurance mult...
BforBank BforBank manquait de quelque chose. Cela ne semblait presque rien, mais quand-même un petit quelque ...
Payer moins d’impôts 20 manières d’obtenir des exonérations fiscales sur votre salaire 2018 Quels sont les moyens de réd...
Plateformes de trade Internet regorge de plateformes de trade toutes différentes les unes des autres. Retrouvez ici les ...
Crédit sans justificatif L’exemple du prêt personnel sans justificatif A l’inverse des crédits dits affectés, l’on ne souscr...
Assurances animaux Depuis plusieurs années, nous voyons se développer une nouvelle forme de contrat d’assurance dans le...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password