Caisse d’Épargne

Évaluation et avis sur la Caisse d’Épargne

Donner son avis sur une banque après une évaluation digne du nom, requiert la considération de certains points clés. Pour nous prononcer sur la Caisse d’Épargne, nous nous sommes lancés dans une aventure numérique sur le Net afin d’identifier les services qu’elle propose, et de comparer ceux-ci avec les offres de la concurrence. Bien entendu, les avis des clients ont été pris en compte. En réalité, c’est une démarche que nous adoptons pour toute évaluation ou avis sur une banque étudiée. C’est ainsi que nous réalisons nos enquêtes, ce qui nous permet de donner un avis impartial sur la Caisse d’Épargne.

D’une banque à l’autre, la comparaison est relativement facile avec notre comparateur de banque. C’est surtout pratique pour se situer par rapport aux tarifs pratiqués pour chaque service proposé. Par contre, un avis sur la Caisse d’Épargne est bien plus complexe que cela. Les commentaires sur cette institution sont plutôt rares sauf si le client est déçu à l’extrême. Ce n’est donc pas évident de procéder à une évaluation sur ce fait. Il faut donc creuser pour faire immerger la réalité et présenter une synthèse qui reflète de manière effective les avis sur la Caisse d’Épargne.

La Caisse d’Épargne : une banque conventionnelle quelque peu onéreuse

La Caisse d’Épargne est aujourd’hui un vétéran dans le secteur de la banque en France. Si la majorité de ses compères proposent carrément une banque filiale en ligne, la Caisse d’Épargne préfère simplement offrir un service en ligne via « Mon banquier en Ligne » opérationnel depuis 2011. Elle fait partie des banques dites coopératives, toujours plus proches de sa clientèle et compte 27 millions d’adhérents. Mais en réalité, le service en ligne mise à disposition par la coopérative se présente plus comme un agrandissement de son réseau. Ainsi, elle peut offrir des services de banque à distance sans pour autant déroger à la règle de la proximité avec les clients.

Puisqu’il faut en parler, les produits offerts par la Caisse d’Épargne ne sortent pas en tant que tels du lot, car ils coûtent aussi cher que ceux proposés par les autres banques traditionnelles. S’il faut par ailleurs consulter les avis Caisse d’Épargne, on se rend compte que les tarifs ne sont pas identiques dans toutes les régions. On peut donc sans se tromper dire que la Caisse d’Épargne ne fait pas partie des meilleurs établissements bancaires. Ceci s’explique par le caractère payant de ses produits, mais surtout parce que son offre en ligne n’a rien de particulier par rapport à ses agences physiques.

Les crédits à la consommation chez la Caisse d’Épargne

La Caisse d’Épargne offre ses services et des crédits depuis 1999. Elle a donc développée ses produits en s’adaptant à la demande de sa clientèle dans le temps. De ce fait, on retrouve une panoplie de possibilités pour les services de crédits à la consommation. Nous avons mis ces derniers à l’épreuve afin de mettre en évidence les avantages et les inconvénients des offres de cette enseigne bancaire.

L’offre de la Caisse d’Epargne pour le crédit consommation

L’établissement a réussi son pari qu’est celui de mettre à la disposition de sa clientèle, une offre de crédit consommation très aboutie. On retrouve plusieurs offres classées en deux catégories : les crédits à la consommation affectés et les crédits à la consommation non affectés.

Les crédits consommation non affectés

Dans ce groupe, la Caisse d’Épargne propose 2 types de contrat :

  • Le crédit étudiant

Ce produit de la Caisse d’Épargne donne la possibilité aux clients de contracter un emprunt pour pouvoir financer les frais de scolarité, les frais liés au logement ainsi que les dépenses relatives à un séjour à l’étranger pour les études. L’offre est d’une valeur allant de 1500 à 30 000 € remboursable sur une période de 1 à 10 ans.

  • Le crédit revolving de la Caisse d’Épargne

Il s’agit d’un crédit renouvelable, vous donnant ainsi la possibilité de bénéficier d’une réserve d’argent. La valeur de ce crédit varie selon le type de profil du client. Le montant peut être directement versé sur le compte courant de l’intéressé et ce dernier peut alors s’en servir pour un paiement via l’option à crédit.

Les crédits consommation affectés de l’établissement

Sur ce point, l’offre de la Caisse d’Épargne n’est pas si surprenante. Il s’agit en réalité des contrats que l’on voit d’habitude pour ce genre de crédit.

  • Le crédit automobile

Rien de particulier concernant ce crédit puisqu’à l’image de ce que proposent les autres acteurs, le prêt automobile n’est dédié au financement de vos projets d’achat de véhicule (voiture, moto, camping-car, etc.). Le montant prêté varie de 1500 à 50 000 € et le remboursement s’effectue dans une période allant de 4 mois à 6 ans.

  • Le crédit travaux

Ce type de crédit travaux offre un prêt de 1500 à 50 000 €, remboursable sur 10 ans, tout au plus.

Notre avis sur l’offre crédit consommation de la Caisse d’Épargne

On remarque que l’offre de crédit consommation de la Caisse d’Epargne est très complète. Cela  permet aux clients de réaliser ses projets à court terme plus facilement. L’établissement offre la possibilité de moduler les mensualités, un bon point en soi. Cependant, les taux proposés ne sont pas des plus motivants sur le marché.

Le crédit étudiant

Pour payer les frais de leurs études, il y a des étudiants qui font des jobs à mi-temps dans la semaine, le weekend et parfois la nuit. Il y en a d’autres qui peuvent compter sur le soutien financier de leurs parents. L’autre possibilité est d’opter pour un Prêt étudiant. Voici les conditions d’accès pour ce crédit :

  • Être étudiant ;
  • Avoir au moins 18 ans et 28 ans au plus ;
  • Le prêt doit servir pour des dépenses liées à l’étude (scolarité, logement, PC, stages, etc.) ;
  • Le prêt souhaité doit varier entre 1500 et 45 000 € ;
  • La période de remboursement ne doit pas dépasser 10 ans ;
  • L’étudiant n’ayant pas ou peu de revenus, la banque demandera une caution. Il s’agit de présenter une personne qui se porte garante du remboursement. Cette personne sera donc ciblée si vous ne remboursez pas dans les temps.

L’avance sur bourse

Si en tant que client de la Caisse d’Épargne, vous bénéficiez d’une bourse, vous avez la possibilité de contracter un découvert gratuit, le temps que la bourse soit versée. Par contre, le  prêt ne peut aller au-delà de 1500 €.

Crédit au taux 0

Vous êtes surpris ? Pourtant c’est effectif. Entre 18 et 28 ans, la Caisse d’Épargne vous donne la possibilité de contracter des crédits sans faire face à des charges financières dans la limite des 1000 euros, que vous allez rembourser sur une période de 3 ans au plus. Le remboursement se fait donc avec 35 échéances de 27,70 € puis une de 27,78 €. Vous pouvez y recourir pour un achat d’appareils électroménagers ou des meubles.

Le crédit MIPE (Micro Portable Etudiant)

Pour en bénéficier, il faut respecter les mêmes conditions ; c’est à  dire avoir entre 18 et 28 ans et être étudiant. Au cas où vous serez contraint de prendre un ordinateur pour vos études :

  • MIPE vous donne la possibilité d’emprunter entre 1000 et 2500 euros
  • Le remboursement se fait sur 3 ans au plus,
  • Vous n’aurez pas à supporter de frais de dossier ;
  • Il est possible de verser ce que vous devez à tout moment.

Notre avis

Les services financiers pour les jeunes sont une des spécialités de la Caisse d’Épargne. Il faut reconnaitre que ces offres sont très intéressantes.

  • Le crédit étudiant, bien que classique, répond bien aux besoins de clients ciblés ;
  • Nous saluons au passage l’initiative du prêt 0%. Un produit très attractif ;
  • Nous pensons que le crédit MIPE est très affriolant et bénéfique ;
  • Pour ce qui concerne l’avance sur bourse, c’est assurément une initiative très bénéfique. Les intéressés pourront donc faire face au frais de scolarité sans pour autant subir les affres du décalage des versements de bourse.

Le regroupement de prêts à la Caisse d’Épargne

Le regroupement de prêts est un produit que proposent la majorité des banques françaises et la Caisse d’ Épargne en fait partie. C’est un produit que l’on appelle communément « Rachat de Crédit ».

À qui s’adresse cette offre ?

L’offre de regroupement de crédit est pratique lorsque vous êtes dans l’un des trois cas que voici :

  1. votre revenu chute alors que vous faites face à plusieurs remboursements ;
  2. vous êtes contraint de traverser un temps difficile en raison d’une situation imprévue. Il vous est alors difficile de respecter vos engagements vis-à-vis des échéances de remboursement d’un crédit en cours ;
  3. vous êtes dans le besoin d’un nouveau prêt, mais votre banque refuse de vous l’accorder en raison de l’atteinte de votre taux maximal d’endettement.

Quelle est l’utilité du rachat de crédit ?

A- Dans le cas où votre situation est similaire au cas 1 et  2 de la précédente partie, un rachat de crédit vous apportera un soulagement financier.

  • Le rachat de crédit implique en réalité une réactualisation de vos échéances. La Caisse d’Epargne se charge de mettre fin à vos différents crédits en cours comme les crédits renouvelables et les crédits à la consommation (prêt auto, travaux, vacances, trésorerie, etc.). Elle procède à une anticipation de vos remboursements, quel que soit l’établissent qui vous les ont octroyés.
  • Bien entendu, vous allez rembourser la totalité de cette somme à  la banque.
  • Le point positif c’est que le budget est plus stable, car votre dette sera remboursée sur une période plus étendue avec des mensualités plus petites.

B- Dans le cas de la situation 3, un regroupement de crédit vous permet de bénéficier d’un autre prêt. En réalité, selon que vous le désirez, ce nouveau prêt entrera dans le rachat de crédit. Le résultat est que le remboursement de votre dette regroupé sera étendu sur une période plus longue avec des mensualités inférieures aux précédentes. Conséquence, votre taux d’endettement est diminué.

Notre avis

Vu la crise économique qui se manifeste ces derniers temps avec le chômage ou encore la réduction des heures de travail, de nombreux ménages se retrouvent dans des situations difficiles. Avec un rachat de crédit, le budget familial est plus consistant. Mais, il faut faire attention, car si vous contractez un nouvel emprunt sans avoir fini avec le regroupement de crédit, vous serez exposé à un risque réel.

Nos conseils :

  • Avant de vous embarquer dans une telle aventure, il convient de bien réfléchir et de prendre en compte tous les cas possibles : en sachant qu’il est presque impossible de contracter un nouveau prêt avec un regroupement de crédit en cours, qu’adviendra-t-il en cas d’imprévus (problème de moyen de déplacement ou équipement électroménager endommagé ) ? Demandez l’avis de votre conseiller sur les possibilités de vous laisser une certaine marge avec votre taux d’endettement.
  • Il est possible avec la Caisse d’Épargne de bénéficier d’une pause de remboursement d’un ou deux échéances au plus dans l’année. Les remboursements sont des reports de paiement en réalité.
  • Le remboursement des échéances est modulable. Il est donc possible de rembourser plus ou moins que le montant prévu pour les échéances.
  • Il faut toutefois être vigilant, car ces deux derniers points vont en dehors des crédits classiques comme le crédit automobile, les prêts travaux ou encore les prêts immobiliers. la Caisse d’Epargne met à disposition de ses clients une offre de crédit perpétuel. Il s’agit des crédits renouvelables. Mais qu’en est-il justement ?

Un rappel historique

Pour rappel, il y a eu des crédits revolving qui ont fait fureur dans les années 80-90. Mais, ils n’ont pas été très appréciés par la presse et les associations de consommateurs qui s’en sont plaints en raison du taux d’intérêt très élevé. Les crédits renouvelables ont un mode fonctionnement similaire au crédit revolving.

Est-ce pour autant qu’il ne faut pas s’y fier ?

La vérité c’est que ce produit est un service comme les autres dont disposent les clients. Personne n’est donc contraint d’y souscrire. Mais quitte à s’en servir, il faut le faire de manière efficace. Quand on y pense, le produit ne présente pas de risque, mais comme toute autre chose, c’est l’abus qui est nuisible. Il faut aussi préciser que le contexte à changer depuis lors. Aujourd’hui, il existe des lois qui régulent les crédits de manière générale et le crédit renouvelable de manière plus spécifique.

Fonctionnement du crédit renouvelable de la Caisse d’Épargne

  1. Avant tout, la banque décide du montant de réserve dont vous pouvez bénéficier : il s’agit du plafond définissant l’emprunt maximal.
  2. Aussi, ce type de crédit n’a rien d’un crédit classique. Si la banque vous l’accorde, il ne s’agira pas de vous faire un versement. La banque la met sous forme de réserve disponible à tout moment. Vous ne payez des frais d’intérêt que lorsque vous touchez à la réserve, ce qui est tout à fait raisonnable.

Effectuer un paiement ou un retrait au niveau du distributeur avec la réserve

Avec Caisse d’Épargne, vous pouvez utiliser le crédit renouvelable pour faire des achats et payer via votre carte Visa (Izicarte) de compte dépôt, ou le compte courant.

Dans un magasin ou avec un Distributeur Automatique, une fois que ma carte est insérée, vous allez constater deux possibilités :

  • Au comptant : l’opération sera réglée comme il en est d’habitude avec votre compte
  • À crédit : ici, c’est la réserve qui entre en considération. Elle sera donc utilisée pour régler l’achat ou effectuer le paiement. Par la suite, la banque fera débiter votre compte d’une mensualité donnée de sorte à rembourser à terme le montant utilisé, en plus des intérêts.

Vous pouvez utiliser la réserve autant que possible du moment que vous n’avez pas atteint votre plafond. Cependant, sachez que la disponibilité de votre réserve augmente au fur et à mesure des remboursements.

Les caractéristiques du crédit renouvelable de la Caisse d’Épargne

  1. le bénéficiaire peut ajourner une à deux fois par an les échéances.
  2. il est libre d’augmenter le montant d’une mensualité afin d’accélérer le remboursement.
  3. il peut aussi revoir à la baisse la valeur de l’échéance.
  4. les paiements effectués avec la carte, que ce soit au comptant ou à crédit, donnent droit une augmentation des garanties. Les avantages sont aussi intéressants lorsque le DAB subit un dysfonctionnement. Pour plus d’informations sur la question, nous vous invitons à faire un tour sur le site de l’établissement.

Notre avis et nos recommandations

Il faut dire que c’est une offre pour le moins utile. Il est vrai que l’on est contraint d’attendre la fin de la période de rétraction avant de profiter de manière effective des avantages. Mais une fois ce délai passé, vous y avez accès quand vous voulez, sans autre délai d’attente.

Un point déplorable toutefois est le taux d’intérêt TAEG (entre 6 et 20%), pour un crédit renouvelable, considérablement élevé que celui proposé pour les crédits classiques à la consommation. Et c’est valable pour les autres établissements financiers. Pour un prêt automobile par exemple, le taux tourne autour de 4%.

Par contre, avec un crédit à la consommation, vous n’avez pas droit à une extension de garantie. Mais cela en vaut-il la peine ? Seul vous, pouvez en décider selon qu’il vous convienne ou non.

Les produits de la Caisse d’Épargne

Pour ce qui concerne les produits proposés, une comparaison avec les concurrents directs de la Caisse d’Épargne montre clairement qu’elle n’est pas la meilleure pour :

  • Les services courants : les coûts sont très peu attractifs
  • Le coût des cartes bancaires : le minimum de charge s’élève à 40 € annuels
  • Les services bancaires en ligne : la plupart sont payants

Avec ces points négatifs, la Caisse d’Épargne ne pourra pas suivre la course surtout avec la prolifération des banques en ligne avec qui les frais sont gratuits en général. Mais s’il fallait faire une comparaison avec ses concurrents traditionnels, il apparait une nette différence concernant les services de banque à distance.

L’épargne

S’il est vrai que les produits sont flexibles et répondent aux besoins de chaque client, ouvrir un compte épargne à la Caisse d’Épargne ne fera pas partie de nos recommandations pour le moment. Lorsqu’on se fie aux avis Caisse d’Epargne, les placements sont loin d’être compétitifs et les gains sont pratiquement inexistants. L’assurance-vie de la Caisse d’Épargne n’est pas ce qu’il y a de plus attractif. En effet, la rémunération est très minime alors que les versements sont assez élevés. Si elle se nomme Caisse d’Épargne, l’institution n’en donne pas le reflet. Pire, les nouveaux arrivants que sont les banques en ligne proposent de meilleures solutions.

Le seul point dont on peut être fier c’est assurément les crédits à la consommation qui proposent des taux plutôt raisonnables à l’image de concurrents. Les clients ne s’en plaignent pas de toute façon.

Les clients de la Caisse d’Épargne

Sur les forums et les plateformes où l’on retrouve les avis Caisse d’Épargne, il n’est pas évident de tirer une conclusion réelle. En réalité, pratiquement tous les avis sur la toile et les avis Caisse d’Epargne en particulier sont rédigés souvent par des personnes non satisfaites, voire des concurrents. De ce fait, nous avons opté pour une synthèse qui se fonde sur le service clientèle proposé par la Caisse d’Épargne. Ainsi, nous sommes certains d’avoir une conclusion sans ambiguïté.

Ma Caisse d’Epargne Nord France Europe me répond

Les opinions défavorables sur Caisse d’Epargne Nord sont multiples. Mais fort heureusement, elle a mis à disposition de ses clients un site officiel dénommé « Ma Caisse d’Epargne Nord France Europe me répond ». C’est surtout pour permettre à ses clients de s’adresser directement à la Caisse d’Épargne concernant leurs préoccupations, plaintes et réclamations. Le but réel de la mise en place de ce site est d’être plus proche de ses clients. Cependant la plateforme étant sous le contrôle direct de la Caisse d’Epargne, il serait difficile de trouver des avis défavorables.

Les forums sur Caisse d’Épargne

Sur ces plateformes, on retrouve un bon nombre d’avis sur la banque. Sur le forum TrustPilot par exemple, de nombreux commentaires sont de nature défavorable. De plus, ils convergent tous vers un point : dans toutes les agences de la banque, le service clientèle ne semble pas être à la hauteur des attentes de la clientèle.

On en veut pour preuve l’avis que voici :

Des frais trop élevés, une assistance clientèle peu réactive qui ne décroche pas les appels et ne réponds pas aux mails. Sauf peut-être, pour appeler les clients à 20 minutes de l’ouverture de l’agence pour leur signifier qu’ils sont débiteurs ; le service client est tout à coup opérationnel.

Que ce soit par rapport à la relation avec les clients ou les services proposés, la plupart des adhérents ne sont pas contents sur les prestations de la Caisse d’Épargne. Ils ne se privent d’ailleurs pas de l’exprimer. La banque fait passer le profit au-dessus de la satisfaction des clients via le relationnel. Or, c’est ce dont a besoin cette clientèle. C’est en partie pour cette raison que nous avons mis à votre disposition des conseils, afin de négocier avec votre banque.

Au niveau du forum CustPlace, l’on n’a pas besoin d’être un génie pour comprendre que la Caisse d’Épargne est l’établissement qui bat le record de plaintes et de réclamations.

Cette banque s’est désormais unifiée avec la Banque Populaire, un autre opérateur avec qui il est déconseillé de collaborer. Leur seul objectif est d’abuser le plus possible des clients. C’est justement pour cela qu’ils font tout pour garder leurs clients afin de plus profiter d’eux. Il se base sur une clientèle non efficace et des frais très élevés pour rester fonctionnel.

Sur une autre plateforme, on retrouve un commentaire qui démontre le manque d’attention accordé aux clients par les conseillers :

« Je suis resté loyal pendant 33 ans avec un bon portefeuille et à l’arrivée, un conseiller abuse de ma confiance avec des placements. En à peine 8 jours, j’ai perdu plus de 600 €. C’est scandaleux ! Ces conseillers se concentrent sur leur prime et oublient le client. Je dois impérativement changer d’établissement. »

Avis assurance décès de la Caisse d’Épargne

Si vous décidez de vous inscrire pour une assurance décès afin de faciliter la tâche à vos proches financièrement, la tâche ne sera pas des plus simples puisque la concurrence est au top sur ce point entre les acteurs du domaine.

Ça risque de prendre un peu plus de temps pour vous décider, mais en faisant une comparaison des différentes offres, vous devriez trouver ce qui répond le mieux à vos besoins.

La stratégie est assez simple : demander des devis en ligne et faire une étude comparative en toute tranquillité.

Par le passé, nous avons étudié de près les contrats d’assurance décès de certaines structures comme Avivo, le Crédit Agricole ou encore celui du Crédit Mutuel.

Pour cette fois, c’est le contrat d’assurance décès de la Caisse d’Épargne qui attire notre attention. Découvrez les conclusions que nous en avons tirées.

Brève présentation de la Caisse d’Épargne

Il est fort probable que vous connaissez la Caisse d’Épargne puisqu’il s’agit d’une banque. Mais, elle est bien plus que ça.

La banque offre des services supplémentaires comme les contrats d’assurance-vie, l’assurance décès, l’assurance automobile, l’assurance habitation ou encore la complémentaire santé.

Les avantages de l’assurance décès de la Caisse d’Épargne

Le contrat d’assurance décès, aussi appelé SECUR’ Famille proposé par la Caisse d’Épargne, offre 2 niveaux de garanties :

  • La formule Essentielle

Cette formule propose un Capital garanti pour les bénéficiaires que le souscripteur aura choisi, ainsi qu’une rente éducation pour vos enfants jusqu’à ce qu’ils aient 26 ans.

En cas de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, un capital est mis à la disposition du souscripteur.

  • La formule Plus

Cette formule met à votre disposition 20% du capital, pour lequel  vous avez souscrit, si vous êtes victime d’une maladie vous mettant dans une situation critique.

Dans ce cas, il ne restera que 80% du capital choisi qui sera versé en cas de décès.

Un autre point fort du contrat de l’assurance décès  de la Caisse d’Épargne : s’il y a décès ou perte totale et irréversible d’autonomie après avoir subi un accident, la banque double le capital garanti.

Les conditions de souscription à l’assurance décès  de la Caisse d’Épargne

Tous les contrats, comme vous le savez, sont soumis à différentes conditions d’éligibilité. Le contrat d’assurance décès n’y déroge pas. Voici donc les conditions :

  • Être un client de la Caisse d’Épargne ;
  • Avoir  18 ans au moins et 64 ans au plus, le jour de votre souscription à l’assurance décès de la Caisse d’Épargne.
  • S’acquitter de la procédure d’acceptation. Il s’agit d’un contrôle qui prend en compte votre état de santé, votre âge ainsi que le capital choisi. Vous aurez donc à faire une déclaration de votre situation sanitaire, à remplir et à signer un questionnaire de santé.

Si vous êtes en conformité avec tous ces critères, vous pouvez facilement souscrire à cette assurance de la Caisse d’Épargne.

Coût des cotisations de l’assurance décès de la Caisse d’Épargne

Conformément à ce qui se fait en générale, le coût des cotisations est étroitement lié à l’âge du souscripteur au moment de signer le contrat, son état de santé et aussi du capital choisi par celui-ci.

Si vous attendez d’atteindre un âge plus grand, la banque se trouvera dans une position plus délicate ; de ce fait, le coût de vos cotisations sera aussi élevé.

Pour un souscripteur non-fumeur de 40 ans, la prime annuelle s’élève à 344,40 € pendant qu’un non-fumeur de 55 ans devra payer 1 1152 € pour garantir un capital de 100 000 €.

Notre avis sur l’assurance décès de la Caisse d’Épargne

La force de l’assurance décès de la Caisse d’Épargne se résume en 2 points particuliers : des formalités médicales plutôt simples et un seuil d’âge fixé à 85 ans pour la garantie PTIA.

Il faut aussi souligner l’indexation des garanties et le fait que la banque propose une garantie occasionnelle, en cas d’accident, pour le souscripteur. Une très bonne initiative.

D’autres points appréciables de ce contrat d’assurance décès sont notamment l’augmentation du capital garanti au double ou encore la possibilité de convertir le capital en rente éducation.

Mais il faut dire aussi que certains points négatifs existent comme la limite d’âge pour la souscription fixée à 64 ans. De plus, il n’y a aucune avance de capital dans le cas d’un décès de l’assuré. Par ailleurs, la valeur des primes à verser par le souscripteur est assez chère. Nous vous recommandons d’ailleurs de demander des devis en ligne auprès des autres opérateurs du secteur afin de procéder à une étude comparative.

Au cas où vous souhaiteriez souscrire à cette assurance décès de la Caisse d’Épargne, il vous suffit de faire la demande sur le site puis de vous faire contacter par un conseiller. L’autre possibilité serait de vous déplacer vers l’agence la plus proche  pour effectuer votre souscription.

L’assurance automobile à la Caisse d’Épargne

Quelle que soit la catégorie de conducteur dont vous faites partie, la banque vous propose une assurance auto avec des formules souples et modulables. À l’exception de la formule Essentielle, la Caisse d’Épargne vous propose des services très intéressants avec toutes les formules. On parle notamment de l’assistance permanent 0 Km, de la garantie-conducteur avec un reversement dans la limite de 1 000 000 €, 10% de remises pour une seconde assurance auto Caisse d’Épargne et des rabais pour ceux avec l’option kilomètre responsable. Pour les jeunes, ils ont la possibilité de profiter de réductions intéressantes à condition que leurs parents soient eux aussi des souscripteurs Caisse d’ Épargne. Il faut aussi que les parents disposent d’un bonus 50.

Pour les personnes entre 25 et 59 ans, la Caisse d’Épargne propose une formule dénommée optimale qui offre plusieurs avantages. Pour les assurés dans la soixantaine et plus, il est proposé des avantages et services très novateur et propre à cette catégorie de souscripteurs. Pour les personnes qui n’ont pas un max de fric à dépenser dans une assurance auto, la Caisse d’Épargne met à leur disposition la formule  Essentiel pour avoir le nécessaire.

Cette formule donne droit au minimum de garantie et ne propose pas d’assistance dans le cas d’une panne. Le conducteur est quand même en sécurité et bénéficie d’un reversement allant jusqu’à 100 000 €.

L’Assurance 2 ROUES Caisse d’Epargne, contrat modulable de Natixis Assurances

La Caisse d’Épargne met désormais à la disposition de ses clients, une assurance deux-roues flexible et personnalisable qui répond à vos besoins. Cette offre est aussi adaptée pour les cylindrées proposées sur le marché actuel. Cette offre a été mise au point par Natixis Assurance. Elle propose 2 cyclos et 3 formules moto. Détail :

Défense et recours pénaux, assistance et protection

Proposée avec une large gamme de service répondant à chaque catégorie de besoin (personnes, véhicules, bien, mobilité, indemnisation), cette offre d’assurance deux-roues mise au point par Natixis vous donne la possibilité de jouir d’une protection des plus exceptionnelles et d’une assistance complète.

Avec l’assurance deux-roues, on retrouve un lot de garanties suivi d’un accompagnement conséquent. Selon donc la formule pour laquelle vous optez, les garanties suivantes sont mises à votre disposition :

  • Pour les « Cyclos »
  • o Défense et recours en justice après un accident : en cas d’incident qui touche à l’assurance comme un problème avec une personne concomitamment à un accident, un vol ou encore un incendie relatif avec le véhicule assuré, des avocats se chargent d’engager des poursuites pénales.
  • o Services d’assistance aux véhicules standards : assistance 0 kilomètre, assistance en cas de panne, franchise 50 kilomètres, assistance en cas d’accident.
  • Pour les « Motos»
  • o Une garantie de prévention : s’il y a un accident par exemple, votre casque et votre gilet airbag seront soit remboursés, soit remplacés.

Indemnisation de dommages corporels du souscripteur dans la limite des 300 000 €

Pour ce qui concerne la personnalisation de l’assurance deux-roues de la Caisse d’Épargne, vous disposez d’options avec des garanties qui renforcent votre protection.

On retrouve notamment les garanties suivantes dans les options :

  • Un véhicule de remplacement (hors formule au tiers) : en cas de vol, d’accident ou de panne, vous avez la possibilité de bénéficier d’un véhicule à deux-roues motorisés ou même d’une voiture pour une période qui peut s’étendre jusqu’à 30 jours.
  • Une assistance véritable au véhicule (le contrat tous risques omis) : vous pouvez bénéficier d’une assistance 0 km lorsque votre véhicule a un problème.

À tout ceci s’ajoute une garantie de dommages corporels de l’assuré jusqu’à une valeur de 300 000 € selon le dommage subit par le souscripteur. Cette garantie est par ailleurs valable pour les 2 formules, Moto et Cyclos, de cette assurance.

Il faut aussi souligner que cette offre conçue par Natixis et commercialisée par la Caisse d’Épargne est accessible via différents canaux. Vous pouvez ainsi y souscrire dans une agence, par téléphone ou encore en ligne.

L’assurance animaux de compagnie de la Caisse d’Épargne

En général, la Caisse d’Épargne propose des produits financiers ainsi que des mutuelles. Ses structures filiales sont notamment Océor, Nexity, BCP, Crédit Foncier, Banque Platine.

Certes, la banque propose des services comme l’assurance auto-moto, l’assurance habitation, la protection juridique, la complémentaire santé, l’assurance accidents de la vie. Cependant, on ne retrouve nulle part dans ses produits une réelle assurance destinée aux animaux.

Par ailleurs, même une assurance responsabilité civile ne vous soulagera pas pour ce qui concerne les frais vétérinaires de votre chien ou de votre chat. Si toutefois vous êtes victime d’une maladie ou d’un accident, aucune prise en charge ne sera engagée pour votre animal de compagnie.

Nous précisons tout de même qu’il est inévitable de protéger son animal de compagnie avec une responsabilité civile. Mais une assurance ‘’animaux de compagnie’’ est à souscrire selon votre entendement à l’image d’une assurance destinée pour la personne.

Dans des cas particuliers, la responsabilité civile de l’assurance habitation peut vous être bénéfique. Par exemple, lorsque votre chien endommage les lunettes de votre voisine par mégarde ou lorsque votre chat tue 2 volailles du voisin.

L’assurance « prêt immobilier » de la Caisse d’Épargne

Pour ce qui concerne les assurances prêt immobilier, il est assez rare de tomber sur des services efficaces. Toutefois, la Caisse d’Épargne fait souvent des offres internes plutôt motivantes à l’image de son assurance prêt immobilier.

Tout sur l’assurance prêt immobilier de la Caisse d’Épargne

Lorsqu’on évalue le coût global de l’emprunt immobilier, il est évident que l’assurance emprunteur prend une part non négligeable. Depuis que les lois Hamon et Lagarde sont entrées en vigueur, toute personne désirant bénéficier d’un crédit immobilier à la liberté d’opter pour une assurance emprunteur de son choix. Avec la multitude d’offres disponibles sur le marché de l’assurance, il est de plus en plus difficile de faire un choix rapide. En effet, le souscripteur est amené à trouver une offre qui répond à son besoin et qui coûte moins cher que la proposition de la banque.

Pour rendre les choses plus faciles en matière de choix, Wannawin a procédé à une synthèse des informations relatives à l’offre d’assurance CNP de la Caisse d’ Épargne. Le but est de permettre aux clients de déterminer le coût d’opportunité d’une offre externe. Ces informations vous permettront aussi de faire une comparaison entre la proposition de la Caisse d’Épargne et les différentes offres disponibles sur le marché. Ainsi, vous disposez de tous les critères, en tant que client, pour effectuer le choix qui vous convient le mieux.

L’assurance de prêt immobilier chez la Caisse d’Épargne

Pour choisir une assurance dans le cadre d’un emprunt immobilier, vous devez tenir compte des garanties que vous propose l’assureur. Le tarif est aussi un critère incontournable puisqu’il peut atteindre les 30% du coût total de votre crédit. Avec la Caisse d’Épargne, l’assurance proposée est un contrat appelé CNP. Cette offre vous propose des garanties de base en la matière. Wannawin vous révèle tout ce qu’il y a à savoir !

Les contrats d’assurance-crédit représentent surtout une garantie pour l’organisme emprunteur, pour ce qui est du remboursement, quels que soient les changements de situation qui pourraient, entre temps, survenir. C’est d’ailleurs ce qui justifie la présence d’une couverture décès dans un contrat d’assurance-crédit. L’offre de la Caisse d’Épargne n’y fait pas exception aussi. Grâce au PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), le client se protège vis-à-vis des accidents graves ou mortels via l’assurance décès. Si une indemnisation est nécessaire, alors l’assurance emprunt immobilier de la Caisse d’Épargne propose généralement un service forfaitaire et la valeur financière  de la prestation est préalablement fixée. Le contrat prévoit aussi une clause de capital restant dû à compter du mois avant un décès.

Mais il convient de souligner qu’il existe quelques exceptions à la règle. Ce sont des cas hautement risqués pour l’institution bancaire. Les accidents relatifs à un sport aérien et mécanique ou  encore les problèmes sanitaires survenus avant la date de signature du contrat n’entrent pas en ligne de compte pour l’assurance décès ou le PTIA. Pour tous les autres sports, elle est valable.

L’autre point focal d’une assurance prêt immobilier de la Caisse d’Épargne est relatif aux garanties IPT (Invalidité Permanente Totale) et l’ITT (Incapacité Temporaire de Travail). Si le client n’est pas un travailleur ou un professionnel, la garantie est fixée de manière forfaitaire en général. Autrement, elle se rapporte alors à une indemnité. Il faut toutefois noter que la garantie IPT et ITT nécessite une franchise de 120 jours pour être effective. Pour faire simple, le client n’entrera en possession de son indemnité que 4 mois plus tard.

L’offre d’assurance groupe de la Caisse d’Épargne prend aussi en compte les affections disco-vertébrales ainsi que les atteintes psychologiques. Il y a cependant des conditions qui font que tous les souscripteurs ne sont pas forcément éligibles pour cette garantie. En effet, le client n’est pris en compte que s’il arrive à fournir une pièce-preuve d’hospitalisation qui aura duré plus de 15 jours.

Le contrat groupe d’assurance de la Caisse d’Épargne donne la possibilité au souscripteur de demander une résiliation de son contrat. Mais la clause qui en parle exige que cela soit fait 2 mois avant la date d’anniversaire de votre signature ; sinon, ce n’est pas faisable. De l’autre côté, le choix de la méthode de calcul est laissé au souscripteur. Il a la possibilité d’opter pour le mode se basant sur le capital initial, ou alors celui tenant compte du capital restant dû. Quoi qu’il en soit, l’indemnisation tient compte d’une modification à la baisse du revenu induit par un accident. Il n’y aura donc pas d’indemnisation si l’assureur ne constate pas une perte de revenu. Toutefois,  dans le cas d’un changement d’habitude de vie, vous avez droit à une indemnisation.

Au niveau de l’assurance crédit immobilier, l’âge est un facteur déterminant dont tiennent compte les différents acteurs du marché. Tout comme pour ses autres assurances, la Caisse d’ Épargne, pour la détermination du taux à appliquer au client, intègre la variable de l’âge. Il faut cependant préciser que les cotisations ne sont pas forcément pareilles d’un client à l’autre. Tout dépend des risques professionnels encourus. De ce fait, tout client dont le travail implique des risques plus importants que d’habitude devra s’acquitter d’une prime excédentaire.

Pour vous faciliter les choses, Wannawin a mis au point un référentiel des taux moyens que la Caisse d’Épargne applique pour vous octroyer un crédit immobilier d’une résidence principale. Les taux en question s’appliquent directement au montant emprunté par le souscripteur. Tout ceci vise à vous permettre de faire des essais et de pouvoir comparer les différentes offres du marché, grâce au simulateur et comparateur de Wannawin.

Nous tenons à souligner que les jeunes possèdent un avantage vu que l’âge est un facteur déterminant pour le calcul du taux. Avec un client de 30 à 35 ans, la banque applique un taux allant de 0,28 à 0,42%. Pour les clients ayant entre 36 et  49 ans, le taux moyen appliqué pour l’assurance-crédit  est de 0,55%. De 50 à 56 ans, le taux pris en compte par l’assurance-crédit immobilier de la Caisse d’Épargne se trouve entre 0,55 et 0,68%.

Comment souscrire à l’assurance prêt immobilier de la Caisse d’Épargne

La souscription à l’assurance-crédit immobilier de la Caisse d’Épargne se fait suivant deux phases obligatoires : l’une administrative et l’autre médicale. Pour la première phase, il s’agit de remplir le formulaire de demande d’assurance qu’un conseiller se chargera d’analyser en fonction des résultats de la deuxième phase. Pour la procédure médicale, il s’agira pour le souscripteur de passer une série d’examens et d’analyses. La spécificité de ces examens dépend de l’âge de l’intéressé ainsi que de sa situation sanitaire. Le montant de l’emprunt entre aussi en ligne de compte. En fonction des résultats  de la procédure médicale, la Caisse d’Épargne vous fera une offre. Si la banque juge que les résultats ne sont pas idéaux, elle pourrait demander une prime additionnelle ou simplement rejeter votre demande. Dans ces conditions, une seule possibilité s’offre au client : un recours à la convention AERAS. En réalité cette solution vous donne la possibilité de bénéficier d’une assurance prêt immobilier dans l’établissement prêteur ou chez toute autre institution qui propose ce type d’assurance. Soyez rassuré, car même si votre dossier est hautement risqué, vous avez de grandes chances d’être assuré.

La plupart du temps, la Caisse d’Épargne accepte les souscriptions d’assurance d’autres établissements. Aussi, les offres des structures indépendantes dans le domaine proposent pratiquement les mêmes avantages que ce que propose l’assurance groupe CNP de la Caisse d’ Épargne. Une assurance externe sera acceptée par la banque à condition de proposer aussi une assurance décès, PTIA, IPT et ITT. Pour obtenir rapidement une offre qui vous convient le mieux, nous vous conseillons d’utiliser le comparateur d’assurance mis à votre disposition par Wannawin.

Pour effectuer un changement d’assurance avec la Caisse d’Épargne, la banque prend en compte le temps qui sépare la date de demande de changement de la date de signature du contrat.

L’assurance garantie dépendance de la Caisse d’Épargne

Pour nous, l’assurance dépendance de la Caisse d’Épargne est plutôt intéressante. Avec les deux formules proposées par le contrat, on remarque que la prise en compte de la dépendance totale et celle partielle est respectée. Avec l’option « confort+ », vous bénéficiez d’une indemnisation-fracture, d’une rente ainsi que d’un capital équipement à partir de 2 AVQ sur 6. Pour finir, nous notons aussi les prix très abordables proposés.

Le coût de l’assurance dépendance de la Caisse d’Épargne

Ce n’est pas toujours facile de se retrouver avec tous ces chiffres. Nous avons donc proposé un tableau comparatif pour vous permettre de vous situer en fonction de votre état de dépendance.

Bien évidemment, les avantages que propose le contrat sont étroitement liés à ce que vous êtes prêt à y investir. Nous rappelons aussi que l’âge et la situation sanitaire sont des éléments qui comptent beaucoup pour le calcul.

ConfortConfort+
CouvertureDépendance totale, partielle et assistanceDépendance totale, partielle, légère et assistance
Rente mensuelle600 €1 500 €600 €1 500 €
60 ans430,80 €976,80 €642 €1 467,60 €
70 ans715,20 €1 626 €1000,80 € 2 300, 40 €

Le tarif de souscription est directement lié à votre âge et à votre état de santé. Si vous attendez d’atteindre un âge plus élevé, votre dossier sera un grand risque pour la Caisse d’Épargne. De ce fait, la prime à supporter vous reviendra encore plus chère.

En réalité, la prime prend de la valeur au fil des années du moment qu’il s’agit d’une assurance dépendance. Mais le montant des versements, s’il y a dépendance, augmente aussi en conséquence. Cette modification varie entre 1 et 4% et peut se faire en fonction de l’évolution du point d’Agirc, du seuil de la Sécurité Sociale, de l’indice Insee ou encore, sur la base d’un taux forfaitaire fixé par votre assureur.

La souscription à l’assurance dépendance de la Caisse d’Épargne

Pour vous faciliter les choses, nous vous recommandons d’y souscrire à partir de 50 à 60 ans. Quoi qu’il en soit, il faut vous dépêcher si vous pensez y souscrire. Il est souvent plus difficile de la faire après 75 ans.

Pour souscrire à cette offre, vous pouvez remplir un formulaire en ligne ; un conseiller prendra contact avec vous pour la suite. Il est aussi possible de vous rendre directement dans une agence de la Caisse d’Épargne pour effectuer les démarches. Si votre âge le permet, vous pouvez ne pas être soumis au questionnaire de santé et aux examens médicaux.

Comment bénéficier des garanties de l’assurance dépendance de la Caisse d’Épargne ?

Lorsqu’il arrive que l’assuré se retrouve dans une situation de dépendance, il doit en premier lieu en informer la Caisse d’Épargne. C’est le premier réflexe à avoir dans une telle situation.

Un dossier constitué par votre médecin

Pour bénéficier de manière effective des garanties de votre contrat, vous devez demander à votre assureur de vous fournir le dossier de reconnaissance de dépendance que doit remplir votre médecin traitant. Celui-ci se chargera de remplir le formulaire donné et si nécessaire, il devra y joindre des preuves qui justifient la situation.

Évaluation du dossier de reconnaissance par le médecin Conseil

Le médecin-conseil est chargé de faire un examen de votre état de dépendance en se basant sur les déclarations de votre médecin traitant via le dossier. Il procède donc à une confirmation ou une réfutation de ce que déclare votre médecin. Quoi qu’il en soit, le médecin-conseil est celui qui décide si oui ou non vous êtes effectivement dans une situation de dépendance. Il est possible que des analyses supplémentaires soient faites et vous devez vous y conformer. Mais ne vous en faites pas, car tous ces examens sont à la charge de l’établissement assureur.

Qu’advient-il lorsqu’on est confronté à un désaccord entre l’assureur et l’assuré ?

Dans le cas où le médecin-conseil de l’assureur parvient à une conclusion différente de ce que disent l’assuré et son médecin traitant, une contre-expertise sera engagée. Dans ce cas, l’assureur propose une liste de médecins experts, et vous en choisirez un pour faire de nouveau le bilan. Si malgré tout l’affaire n’est pas toujours résolue, l’instance judiciaire entre en jeu. Cette fois, c’est un juge qui choisira le médecin qui fera les examens. Sachez tout de même qu’il y a jurisprudence à ce niveau.

Que faire lorsque la dépendance s’accentue ?

Il est très fréquent que la situation de dépendance de l’assuré évolue et dans le mauvais sens. Dans ce cas, il est possible de faire une demande d’augmentation de votre indemnisation. Pour ce faire, il faudra un nouveau dossier avec les mêmes démarches que celles mentionnées précédemment.

L’indemnité d’un souscripteur en condition de dépendance

Lorsque les deux parties s’accordent sur le niveau de dépendance de l’assuré, ce dernier pourra bénéficier de son indemnité sous forme de rente, d’un capital ou encore sous forme d’aide en nature.

Cas de dépendance totale ou partielle

Pour un cas de dépendance totale ou irréversible, l’indemnité versée est celle convenue dans le contrat de l’assurance dépendance, soit 100% de la rente prévue.

Dans le cas d’une dépendance partielle, le niveau de dépendance sera déterminé par le médecin traitant et confirmé par celui de l’assureur. Pour ce qui concerne la rente, elle correspond à un pourcentage de ce dont vous bénéficiez avec une dépendance totale.

Si vous voulez avoir une estimation de la valeur de la rente, vous pouvez consulter le tableau que nous avons proposé dans la partie « Le coût de l’assurance dépendance de la Caisse d’Épargne ».

L’assistance

Avec le contrat dépendance de la Caisse d’Épargne, vous bénéficiez d’une assistance. Cet avantage est pour le moins pratique. Cette assistance vous oriente dans votre choix, afin que vous bénéficiez du service d’assurance le plus convenable. Si vous êtes hospitalisé, l’assistance vous donne droit à des avantages supplémentaires. Vous trouverez les détails dans la partie qui parle des garanties de l’assurance dépendance de ce guide.

Le partenaire de la Caisse d’Épargne pour l’assistance est Fil Assistance International

Comment faire une résiliation de contrat Caisse d’Épargne avec les lois Hamon et Chatel ?

En ce qui concerne la loi Hamon, elle est relative aux assurances auto, habitation et mobile de la Caisse d’Épargne.

Depuis l’entrée en vigueur de cette loi, vous êtes libre de résilier un contrat d’assurance de la Caisse d’Épargne quand vous le souhaitez ; il suffit d’adresser une lettre recommandée à la banque à condition que le contrat ait déjà un an d’anniversaire. Par contre, la résiliation ne sera effective que 30 jours après l’envoi de la lettre.

L’établissement assureur dispose d’un délai d’un mois pour vous rembourser. Si vous constatez un trop-perçu, cela représente sans doute la période non assurée par la banque.

Grâce à la loi Hamon, il est aussi possible d’opter pour un changement d’assureur dans le cas d’une assurance prêt au cours de la première année. La seule condition est que le niveau de garantie soit au moins identique, sinon meilleur.

Quant à la loi Chatel, elle concerne les assurances dont les contrats sont automatiquement renouvelés et c’est le cas avec la Caisse d’Épargne. Pour une résiliation de contrat d’assurance avec cette dernière et pour éviter un renouvellement automatique à terme, vous disposez d’un délai de deux mois. Peu importe le risque que couvre le contrat, la Caisse d’Épargne se doit de vous prévenir avant un renouvellement chaque année. Entre 15 jours et 3 mois avant la date possible résiliation, l’assureur doit vous faire envoyer une note par courrier.

Si vous ne recevez pas de courrier de la Caisse d’Épargne dans ce délai, ou que vous en recevez après, vous pouvez mettre fin au contrat quand bon vous semble et ce, même au-delà de la date limite de résiliation.

2. Résiliation de contrat de la Caisse d’Épargne avec le Code des Assurances

Le Code des Assureurs donne la possibilité de résilier un contrat dans certains cas particuliers. Il s’agit notamment de :

  • Changement de résidence ;
  • Modification de la situation matrimoniale (mariage, divorce, décès de votre conjoint, etc.) ;
  • Changement de régime matrimonial : communauté ou séparation de biens
  • Modification de la situation professionnelle
  • Retraite professionnelle ou arrêt irréversible de votre activité professionnelle.

Pour chacun de ses cas, le contrat peut être rompu dans les 3 mois après le changement de situation à condition de respecter un préavis de 30 jours. Aussi, le changement intervenu doit directement affecter le risque couvert par le contrat pour avoir plus de chances que la résiliation aboutisse.

Certains cas supplémentaires favorisent aussi la résiliation d’un contrat avec la Caisse d’Épargne :

  • La Caisse d’Épargne met fin à l’un de vos autres contrats ;
  • L’assureur ne veut pas vous accorder une réduction de cotisation pendant que le ou les risques couverts ne sont plus aussi élevés
  • Le niveau de risque prend de l’ampleur, mais vous ne voulez pas subir la hausse de la cotisation
  • La perte de l’objet assuré, son vol ou son endommagement
  • L’objet assuré est cédé ou donné en cadeau : ici, le contrat en question sera transféré au nouveau propriétaire qui décide de le garder ou d’y mettre fin.
  • La hausse de tarif au-delà des indices préalablement fixés.

Vous disposez d’une période de 30 jours avec un préavis de la même durée.

3- Résilier une assurance automobile

Pour tout véhicule à usage routier, voiture, deux-roues…, l’assurance est inévitable.

Il n’est de ce fait pas possible de procéder à une résiliation de ce type de contrat à moins d’en avoir souscrit un autre. La résiliation peut émaner de votre nouvel assureur qui prendra contact avec la Caisse d’ Épargne.

Dans le cas d’une cession ou d’un don de votre véhicule, l’assurance auto sera suspendue à 0h du jour suivant. Vous pouvez procéder à une résiliation pour un préavis de 10 jours. Le cas échéant, le contrat  devient caduc après 6 mois.

Quoi qu’il en soit, la période que vous avez réglée, mais qui n’a pas été couverte vous sera dûment remboursée.

4- Les spécificités de l’assurance habitation

En tant que propriétaire, vous êtes libre de souscrire ou non à une assurance habitation.

Par contre, pour un locataire, il n’est pas possible de mettre fin à son contrat d’assurance habitation à moins de disposer d’un contrat type avec un autre établissement assureur. Il est possible que ce dernier se charge des formalités de résiliation avec la caisse d’épargne. Vous pouvez aussi le faire en ajoutant une attestation à la lettre de résiliation.

5- À quel moment peut-on résilier une assurance santé de la Caisse d’Épargne

Avec la Caisse d’Épargne, les mutuelles santé sont automatiquement reconduites le 31 décembre de chaque année. Toute résiliation doit donc se faire deux mois avant cette date, soit le 31 octobre de l’année, pour éviter une reconduction du contrat.

Sachez que la loi Hamon n’encadre pas le contrat de complémentaire santé. Cela signifie qu’on ne peut y mettre fin en pleine année à moins d’être dans l’un des cas suivants :

  • Changement de résidence
  • Modification de la situation matrimoniale
  • Changement de régime conjugal
  • Changement de profession, retraite professionnelle ou arrêt irrévocable d’activité professionnelle.

Dans ces conditions, la résiliation ne sera prise en compte que si vous en informez votre assureur dans un délai de 90 jours après le changement de situation. Aussi faut-il que le changement en question ait un rapport pertinent avec le risque couvert. Sachez qu’il y a aussi un préavis de 1 mois à prendre en compte.

6- À quel moment peut-on mettre fin à un contrat d’assurance emprunteur de la Caisse d’Épargne ?

En vigueur depuis le début de l’année 2018, vous avez désormais la possibilité de changer d’assureur emprunteur à l’échéance de votre contrat. Il est ainsi possible de mettre fin à votre contrat d’assurance santé avec la Caisse d’Épargne. Cependant, vous devez remplir 2 critères :

  • – Votre nouvelle assurance du type, à défaut de mieux, doit offrir les mêmes avantages que le contrat résilié
  • – Au cas où votre emprunteur est différent de la caisse d’épargne, il faudra avoir son autorisation. Si l’emprunteur est la Caisse d’Épargne, vous allez seulement donner une preuve de l’équivalence de votre nouveau contrat.

Notre avis sur la Caisse d’Épargne

La plupart des commentaires sur la Caisse d’ Épargne ne sont pas vraiment positifs, puisqu’ils soulignent le manque d’assistance des conseillers. On relève aussi que le coût des services est assez onéreux, si l’on tient compte de ce que propose le marché actuellement. À vrai dire, la Caisse d’Épargne n’est plus à la hauteur de ce que visent les clients et ils n’en sont pas satisfaits. Résultat, tout le monde s’en plaint. Certes, elle a fait le nécessaire pour offrir des services mobiles en ligne, mais c’est sans compter l’accroissement des services de banques en ligne. La gratuité des services proposés par ces derniers est plus attractive au point même de rendre inutile la présence de conseillers physiques.

Vous serez aussi intéressé par :

ING Direct Adopter un établissement bancaire en ligne pour gérer ses comptes, c’est décider d’interrompre l’int...
Cetelem En quête de crédit ? Les prestations financières disponibles sur internet regroupent celles d’entre...
Changement de banque Le changement de banque : ce qu’il faut savoir sur le service d’aide à la mobilité bancaire Le serv...
Livret d’épargne Populaire Caractéristiques et fonctionnement du livret d’épargne populaire L’objectif du Livret d’Epargne Pop...
Assurance santé Encore récemment, on évoquait la mutuelle santé, dorénavant, on utilise le terme assurance santé. C...
Filbanque Le service en ligne du CIC Le secteur bancaire connait des changements drastiques depuis quelques an...
Leetchi Leetchi.com est un site conçu spécialement pour la collecte d’argent en ligne, de manière collaborat...
Cofidis Cofidis, comme toutes les entreprises sur le net qui fournissent des prêts à la consommation sont dé...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password