Comparatif des solutions d’épargne

Une étude s’est penchée sur les préférences des personnes ayant entre 25 et 40 ans en ce qui concerne les diverses solutions d’épargne soumises par les structures bancaires.

L’analyse révèle quelques différences de préférence entre les Millenials (25-33 ans) et les Xennials (34-40 ans). Ces différences concernent principalement l’assurance-vie et le PEL. Gros plans !

Une étude sur les choix de placement des 25-40 ans

En raison du fait qu’elles ne comblent pas les mêmes attentes, l’intérêt pour les diverses alternatives d’épargne change d’un profil d’épargnant à un autre. Pour cela, ceux qui organisent le salon Actionaria ont effectué une étude pour définir les produits de placement approuvés par les Millenials (individus de 25 à 33 ans) et les Xennials (personnes de 34 à 40 ans).

Il ressort des résultats du sondage que les individus ayant entre 25 et 40 ans affichent relativement un portefeuille identique à celui de l’ensemble de la population de France. En réalité, 75% des personnes sondées possèdent des livrets d’épargne régulée (LDDS, Livret A, etc.). En ce qui concerne les produits autres que les livrets, quelques modifications sont identifiées au niveau des Xennials et des Millenials.

Placements et épargne

Avant de refuser tous les produits d’épargne et/ou de placements qui sont accessibles dans les établissements bancaires sur Internet, il est de bon sens que nous retournions rapidement sur la définition de ces deux mots. Ce faisant, les choses vont être plus compréhensibles.

Qu’est- ce- qu’une épargne ?

L’épargne est un terme est utilisé pour de l’argent qui n’est pas dépensé, qui n’a pas été utilisé pour la consommation. La somme d’argent épargnée est alors gardée telle quelle. Elle n’est pas rasée. Alors cette épargne va pouvoir servir à consommer après, à placer ou à investir.

Qu’est-ce qu’un placement ?

Un placement fait référence à un blocage d’argent sur une période de temps que l’on définit. De plus, ce blocage est à même de rémunérer sur des intérêts.

Tout le jeu des banques est alors de pouvoir ramener à elles l’épargne de leurs clients, en leur soumettant des placements relativement rémunérateurs, relativement bloqués et relativement risqués. La gamme est par conséquent très élargie, entre le livret d’épargne traditionnel et l’investissement en bourse.

Et c’est là que se trouve tout l’enjeu de cette page que d’arriver à recenser les différents types de placements offerts par les banques spécialistes de la toile, et à confronter ces offres entre elles pour pouvoir déterminer qui de ces établissements bancaires sur Internet semble la plus susceptible de recevoir le fruit de la sueur de notre front. Et ce, suivant que nous soyons un usager à profil en quête de sécurité, en quête de risque ou en quête du meilleur compromis …

D’un point de vue historique, on serait en mesure d’affirmer que l’épargne est aussi vieille que l’âge où l’Homme étant encore chasseur-cueilleur, a opté pour la conservation de l’excédent alimentaire en vue de le consommer après, ou de le manger en communauté. Ainsi, et au moyen de son épargne, il a offert la possibilité à son groupe d’avoir plusieurs activités et de poser de cette manière les bases de la civilisation…

En ce qui concerne le placement, on pourrait dire qu’il est né au même moment que le crédit, car pour qu’un emprunteur soit, il faut nécessairement en face un prêteur. Or, l’effet de levier ou l’argent virtuel n’ayant en ce moment pas encore d’existence dans la vieille Babylone, on fait alors le postulat que le prêteur fait le placement de son épargne en contrepartie de la foi en un remboursement rétribué (lire l’historique des crédits) …

Pour retourner à une époque pas très éloigné de la nôtre et au sujet qui suscite notre intérêt, l’épargne et le placement sont les premiers produits offerts par les banques sur Internet. En réalité, même la naissance des « pure players » est uniquement justifiée par l’idée de pouvoir offrir directement aux consommateurs des produits de placement et d’épargne. Le concept, vendre plus rapidement les produits, en touchant directement le client au moyen des progrès technologiques. A tel point que Cortal (filiale BNP Paribas), dès 1985, avait commencé à travailler à distance par courrier et Minitel.

En témoigne le fait que quelques banques en ligne actuelles ne possèdent toujours pas de lignes de crédits (BforBank) au moment où d’autres ne font même pas ouvrir de comptes en banques (PSA Banque). Il faut nous rappeler aussi que des établissements bancaires tels qu’ING Direct ou Boursorama Banque ont d’abord débuté par le placement et l’épargne, bien avant d’en arriver à la gestion de compte. Pour finir, l’épargne et le placement sont par conséquent le cœur de métier des établissements bancaires sur Internet, leur première raison d’exister.

Comme nous allons pouvoir le vérifier ensemble, si toutes les banques sur Internet n’ont pas d’offres de crédit, par contre, toutes offrent leurs produits d’épargne et de placements financiers et/ou boursiers.

Ainsi, une différence est notoire entre les banques plus généralistes et celles qui sont plus compétentes sur le sujet de l’épargne et du placement. Et cela se remarque déjà à la présentation du site. A titre d’exemple, tandis que LCL n’affiche juste qu’un onglet sur sa page d’accueil pour évoquer l’épargne et le placement, Fortuneo fait déjà la différence entre épargne, bourse et assurance-vie. Pour plus de logique dans les explications à suivre, nous choisirons alors pour une vision « Fortuneo » dans la présentation des produits de placement et d’épargne.

Les produits d’épargne

Dans cette classe, nous allons répertorier tous les produits offerts par les établissements bancaires sur Internet, comme le Livret jeune, LDD, livret A, plan épargne logement ou autres livrets spécifiques à chaque banque.

Au préalable, il faut savoir qu’il y a deux genres de livrets :

  1. Le livret réglementé.
  2. Le livret non réglementé.

Il s’agit de livrets qui ont spécialement la cote chez les Français puisque chaque livret à ses avantages.

Les livrets réglementés

  • Les livrets réglementés forment une épargne de précaution, à court terme qui demeure accessible et liquide. En outre, ils sont gratuits et pas trop risqués alors très attrayants (davantage en période de crise). On dit qu’ils sont réglementés puisque leurs taux est défini par l’Etat. Ils sont soumis à des plafonds et non cumulables. En d’autres termes : chacun ne peut en avoir juste qu’un puisqu’ils ne sont pas imposables.

Ci-après dans un tableau comparatif, un premier aperçu des principaux livrets réglementés. Vous serez par la suite en mesure d’obtenir, en dessous du tableau sur cette page, plus de détails sur tous ces livrets d’épargne.

Principaux Livrets RéglementésSeuil maximal (plafond) du dépôtTaux d’intérêtCibles de ce Livret
Livret APlafond de 22.950€0,75%Les ménages
Livret A enfantPlafond à 22.950€0,75%Les enfants en bas âges
LDD auparavant intitulé codevi : Livret Développement DurablePlafond de 12.000€0,75%Les particuliers qui résident en France et probablement soucieux de l’environnement parce que les fonds collectés contribuent à rendre les logements plus écologiques
LEP (livret épargne populaire)Plafond de 7.700€ possible d’être multiplié par deux avec votre conjoint soit 15 400€1,25%Personnes à revenus modestes désirant conserver le pouvoir d’achat
Livret jeune réservé pour les jeunes de 12 à 25 ans.Plafond à 1.600€Peut varier d’une banque à l’autre (souvent entre 2 et 3%)Jeunes âgés de 12 à 25 ans
PEL qui veut dire produit épargne logementPlafond à 61.200€2%Chaque particulier qui veut épargner dans l’objectif de faire l’achat d’une résidence

N.B : autant les taux d’intérêt que les plafonds sont possibles de révision tous les six mois.

Maintenant, analysons plus en détails les comptes épargnes de livrets réglementés les plus habituels :

C’est quoi le Livret A ?

Tel qu’il fut inventé par Benjamin Delessert, d’autre part fondateur des caisses d’épargne, au cours du règne de Louis XVIII, au début le livret A n’était distribué que dans les établissements de son créateur. Avant d’être mis aussi à la disposition des bureaux de poste quelques dizaines d’années après. Bien évidemment, aujourd’hui, toutes les banques offrent chacune son livret A. Nous allons revenir plus en profondeur sur ce qu’est un livret A et sur les codes qui le régissent dans un article consacré entièrement au sujet. Ce qu’il importe de retenir à propos de ce livret, c’est qu’il s’agit réellement d’une épargne qui est accessible, et qui peut être retiré à tout instant. Même si l’agence online de BNP Paribas ne détaille pas trop sa proposition d’épargne, quasiment tous les établissements bancaires sur Internet offrent un livret A.

Le Livret A enfant : quel en est l’utilité ?

Livret A premiers pas ou bien Livret A baby. Son nom change selon les établissements bancaires mais c’est à quelques différences près des conditions similaires au Livret A standard. Mais il est toujours mieux d’anticiper les frais probables qu’un enfant pourrait avoir dans notre ménage. Il est fortement conseillé de souscrire un livret d’épargne lorsque son enfant naît.

Si vous voulez en savoir plus sur les motifs, les avantages mais également les inconvénients du livret A enfant, je vous invite à aller voir notre page “Livret A Enfant”  =>  Pourquoi ouvrir un livret A à son enfant.

Livret développement durable (alias le LDD et ex Codevi)

Atteignant à la mi 2014, un montant épargné dépassant 100 Milliards d’Euros, le livret développement durable n’est que la succession, depuis 2007 du fameux Codevi. Si ce dernier avait pour objectif le développement industriel de la France, son successeur est réorienté vers l’aide au financement des travaux d’économie d’énergie dans les vieux bâtiments de même qu’à l’assistance aux PME. En réalité, la désindustrialisation de la France et la problématique relative aux énergies (se faisant plus rare et plus onéreuses) explique cette réorientation. Là encore toutes les banques sur Internet offrent la souscription d’un LDD. Son taux est identique à celui du livret A depuis 2003. Nous allons revenir aussi plus en profondeur sur ce livret.

Le LEP ou Livret Epargne Populaire

Le Livret Epargne Populaire permet aux particuliers qui ont des revenus modérés à placer une faible proportion de leur épargne en vue de conserver leur pouvoir d’achat. Il est plus rétributeur parce que son taux à présent est de 1,25%, soit 0,50% fois plus élevé que celui du LDD ou du Livret A. Son plafond est par contre moins élevé et ne peut être plus que les 7.700€.

Livret jeune

Pour ce qui est de l’offre de livret jeune, elle n’existe pas partout. Disons que les banques sur Internet n’ont pas nécessairement ciblé la tranche des jeunes ayant entre 12 et 25 ans parmi leurs clients. A part Hello Bank et Monabanq, qui offrent un livret pour ceux n’ayant pas encore 26 ans, et LCL, aucune autre banque online n’offre d’épargne pour les jeunes. Attention cependant, nous allons toutefois le revoir dans un article plus détaillé sur le sujet, le livret jeune est aussi un livret réglementé. Outre donc son livret Hello, Hello Bank offre le livret jeune.

On déplore en revanche que son seuil maximal soit si bas ! (1 600€).

Livret épargne logement (PEL/CEL)

Les PEL et CEL ne sont pas accessibles partout. Tous les établissements bancaires n’ayant pas l’agrément pour distribuer cette épargne qui est réglementée. Le fonctionnement du PEL est très particulier. En réalité, on devrait plus le voir en tant que placement, puisque les fonds sont bloqués durant 4 années, au risque d’être sanctionné de pénalités lors de retraits précoces. L’argent n’est alors pas entièrement accessible, sauf à estimer qu’à coup sûr, l’on y perd ses intérêts. L’agence online de LCL, BNP Paribas, Hello Bank et Boursorama Banque sont les quatre établissements bancaires sur Internet à proposer la possibilité d’un PEL et/ou d’un CEL à leurs consommateurs. Pour Monabanq, Fortuneo, BforBank et ING Direct, ce genre d’épargne ne figure pas dans la gamme. Ce qui est parfaitement cohérent pour deux raisons à propos desquelles nous allons revenir dans un article sur la question.

Points positifs & Points négatifs du LEP

Vous souhaitez avoir plus de détails sur les chiffres des livrets réglementés ? Je vous suggère de regarder le tableau ci-après que nous avons conçu sur les chiffres annoncés par la Caisse des Dépôts (en 2010, par conséquent les chiffres doivent être sujets à une légère révision à la baisse du fait de l’apparition des Super Livrets) qui est l’organisme public gérant tous les livrets réglementés pour le compte de l’Etat pour pouvoir apporter au mieux des réponses aux objectifs sociaux, économiques mais également politiques.

LivretVolume de livrets (en millionsEpargne collectée (en milliards)Objectif
Livret A59,2185,8Soutenir le développement des logements sociaux.
Livret développement durable24,768,2Soutenir le développement de l’industrie durable et les projets écologiques portés par les PME
Livret Jeunen.a7Initier les plus jeunes à la gestion de l’épargne
Livret épargne populaire11,555,9Appuyer les personnes à revenus modestes à lutter contre l’inflation des prix

Les livrets non réglementés

  • Les livrets non réglementés, c’est quelque peu l’inverse ici. Tous les autres livrets proposés par les banques sur Internet sont des livrets libres. Autrement dit, il est du ressort seul de la banque qui les distribue d’en fixer les conditions. Les taux ici peuvent par conséquent s’avérer plus élevés. Le montant d’épargne est ici aussi plafonné cependant bien plus haut. Par exemple, le seuil maximal peut tout de même atteindre beaucoup de millions d’euros ! Ils peuvent être cumulés cependant, hélas, leurs intérêts sont imposables et soumis à des prélèvements de cotisations sociales. L’épargnant va par conséquent avoir le choix de son option fiscale selon son revenu. Ainsi, LCL développe une gamme élargie de produits d’épargne partant du livret Zébulon (pour les tous petits) au livret Cerise, et offre même le bien connu LEP. BforBank promeut son livret BforBank, ING fait la communication de son épargne Orange, Hello Bank en fait autant sur son livret Hello, Fortuneo lui c’est sur son livret+, et Monabanq communique sur son livret éponyme. Tout ceci va nous donner l’opportunité d’un bon tour exploratoire des points positifs et négatifs de l’ensemble de ces livrets, avec des surprises parfois de taille ….

Quels choix faire entre les livrets d’épargne réglementés et les livrets d’épargne non réglementés ?

Tout d’abord, il est important de dire que ces deux livrets sont compatibles. Vous n’avez alors pas à choisir l’un au détriment de l’autre. Mais, en fonction de votre épargne, vos besoins et vos attentes, il peut être intéressant d’en privilégier un comparé à l’autre.

Quels sont les avantages de créer un compte épargne sur Internet ?

Les banques sur Internet sont les plus compétitives ! D’ailleurs, si on qualifie les comptes épargne sur Internet de “les super livrets ” c’est à juste titre !

Les supers-livrets sont totalement exempts de frais, le taux d’intérêt peut aller jusqu’au triple du taux d’intérêt d’une banque ordinaire. En outre, il y a bien généralement la présence d’une offre dite de bienvenue avec une prime ou un taux bonifié.

Les banques sur Internet vous rendent possibles une facilité et une rapidité extraordinaires. Pour ouvrir un compte épargne sur Internet, il ne suffit juste que de quelques clics.

Les placements.

Êtes-vous épargnant et voulez-vous placer votre épargne cumulée ? Vous êtes alors sur la bonne page car il faut savoir que c’est ici et sur les banques sur Internet que vous allez trouver les taux les meilleurs. En réalité, les taux qui sont pratiqués chez les banques physiques ne couvrent pas vraiment l’inflation. Les placements sur Internet séduisent par conséquent de plus en plus de personnes.

Dans cette section, nous allons évoquer les assurances-vie de même que les comptes à terme. En réalité, malgré que le compte à terme soit (quasiment) toujours associé à un livret d’épargne, son propre fonctionnement l’associé finalement bien plus à un placement qu’à un produit d’épargne. L’argent étant bloqué pour une période de temps définie sur le compte (partant de quelques mois à bon nombre d’années), il est réellement question d’un placement rétribué.

Assurance-vie

L’assurance-vie est sans aucun doute le produit de placement que nous connaissons le plus… Sans pour autant en savoir dans les détails le fonctionnement. Un article particulier sur le sujet va alors être l’opportunité de reprendre le dispositif du produit et de faire une comparaison de l’efficacité des diverses assurances-vie qui sont distribuées par les banques sur Internet. De façon assez cohérente, c’est un produit que toutes les banques sur Internet ont en commun, de la plus généraliste (Agence online de BNP Paribas, LCL ,Monbanquierenligne), à la plus spécialisée (BforBank, Boursorama Banque, Fortuneo, ING Direct).

L’assurance vie est pratique et spécialement bien aimée puisque :

  • elle n’impose pas d’engagement, on est libre d’effectuer des retraits et dépôts de notre argent à tout instant.
  • il existe une garantie. Par conséquent, vous savez à l’avance ce que vous allez gagner et que votre épargne est assurée.
  • l’assurance vie est avantageuse sur un plan fiscal étant donné qu’il s’agit de l’une des assurances les moins taxées en France.

Compte à terme

En ce qui concerne ce produit de placement spécial, LCL offre un compte sur livret, comme par exemple La Nef. Mais il tend à disparaître des offres bancaires pour cause de taux trop réduit. Ce sera alors l’occasion rêvée de mettre en avant les divergences éventuelles entre les divers établissements, et de définir quelle est le raisonnement bancaire derrière. Car dans un établissement bancaire, rien n’est jamais fait au hasard. Pour savoir tous les détails des comptes sur livret, allez voir sur la page compte à terme.

La bourse

Même s’il semble impossible de définir toutes les éventualités d’investissement boursier, nous allons regarder ici de plus près quelles sont les prestations proposées par les diverses banques sur Internet en ce qui concerne les produits boursiers. Quelle prestation de service, et pour quel tarif ? Si quelques établissements bancaires se disent professionnels, comment les autres se situent ? Il ne faut pas oublier que des établissements tels que Fortuneo, BforBank ou encore Boursorama Banque ont débuté leurs activités sur Internet par la bourse, bien avant de devenir des gestionnaires de comptes de banques.

Dans un article consacré à la question boursière, nous allons faire le comparatif des services boursiers de nos établissements bancaires sur Internet. Aussi, nous allons regarder de plus près les fonds OPCVM. Sont-ils semblables d’une banque à l’autre ? Y a-t-il réellement de grandes distinctions ? Qu’est ce qui fait la plus-value d’un établissement bancaire sur la question boursière ? L’accompagnement, le degré de connaissance, le montant des frais, la virtuosité des traders ?

De la même manière que nous faisons le tour du prêt ou des assurances, nous allons évaluer les produits et services des banques relatifs aux placements et au traitement donné à l’épargne dans chacune des établissements bancaires sur Internet. La multiplicité des propositions provoque toutefois la confusion, nous espérons que de cette manière, il sera plus aisé de choisir son établissement bancaire sur Internet en fonction de ses propres intérêts et selon des points forts et points faibles clairement choisis de tous les acteurs de ce marché.

Le trading spéculatif

Le trading spéculatif : Le trading dit en CFD (contrats sur la différence) est aussi très tendance dans la mesure où il rend possible une rentabilité clairement meilleure … Attention, il est aussi clairement plus risqué.  Pour nous, nous ne le recommandons pas si vous n’êtes pas un connaisseur avisé !

Outil comparatif des alternatives d’épargne

Chaque banque online offre des livrets ou des comptes sur livret, pour offrir la possibilité à leurs usagers d’épargner et de faire donc un peu d’économies. Les livrets d’épargne sont toujours la meilleure alternative pour placer ses espèces, ils sont sans risques de pertes et les fonds sont toujours accessibles. Ils nous aident souvent à faire face à des sorties d’argent imprévues ou à préparer de grosses dépenses, ainsi ils doivent également offrir la possibilité de rapporter un peu d’argent et il est alors impératif de bien les choisir.

Toutes les propositions ne sont pas semblables et il est convenable d’analyser les diverses alternatives pour pouvoir bénéficier d’un produit compétitif et le plus bénéfique possible. Voici alors notre comparatif des alternatives d’épargne pour les établissements bancaires sur Internet.

Hello bank !

Hello Bank est un modèle à suivre quand il s’agit d’épargne pour ses concurrents. En 2015, avec une rémunération de 1,40 %, le livret Hello est le plus compétitif. Il est, en plus, sans frais, ne comportant pas de frais de dossier, ni même de seuil. Il s’ouvre directement online et en moins de 24 heures est actif. Souvent, des propositions promotionnelles nous donnent un bonus de 80 % ou un taux boosté, qui rend l’offre encore un peu plus intéressant.

En plus, chez Hello Bank la proposition de produit d’épargne est très complète. On trouve les indispensables livrets A et LDD, mais également les PEL et CEL pour l’achat d’un bien immobilier.

Un livret jeune qui offre un taux de 3,25 % est offert, il est disponible aux personnes entre 12 et 25 ans avec un seuil de 1 600€. Pour finir, un livret Potentiels 1.2.3 est un compte à terme évolutif sur 3 ans, dont les intérêts se calculent avec un conseillé, en fonction de l’investissement de début et les sous déposées chaque mois.

Aucune banque en ligne proposant un compte courant ne fait mieux, une proposition complète et très compétitive.

Monabanq

En plus d’être la banque sur Internet la plus disponible du marché, Monabanq peut se vanter de faire une proposition d’épargne intégrale et compétitive. Le livret d’épargne Monabanq propose une rémunération de 1,00 %. Si le taux est déjà compétitif, l’offre promotionnelle avec 3,00 % garantis durant un délai de trois mois et une prime de 80€ à la signature rendent la proposition tout à fait intéressante.

La gamme de produits d’épargne ne s’arrête pas là et plusieurs alternatives sont offertes. On retrouve donc les livrets A et LDD, mais également un Livret jeune ou encore un compte épargne jeune pour les enfants.

Le livret Croissance donne un taux de 1,00 % aussi avec un seuil de 25 000€ et un bonus de fidélité de 0,10 % pour un délai de 4 ans. Finalement, c’est un taux de 1,40 % qui est offert sur 4 ans, bien sûr à condition de ne pas retirer ses sous.

Des comptes à terme, fixes ou évolutifs sont aussi de la partie, le taux est modifiable en fonction de l’investissement de départ. L’argent demeure donc bloqué entre 9 et 24 mois pour une rémunération généralement très correcte, négociée à l’ouverture.

L’épargne est sans aucun doute un des avantages de Monabanq qui réalise une proposition également qualitative que quantitative.

BforBank

Chez BforBank l’épargne est un secteur qui évolue encore et pour l’instant uniquement le Livret BforBank est offert. C’est un très bon produit car il offre un taux de rémunération intéressant de 1,00 %. Les premiers trimestres, le taux est boosté à 3,30 % et le client qui réalisera un premier versement de 25 000€ reçoit une prime de 50€.

Par contre, c’est maintenant l’unique option offerte. Toutefois les livrets A et LDD sont en cours de développement et devraient être accessibles au début de l’an 2016. Dans le futur, on espère voir, l’offre gagner en profondeur, avec peut-être des comptes à terme.

Fortuneo

Comme Fortuneo, BforBank mise sur la qualité plus que sur la quantité. Donc, on ne retrouve que deux alternatives d’épargne, le livret A et le Livret + Fortuneo. Ce dernier propose un taux de 1,00 % avec une offre de promotion pour un taux boosté à 2,50 % les 4 premiers mois, et il profite d’une absence complète de frais d’ouverture ou de dossier. Pour toutes ses raisons, le Livret + est une alternative de placement attirante et concurrentielles.

Toutefois, on regrette la pauvreté de la gamme d’épargne qui ne va pas suffire les épargnants ne voulant pas placer dans le même panier tous leurs œufs. Depuis longtemps on attend malheureusement de nouvelles alternatives qui tardent à voir le jour.

Boursorama Banque

Boursorama contrairement à BforBank ou Fortuneo mise sur une offre totale. En dépit de tout, son compte sur livret au taux de 0,75 % est un chouia frustrant si on le met en face de la concurrence. Un taux boosté à 3,50 % et offert à l’ouverture, ainsi il faut être client Boursorama et on ne va pas pouvoir cumuler avec l’offre de bienvenue de 80€ pour l’ouverture d’un compte courant, donc il n’y a pas trop d’intérêt à cette offre de promotion.

Toutefois, la gamme de produits d’épargne est très complète et on va pouvoir donc cumuler les placements. On trouve donc les livrets A et LDD, ou encore les CEL et PEL dans l’optique de l’acquisition d’un bien immobilier.

Un Compte Épargne Pilotée est aussi offert. Il permet au consommateur de confier la gestion d’un capital (à partir de 100€) à un spécialiste des marchés financiers en choisissant juste une formule (équilibrée, défensive, offensive ou dynamique). C’est une bonne manière de se familiariser avec les investissements dans les fonds de placement.

Donc l’offre est totale et l’épargnant va trouver plusieurs alternatives de placement chez Boursorama Banque, cependant le taux de rémunération du compte sur livret demeure décevant et l’offre de promotion est quasiment inutile.

ING Direct

Alors qu’ING Direct se place parmi les meilleurs établissements bancaires sur Internet pour sa facilité, sa clarté et surtout ses prix très intéressants, l’épargne n’est par contre pas réellement leur point fort. Le Livret Orange profite souvent d’un taux boosté intéressant de 3,00 % le premier trimestre, ainsi la joie est de courte durée car ensuite le taux fixe est juste de 0,60 %, soit plus du double moins que chez Hello Bank.

La catégorie de produits d’épargne est ensuite plus facile, avec les livrets A et LDD, et plus attirant un compte à terme à 3 mois, qui offre un taux de rémunération de 1,50 %. D’ailleurs il est possible d’ouvrir plusieurs comptes de ce genre, pour ne pas casser tout le placement si on venait à avoir besoin de faire un retrait d’argent.

Donc l’offre est très facile, correcte mais pas vraiment très compétitive. S’il existe bien un secteur où ING est tenu de déployer certains efforts, c’est au niveau des alternatives d’épargne.

Vous serez aussi intéressé par :

Plan d’Epargne en Actions Plan d’Epargne en Actions: est-ce utile ? L’épargne est une prestation bancaire couramment utilisée...
Assurance loyers impayés Est-ce nécessaire de s’assurer contre les loyers impayés ? Pour les propriétaires bailleurs privés,...
Carte Zéro Opportunité à ne pas rater sinon danger pour vos finances ? Que vaut vraiment la Carte Zéro de chez ...
BNP Paribas A l’instar de tous les secteurs d’activités, le secteur bancaire s’ouvre aux nouvelles technologies ...
Crédit immobilier Le crédit immobilier consiste en un prêt octroyé par un établissement bancaire classique ou un exper...
Option binaire L’option binaire est un système de trader qui s’appuie sur la baisse (put) ou la hausse (call) du co...
Transcash La politique de Transcash est assez singulière. Elle propose deux ou quatre cartes prépayées pour le...
Assurance au km Les diverses formules d’assurance auto au kilomètre C’est évident : quand bien même elle se limite ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password