La BRED

Bonus, avis, inscription & conseils sur la banque en ligne La Bred

La BRED est une coopérative bancaire, branche du groupe BPCE. Entre autres, ce dernier inclut aussi le Crédit Coopératif et le Crédit Maritime.

D’une perspective tarifaire, la BRED se range sur les modes tarifaires des établissements traditionnels. Un détail distinctif : la structure de l’épargne se démarque, mais seuls les instituteurs peuvent en profiter. En gros, ses services sont intéressants, surtout les offres assurantielles. Toutefois, les prix sont étonnants, tout comme la redistribution qui est un caractère particulier aux coopératives bancaires…

Incluse dans le groupe des banques populaires à visée coopérative, nous vous présentons la BRED. Son approche est légèrement divergente de celles des banques courantes connues jusqu’ici, et pourtant, ses services et produits ne sont en rien différents. La présence de son interface est tout à son honneur. Voyons donc la BRED sous tous les angles, surtout son organisation assez singulière.

Tout d’abord, définissons la BRED

A ses débuts en 1919, le sigle BRED signifiait « Banque Régionale d’Escompte et de Dépôts ». La banque a été créée sous la direction de Louis-Alexandre Dagot dans la commune de Vincennes et enregistrait alors 150 000 contractants. A l’époque, elle dominait le marché des banques populaires. Ce sera seulement en 1992 que la banque deviendra une banque coopérative après une série de déboires, des pertes immenses causées par son coefficient d’exploitation, mais aussi par une erreur d’estimation du marché immobilier et une incapacité à faire face à la crise bancaire de 1990. L’établissement doit ce changement à la suggestion de François-Xavier de Fournas-Labrosse et a pallié à sa chute en réduisant ses actifs. La banque de détail et sa salle des marchés sont alors devenus ses principaux centres d’intérêt.

L’année 1995, on assista à l’instauration de BRED Direct qui n’est autre qu’une direction à distance après le développement d’une plateforme téléphonique servant à prospecter des clients. Tout comme le Crédit Coopératif, la BRED est incluse dans le groupement des Banques Populaires. De ce fait, elle a fait partie du groupe BPCE à partir de l’année 2009 en même temps que d’autres branches des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne.

La Bred, une histoire intéressante…

La législation datant du 13 mars 1917, permettant de monter des banques dites populaires, un groupement de 233 personnes se sont donc réunies en 1919 pour installer la Banque Populaire Industrielle et Commerciale de la Banlieue Est de Paris. En tête du regroupement, il y a son président Louis-Alexandre Dagot, son vice-président Ambroise Leuret et deux autres sociétaires répondant aux noms de Gaston Riou et Paul Muris. La création de cette banque n’a fait appel à aucun savoir-faire d’un quelconque banquier de profession, mais chacun des fondateurs a su tirer parti de leurs relations dans l’économie de la région. Le mois de décembre 1919 a vu le commencement des activités de l’agence créée à Vincennes, le premier des établissements de la BRED. Mais le groupe bancaire a aussi ouvert d’autres bureaux annexes (à Saint-Maur-des-Fossés et Nogent-sur-Marne notamment) qui gagneront leur indépendance en 1924.

A son ouverture, un des objectifs de la banque était de se développer rapidement. Des circonscriptions ont été allouées aux banques populaires par le Ministère du Commerce afin que celles-ci puissent y installer leurs agences. Entre 1920 et 1924, la BRED s’est établie dans des communes comme Champigny, Boissy-Saint-Léger et Fontenay, Saint-Mandé, Alfortville, Charenton ou encore Saint-Maurice. Plus tard, la Banque Populaire de Paris a fait l’acquisition des agences de Saint-Maurice et Saint-Mandé.

Au départ, les activités des banques populaires étaient régies par des organismes gouvernementaux (le Centre Fédératif du Crédit Populaire et la Caisse Centrale des Banques Populaires). Faute de moyens, ils ont finalement laissé la gérance se poursuivre de manière autonome.

Les années 20 ont vu l’accroissement des activités de la banque, notamment avec un accroissement du nombre de salariés. En 1919, ils employaient 3 personnes alors qu’en 1930, ce nombre est passé à 365.

Expansion internationale

En 2003, l’Agence Française de Développement proposa à la BRED la reprise de ses activités en outre-mer en coopération avec des banques locales. Un an après, elle a fait acquisition de parts des maisons de crédit détenues par l’AFD dans les pays comme la Martinique, la Guyane Française et la Guadeloupe, témoignant alors d’une installation plus importante.

Dès 2007, dans le but d’accroitre ses activités au-delà du seul territoire français, la BRED s’est focalisée sur les pays où la croissance économique évolue rapidement. Elle s’est approchée alors des banques de proximité et a fait acquisition des parts de capitaux de ces derniers. En Polynésie, elle a acquis 15% chez Socredo. Au Cambodge, elle s’est appropriée de 12,5% chez Acleda Bank. A Djibouti, elle a pris 51% chez la BCIMR. En 2008, la filiale à Vanuatu a vu le jour. Deux ans plus tard, la BRED a ouvert une agence à Laos, puis une autre aux Fidgi deux ans après. Pour le bilan 2014, 45% des recettes de la banque étaient apportées par ses activités à l’international.

Crise financière et différends sur les rendements

D’après les états financiers mis à disposition du public et des auditeurs, la BRED ne semblait pas avoir été éprouvée par la crise financière de 2008. En 2009, son rendement net avait augmenté de 4,6%.

Mais en 2012, le magazine Paris Match révèla les manœuvres financières ayant conduit à la surévaluation des rendements de la BRED, avec des documents confidentiels à l’appui. Un autre journal, Les Echos a soutenu ces affirmations en se basant sur les mêmes documents et a parlé d’une utilisation, entre les années 2006 et 2010, des normes comptables internationales pour arrondir les chiffres. La BRED lança par la suite une plainte contre Paris Match pour diffamation mais la poursuite n’a pas abouti.

Au début de l’année 2012, la banque a été accusée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel de ne pas surveiller correctement ses activités. Elle fut obligée de s’acquitter d’une sanction de 800 000 €.

Les comptes pour les particuliers et professionnels à la Bred

Dans la pratique, la BRED ressemble plus à une banque classique, à commencer par les tarifs. En effet, le client paie 33 €/an pour une carte Visa basique (Electron), ou encore 18€ annuels pour la tenue d’un compte. Les frais d’intervention coûtent 8€ et il faut prévoir le même montant pour bénéficier des alertes par sms. Les tarifs sont donc élevés alors que sa politique de redistribution est peu claire. Même le Crédit du Nord semble accessible, en comparaison. Pour la question des retraits, le particulier paie 1 € pour tout retrait en guichet automatique différent de ceux de la banque. Pour assurer son moyen de paiement, il faut prévoir 26 € annuels.

La BRED met quand même un contrat assurant la qualité de ses prestations à ses clients mais le contenu diffère en fonction de l’âge. Le pack d’offres est flexible et on peut en modifier le contenu selon les besoins. Cela est avantageux comparé aux services payés à la carte mais ne sera intéressant que si le contenu du pack répond bien aux besoins du client. En somme, le fonctionnement de cette banque ne diffère en rien de celui des banques classiques. Son site web ne donne pas beaucoup de détails non plus.

Par contre, sa banque en ligne est un des aspects les plus mis en exergue par la BRED. Le vrai nom de l’interface crée le doute. BRED Connect ? BRED Espace ? Ces appellations sont apparemment valables mais le premier désigne l’interface destinée aux clients en agence. Vous saisissez ? Pas facile à comprendre. Mais la présence en ligne de la BRED est prometteuse : un retour rapide de la part du service à la clientèle (dans les 48 heures) ou encore des horaires de réception très étendus (de 8h à 22 h pendant les jours ouvrables et même le samedi). Cette banque en ligne se démarque par l’absence de tarifications particulières, les prix des services seront donc les mêmes que ceux pratiqués dans une agence de la BRED. C’est décevant pour ceux qui s’attendent à des services spécifiques d’une banque en ligne.

Enfin, les fonctionnaires sont encouragés par la BRED à s’inscrire chez CASDEN, une des banques filiales de la BPCE. Cette banque n’ayant collaboré qu’avec les enseignants a fini par offrir ses services aux autres fonctionnaires.

Les investissements et les épargnes.

Ici, nous n’avons pas plus de renseignements. D’après ce qu’on trouve sur la page d’accueil, la banque limite ses prestations aux simples formules d’assurance-vie. Sur les six liens de la liste, deux sont consacrés à cette offre déjà peu attractive. La raison se trouve dans la baisse des taux entrainant aussi celle des rendements en fonds Euro. D’ailleurs, la page elle-même évoque la persistance de cette situation dans la durée, car les fonds équivalent à des obligations, elles-mêmes équivalentes à un crédit. Les prestations d’assurance-vie n’ont donc aucune rentabilité, mais en plus, elles ne laissent aucune sécurité au capital. Dans le cas où une dette pourrait être rachetée par un tiers, il n’y aura plus de valeur dans l’investissement. C’est aussi simple que cela.

En continuant d’explorer, nous trouvons au coin supérieur gauche un onglet « menu ». En le déroulant, nous aboutissons sur un autre onglet marqué « épargne ». C’est là que la banque donne des détails sur ses livrets. Elle en propose plusieurs allant du livret A au LDD, mais également des livrets prenant en relais le plafonnement des livrets classiques. Parmi ces derniers, le livret Fidelis est doté d’une limite supérieure à 75 000 € et rémunéré à 0,10 € jusqu’à ce que le contenu atteigne 10 000 €, puis à 0,20% quand la solde va jusqu’à 15 000 €, et augmente graduellement ainsi. Il s’agit d’une véritable récompense envers la fidélité de l’utilisateur.

La rémunération sur le livret ne connait aucune limite et équivaut à 0,10% versés à la quinzaine. Il en est de même pour le livret territorial qui contribue à la création d’entreprises dans des régions prédéfinies par le propriétaire du compte. Celui-ci aura donc à choisir entre des départements : IDF, la Normandie, Guadeloupe, Seine-et-Marne et Aisne, Mayotte, Martinique, Guyane.

Notez quand même que les instituteurs sont incités à faire des dépôts sur des comptes sur livrets auprès de la Casden car en opérant ainsi, ils auront droit à des bonus sur les taux de crédits immobiliers basés sur la fidélité.

D’autre part, un compte bloqué nommé Fidelis, des livrets PEL et CEL sont aussi présentés. L’appellation Fidelis traduit réellement la fidélité puisque l’argent maintenu dans un compte pendant un an gagne 0,25% d’intérêts qui vont augmenter jusqu’à 0,55% arrivés à la dixième année. En tant que compte bloqué, Fidelis ne peut pas recevoir de paiements réguliers et ne vous permet pas de faire de retraits avant l’échéance. Par contre, en cas de besoin, vous êtes libre de fermer votre compte instantanément et de récupérer votre argent en totalité. Vous gagnerez alors des intérêts, calculés selon la durée de votre dépôt. Pour avoir plus de renseignements, référez-vous à : https://www.bred.fr/pdf/fp/bred_fpc_compte_a_terme_fidelis.pdf.

Enfin, les offres de la BRED comportent aussi des plans d’épargne en actions, des organismes de placements collectifs en valeurs immobilières, des produits d’assurances-vie…. Tout est disponible selon vos besoins, SICAV et même FCP, à l’instar de ce qui se fait dans les autres établissements bancaires. Cette section n’a donc rien de singulier.

Les prestations d’assurance de la Bred.

La liste des produits d’assurances proposés par la BRED débute par les prestations sur la personne. Le premier est une offre de garantie-assistance en cas de chômage, d’hospitalisation ou de non-paiement de la pension alimentaire. Celle-ci est suivie d’une assurance contre les accidents domestiques ou routiers, une assurance en cas de problèmes en milieu scolaire, et une assurance en cas de litige juridique.

Après les prestations à la personne, on trouve les prestations sur les biens (véhicule et immobilier), avec en plus une offre de télésurveillance.

La prestation d’assurance sur votre véhicule.

La banque apporte de la clarté dans la description de ses offres, mais celle-ci ne semble pas suffisante. En somme, l’assurance voiture se décline en 3 formules : Bronze, Argent et Or. La première offre inclut ARC requis pour tout véhicule, une protection classique, une protection contre les accidents et catastrophes liées à la nature et au climat. Petite remarque : les dommages corporels du conducteur sont assurés, une exception non pratiquée par la plupart des assureurs. Voilà donc un avantage de la BRED. L’offre dénommée Argent inclut ces prestations basiques, avec en plus l’assurance contre vol (assurance du contenu également), incendie, attentat… L’offre dénommée Or est complète puisque c’est une assurance sur tous les accidents. Notez que chacune de ces formules inclut déjà d’office une assistance 0 km et une assurance bris de glace.

Ces trois formules sont au forfait, mais des options supplémentaires sont encore disponibles. Supposons que la voiture de substitution et la protection juridique du conducteur peuvent être soumises à des options (indépendamment de la formule d’assurance souscrite), la prestation est limitée à la seule formule Or. La voiture sera donc remboursée à son prix d’achat dans un des délais marqués (24, 36, 48 mois). Si le délai dépasse les 4 ans, le prix sera majoré de 50%. Le même concept est utilisé pour déduire l’assurance en cas de panne, uniquement adressée aux clients ayant choisi la formule Or. Les frais de réparation (main d’œuvre incluse) seront remboursés avec un plafond de 3000€.

Enfin, la BRED octroie une réduction de 10 % aux automobilistes qui ont un kilométrage annuel inférieur à 8 000 km.

D’autres formules sont disponibles mais s’adressent aux autres types de véhicules : deux roues, véhicules de camping. Le fonctionnement est identique, sauf que les formules Bronze, Or et Argent ne sont plus valables. L’assurance moto est dispensée en 3 formules : tiers simple (incluant ARC, dommages corporels, défenses et assistance classique), tiers maxi (les bases avec en plus l’assurance contre vol, accidents, incidents climatiques et incendie) et assurance tous-risques (protection sur tous types d’accidents, équipement). Comme pour les voitures, les offres d’assistance 0 km, remplacement, sécurité financières sont disponibles en option.

Pour les camping-cars, les prestations sont au nombre de quatre : un tiers simple, un tiers médian, un tiers maxi et une assurance tous-risques. Le contenu est identique au précédent, mais la formule médian inclut une assurance sur les bris de glace et les catastrophes environnementales, mais excluant le vol, les incendies, les attentats ou les explosions.

Les prestations d’assurance immobilière.

Il est agréable de voir que les assurances habitation sont très fournies. La BRED présente une prestation vraiment riche en tant qu’offre basique. La formule Essentiel, puisqu’elle est ainsi nommée, inclut les dommages de l’électricité qui, généralement, ne passent jamais en première intention dans les offres des autres assureurs.

Les formules se distinguent de par le niveau de remboursement. Les deux autres, dénommées Confort et Optimal Plus offrent respectivement un remboursement sur la valeur à neuf jusqu’à 3 ans, et un remboursement sur la valeur à neuf.

L’indemnisation des incendies et des accidents apparentés, des incidents environnementaux, des dégâts des eaux, du vol et des attentats, et même l’impossibilité d’utiliser la maison pendant 1 an sont inclus dans la première formule Essentiel. Pour une formule censée être basique, elle est certainement la plus fournie jusqu’ici, après nos explorations.

L’offre dénommée Confort étend l’indemnisation sur impossibilité d’usage jusqu’à 2 ans, et elle inclut également les dommages sur les appareils électroménagers, la protection juridique de la famille, le paiement des mensualités sur 24 mois (plafonné à 2400 €). Enfin, la troisième offre Optimal Plus comporte les prestations de base additionnées d’une garantie sur les accidents domestiques, sur le vol qui se produit à l’extérieur, sur des frais comme le salaire de l’architecte d’intérieur…et même sur ce que contient votre réfrigérateur.

L’assurance habitation est valable sur ce qui constitue votre résidence principale et secondaire, les dépendances et abris, garages ou caves même s’ils sont séparés du bâtiment principal, mais aussi sur la terrasse ou la véranda.

L’assureur Assur-BP Horizon adresse son offre à des individus de moins de 28 ans et sans charge familiale. Les logements concernés ont une surface habitable inférieure à 28 € et dont la valeur à assurer ne dépasse pas 7500 €. Deux propositions sont affichées : une formule personnelle et une assurance tous-risques, dont les détails sont exposés ici : https://www.bred.fr/pdf/fp/bred_fpc_assur_bp_horizon.pdf. Mais la banque a aussi prévu une assurance particulière pour les propriétaires qui n’occupent pas leur bien immobilier.

Les prestations d’assurances sur la santé.

Donner les détails concernant les couvertures est ici compliqué, tout comme les niveaux de remboursement. En effet, l’assurance maladie reste une prestation offerte au cas par cas, il est préférable de vous renseigner auprès d’un conseiller.

Les prêts de la Bred.

Il n’y a rien d’étonnant que le crédit immobilier soit extrêmement étoffé. La BRED prévoit des prêts classiques (dont les taux peuvent être fixes ou modifiables) mais aussi des PTZ, des plans d’épargne logement, et même des prêts relais. Ceux qui souhaitent même acquérir un bien immobilier à l’étranger peuvent même bénéficier d’une offre plus appropriée.

D’autre part, la banque en ligne octroie un crédit pour les travaux de construction et se charge même de payer les travailleurs, en fonction de ce que le souscripteur le désire. Par ailleurs, les modalités du prêt ne seront pas identiques si le souscripteur compte faire l’achat sur le territoire ou dans un département d’outre-mer. D’un autre côté, un crédit sur les travaux autour de la réduction du coût de l’énergie de la nouvelle maison est aussi distinct.

Le crédit pour les véhicules (auto, moto ou camping-car) se fait sur 12 à 84 mois et ne subit aucun plafonnement mais la limite inférieure est de 1500 €. Le crédit de consommation suit le même concept, se fait sur 12 mois et s’élève à au moins 1000 €.

Les prestations de la BRED incluent aussi un regroupement de crédit. Bien que ce genre d’offre présente un risque pour la banque, celle-ci a acquis l’expérience et a même nommé son offre Sérénité. Le montant peut s’élever à 35 000 € pour 6 ans. Il s’agit plus d’un produit censé attirer les clients ayant des crédits dans les autres banques.

La BRED prévoit des crédits consacrés aux jeunes : pour les étudiants qui commencent une année universitaire, les jeunes qui voudraient se procurer leur permis de conduire, qui voudraient acheter du matériel informatique, et bien d’autres cas.

Conclusion.

La clarté du site laisse un peu à désirer mais les offres tiennent la route. La page des assurances (tous les types) est fournie. Il semble donc que la BRED ait amélioré les lacunes du passé, causées par l’avidité des précédents dirigeants. En tant que banque coopérative, elle devrait toutefois offrir mieux à ses clients. Les fonctionnaires et les instituteurs gagnent à ouvrir un compte auprès de la BRED pour les avantages particuliers que celle-ci leur offre. C’est surtout l’épargne qui leur apportera des bonus sur la rémunération. Seulement, actuellement, les taux sont déjà couramment réduits, ce qui masque un peu ce genre de bénéfices.

Quoi qu’il en soit, la BRED laisse une certaine satisfaction à la vue de sa page. Il reste quand même une question qui nous taraude : pour quelle raison la banque virtuelle de la BRED (nous en avions déjà oublié le nom) est réputée apporter plus que les classiques banques virtuelles ? Au vu des seuls produits, la BRED promet toutefois des prestations de qualité.

La BRED
5 (100%) 1 vote[s]

Vous serez aussi intéressé par :

Keytrade Keytrade est la banque belge en tête de liste des meilleurs prestataires, avec à son actif, 400 000 ...
Monero Monero, une monnaie récente : quels avantages ? Les plus de Monero.  Les différences avec Bitcoin ...
Changement de banque Le changement de banque : ce qu’il faut savoir sur le service d’aide à la mobilité bancaire Le serv...
Carte Prépayée Veritas de MasterCard Force est de constater que l’usage des cartes prépayées est devenu une pratique adoptée par la major...
Morning Morning, la banque digitale collaborative Morning est une startup de la Fintech toulousaine lancée e...
Direct Assurance Les assureurs, tels les banquiers, ont une appréciation notoire pour les nouvelles technologies. To...
LCL Selon notre avis LCL est du style à préférer faire compliqué lorsqu’on peut faire simple. On n’arriv...
Compte Nickel Avis sur le Compte Nickel Il ne faut pas se leurrer si pendant un moment l’on avait pu croire que le...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password