Cartes bancaires prépayées

Notre opinion sur les cartes bancaires prépayées

Depuis plusieurs années nous constatons sur internet et dans nos boites mail qui sont remplies de publicités pour des cartes bancaires d’un nouveau type, la carte bancaire prépayée, ou rechargeable. Elle a été créée simultanément du procédé informatique et du souhait montré par les Etats occidentaux de diminuer considérablement la réserve de d’argent en espèces le plus possible. Une carte bancaire prépayée a pour but de changer la monnaie liquide en monnaie numérique. De ce fait, il est envisageable de faire des achats via internet avec cet argent liquide. Le site web Wannawin a donc choisi de porter également un intérêt particulier à ces acteurs du marché bancaire online. C’est pourquoi, quelques-unes de ces cartes bleues migrent lentement, mais très certainement, vers la banque en ligne. Nous vous expliquons tout cela.

Que signifie la carte bancaire prépayée ?

Comme cela a été souligné en prélude, une carte bancaire prépayée ou carte bancaire rechargeable est une carte bleue ordinaire (on en trouve de toutes les séries, de la Mastercard classique à la Visa Infinite), dont on peut en faire usage chez tous les distributeurs et chez tous les commerçants, physiques comme virtuels, et donnant la possibilité de changer son cash en argent numérique. On pourrait faire des débats pendant plusieurs heures du fait que la dématérialisation de l’argent suit un cours très rapide ces récentes années, et ceci peut se montrer très risqué pour nous dans les années futures. En réalité, dès que l’argent papier n’existera plus, comment allons réagir face à une crise économique, devant ces ogres bancaires qui seront obligés de faire usage premièrement de nos comptes ?

Cependant, sur cette page il ne s’agit pas de cela. Et il faut avouer que sous certaines formes, la carte bancaire prépayée comporte plusieurs atouts :

  • Premièrement, elle donne l’accès à la carte bancaire, et donc au versement, pour plusieurs personnes privées de comptes bancaires ;
  • Ensuite, elle exige une prise de responsabilité devant l’administration du portefeuille, cette carte ne donnant pas la possibilité de découvert ;
  • Au final, elle assure particulièrement la fiabilité. Combien de personnes en faisant usage de ces cartes, les approvisionnent assez pour le week-end entre potes, pour le prochain festival ou pour des congés ? Un acte de vol ou un piratage de cette carte n’aboutirait qu’à des conséquences superficielles, en comparaison du vol de votre carte bancaire ordinaire, liée à votre compte en banque…

De ce fait, cette faisabilité de modifier son cash en digital rend fiable nos opérations et nous encourage à prendre des précautions au moment de parier nos économies sur les sites de jeux et de paris online. Parce que la base essentielle de l’association de quelques cartes bancaires prépayées, c’est bien dans ce schéma là qu’on la découvre. Neosurf ou Paysafecard poussent la chose encore plus loin en offrant de faire des achats simplement un code à utilisation unique. Aussitôt que le solde lié au code n’existe plus, le codage ne marche plus. L’acte de vol est alors très compliqué, et même pas possible.

Cependant, il existe un autre motif lié à l’expansion de ces cartes, celui de pouvoir faire passer du cash dans le cadre bancaire. On fait allusion aux étrennes pour l’illustrer, ou peut-être à quelques factures soldées « hors taxes », même à des ventes faites via internet et qui obtiennent ainsi un lieu de réception à leurs fruits ailleurs que sur Paypal. Ainsi, nombreuses de ces cartes étaient tout d’abord des cartes qui permettent l’anonymat entièrement intégrale. Une technique de faire de petites rentrées de fonds hors circuit dans le circuit. Car dès que votre carte bancaire prépayée anonyme est complète, vous pouvez solder avec elle n’ importe où. L’argent réintroduit donc le circuit. Et grand est de voir que notre PIB en a énormément besoin.

Que dit la législation en ce qui concerne de la carte bancaire prépayée ?

La difficulté, c’est que le gouvernement a pris la décision de faire des statuts sur ces cartes bleues. Et la loi en application depuis la date du 1er janvier 2017 ne permet plus beaucoup de fantaisies anonymes. En réalité, les usagers anonymes sont spécifiquement ciblés par cette nouvelle loi, en établissant des plafonds d’usage par mois, en opération de recharge, en retrait comme en versement. Pour une personne anonyme, dorénavant, il n’est plus possible de faire des opérations de recharge de plus de 250 € sur une carte bancaire prépayée mensuelle. Aussi, les versements avec cette carte sont plafonnés à 250 €, et les opérations de retraits à 100 €.

Un autre segment nettement ciblé, ce sont les offices de tabac. Il faut dire que les lieux de vente de ces cartes sont en grande partie les buralistes. Et eux, à l’inverse des banquiers, ne sont pas forcés (et ne sont pas aussi dans la capacité) à réclamer une note justificative de la source du cash qui sert à solder la recharge. Cependant il peut s’avérer que quelques buralistes fassent des rentrées de cash assez considérables. Quoiqu’il en soit, rien d’illégal de leur part. Ils ne font que faire des ventes de recharge…

Pour tous les autres usagers, c’est-à-dire ceux qui ont donné des renseignements sur leur identité, cela reste inchangé. Les plafonds tiennent compte du nombre de souscription des abonnements ou du type de carte bleue. L’objectif de cette démarche est justement de lutter contre le blanchiment d’argent, même contre le financement du terrorisme. Il est toujours plus facile d’envoyer une carte bleue par courrier qu’un lot d’argent… Cependant, il est à souligné que cette législation ne concerne que des français ayant fait un achat d’une carte bancaire prépayée en France. Chez nos acteurs de la carte bancaire prépayée, c’est PCS qui paie la plus grande caution. Le site web de la marque informe tous ses clients qu’ils doivent dorénavant donner des renseignements leur concernant et remettre une note justificative de résidence pour préserver leur carte telle qu’ils en font usage actuellement.

Comment marche une carte bancaire prépayée ?

La rège d’usage est réellement simple. Vous faites un achat d’une carte bancaire prépayée, online ou dans un point de vente physique, vous faites des recharges à partir du Cash, d’une opération de virement bancaire ou d’une opération de virement par carte, et vous n’avez plus qu’en faire usage. Après, il peut avoir quelques exceptions notables entre les divers acteurs du marché.

Ceux qui ne fournissent que de la monnaie digitale…

Il a été souligné tout récemment, quelques opérateurs ne créditent pas une carte bancaire prépayée, mais ont pour objectif établi de rendre les versements en ligne fiables. Il s’agit de Paysafecard, qui donne un codage à 16 chiffres, dont on peut en faire usage une ou de nombreuses fois. Neosurf marche aussi de cette manière, en donnant la possibilité à ses utilisateurs de faire immédiatement usage du codage donné par quelques marchands via internet. Par conséquent, il n’y aura plus de danger de piratage de la carte bleue.

Ceux qui proposent une carte… Ou diverses…

Ils sont pluriels. Dans les actes, sauf Paysafecard, tout le monde donne une carte bleue. Même Neosurf finalement, puisqu’elle double son offre de codage avec la carte Neocash. Mais l’un des plus grands acteurs de ce marché demeure Skrill, la compagnie anglaise, qui garantit l’existence de tous ses services sur le plan mondial. De fait, Skrill a fait un partenariat avec Paysafecard et jouit donc de la fiabilité développée par un des leaders mondiaux dans le secteur. Neocash aussi fait partie de cette section, de ces acteurs qui ne proposent pas de compte. Bien entendu, qu’elles ne donnent pas l’accessibilité à leurs clients à un RIB. Soulignons contrairement, à Transcash, qui développe une idée particulière. En réalité, Transcash donne diverses cartes de crédit dans le même lot, chose très attrayante, à y réfléchir même pour d’éventuels partenariats.

Celles qui créent un RIB ou un IBAN…

Lentement, ces acteurs spécialisés dans la carte bancaire prépayée se dirigent vers la banque digitale. En réalité, à partir de la période où vous avez un IBAN, vous possédez également un compte bancaire. Ni plus, ni moins. C’est la procédure qu’ont pris Morning, N26, Lydia, voire PCS, le Compte Nickel ou encore Veritas. On fait un écart entre les deux classes, parce que les secondes se rangent encore dans la classe des « comptes sans banque ». Cela concerne le RIB, sur lequel vous pouvez mettre votre salaire, vos prestations sociales, mais aussi desquels vous pouvez faire des virements vos divers retraits (énergie, téléphone, loyer…). Pour autant, c’est encore compliqué de les mettre parmi les banques digitales. Elles y vont tout droit, mais rien que RIB n’est pas suffisant.

N26 et Lydia par illustration, choisissent des services plus intégraux, avec un IBAN (international donc) et un réel codage bancaire. De plus, ces comptes bancaires d’un nouveau type, bien que fonctionnant comme des cartes rechargeables, offrent la possibilité à leurs clients de gérer immédiatement leur carte bleue ; accroissement ou réduction des plafonds, mise en activité ou désactivation de la carte bleue, option du codage à quatre chiffres, exécution de l’accompagnement l’ du compte bancaire en direct, etc. Il existe donc bien une particularité entre N26 d’une part et Veritas de l’autre, par exemple.

Qui sont les destinataires ?

C’est un système très efficace et fiable pour les personnes qui ont du mal à administrer leur fonds, car il permet de ne pas utiliser le découvert. La plupart du temps suggérer aux petits salaires, et aux interdits bancaires, la carte bancaire prépayée est pourtant accessible à tout le monde. En réalité, les parents l’aimeront à cause de leurs enfants, car cela leur donne la possibilité de posséder une carte sur laquelle ils peuvent faire le versement leur argent de poche. Aucun danger de faire des dépenses excessives, puisqu’elle est gelée !

Les ressortissants étrangers découvriront une bonne opportunité d’administrer leur argent, car au lieu de créer un nouveau compte, ce qui constitue des frais considérables, ils pourront simplement faire usage d’une carte bancaire prépayée qui ne vaut (presque) rien ! Finalement, il peut être attrayant de faire appel à ce type de carte lorsque l’on veut faire des achats sur internet, cela nous abstient d’insérer ses codages de carte bancaire et de courir le danger d’être pirater.

Carte bancaire prépayée : où l’obtenir ?

Il est envisageable de demander une carte bancaire prépayée soit directement auprès de sa structure bancaire, soit d’aller dans un office de tabac, une grande surface ou sur Internet. La carte prépayée ne sera pas présente dans une banque via internet, car elles offrent déjà une carte bancaire gratis. Alors pour s’abstenir tout déplacement vain, mieux vaut en faire une comparaison et sélectionnée la carte bancaire prépayée la plus excellente !

Carte bancaire prépayée des banques classiques

La plupart des grosses structures bancaires offrent une carte bancaire prépayée. Mais pour en profiter, il faut déjà posséder un compte dans la banque, ou en faire la demande, sous réserve d’autorisation par l’établissement bancaire. On retrouvera donc une série élargie de carte prépayée à la Banque Postale, dont les couts varient de 19 à 32 euros l’année avec un plafond maximal à 1 500 euros. Dans les autres banques, ces cartes sont parfois montrées comme « cartes pour jeunes », il est avantageux d’en discuter immédiatement avec son conseiller.

Carte bancaire prépayée sans compte

Pour les autres, qui veulent plus d’indépendance financière, il y a les cartes sans compte bancaire. Elles sont nettement plus disponibles, car il n’est pas nécessaire d’aller dans une structure bancaire pour en profiter, et n’a besoin d’aucune création de compte. Aussi, elles sont parfois moins couteuses car il suffit de payer seulement la carte ou l’ouverture d’un compte client selon de la marque sélectionnée.

  • Auprès de Anytime, la proposition de carte bancaire prépayée est attrayante. Elle vise autant les particuliers, les professionnels, les entreprises et les jeunes. Chacun y trouve satisfaction ! Aucun critère de rétribution n’est réclamée, ni d’entrées minimales. Après un premier versement de 5 euros pour faire contrôler son identité, il faudra dépenser 27 euros l’année pour pouvoir profiter d’une carte bancaire prépayée et la totalité de ses services. Mais tout n’est pas gratis : les opérations de virements émises valent 0,30 centimes et chaque opération de retrait (à partir de 18 ans) produit une commission de 2 euros.
  • Viabuy est bien plus onéreuse : 89,70 euros sont important pour obtenir sa carte! Toutefois, les trois premières années, les frais par an liés à la tenue de compte sont gratis, puis évoluent à 29,90 euros. Il est possible de jouir d’une seconde carte bancaire prépayée pour quasiment la moitié du prix, mais au vu du cout d’une simple opération de retrait (5 euros) on choisira en faire usage seulement pour les versements ! Hormis cela, les transactions sont heureusement généralement gratis.
  • La carte bancaire prépayée Transcash est mise en vente au prix de 9,90 euros, pour un pack de deux cartes. Cependant, elle est anonyme et si on veut faire la personnalisation avec son nom et prénom il faudra débourser 15 euros. Chaque opération de retrait n’est pas octroyée ici, car 1,50 euros sont additionnés au montant retiré. Aussi, la vérification du solde s’effectue seulement par mobile, à 0,15 centimes la minute… Les opérations de chargement de la carte sont eux aussi facturés, et ils changent selon le dépôt. Le plafond de la carte Transcash est de 2 500 euros par an, la possibilité de l’accroitre est présente mais pour cela il faudra varier de proposition et donner une note justificative d’identité et de résidence.
  • ToneoFirst offre une carte bancaire prépayée. Les couts changent selon la proposition sélectionnée, mais il faut déjà prévoir faire une dépense de 15 euros pour profiter de la carte. Ensuite, la plupart des services sont facturés, uniquement si l’on sélectionne le pack à 5 euros par mois, mais réduite de quelques frais. Une proposition pas très attrayante car elle peut rapidement être très onéreuse !
  • Le compte Nickel a été bien connu ces derniers-temps. Sa carte bancaire prépayée est offerte à 20 euros l’année, mais toutes les transactions du compte sont facturées, en dehors du dépôt par virement. 1 euro par ci, 0,50 centimes par-là, tous ces petits montants qui s’entassent peuvent revenir très couteux sur une longue période…
  • La carte PCS est une carte prépayée sans compte bancaire. Pour 14,90 euros pendant l’achat, et 1,50 euros de frais liés à l’administration par mois, il est donc possible de profiter d’une carte rechargeable par SMS ou virement bancaire. Les versements sont gratis, et les opérations de retraits eux, sont payés 1 euro. Une proposition peu excessive, qui offre aussi la possibilité de jouir des bons plans associés lorsque l’on fait partie du PCS Club !

Frais relatifs à une carte bancaire prépayée :

Malgré que la carte bancaire prépayée ne soit pas associée à un compte bancaire, elle n’en est pas pour autant exonérées de frais. En réalité, des frais sont (comme les frais de gestion avoisinant en moyenne la dizaine d’euros = Comme perçu par le prestataire pour la mise à disposition du moyen de paiement etc.), c’est la raison pour laquelle la sélection du prestataire de votre carte est primordiale afin de ne pas se retrouver avec des frais considérables relatifs à cette carte bancaire prépayée.

La carte bancaire prépayée en elle-même vaut en moyenne 20€. Ceci étant ce prix change en fonction de la carte sélectionnée. Nous vous invitons à voir de manière détaillée les fiches des cartes bancaires prépayées et le tableau de comparaison.

En ce qui concerne les opérations de recharges, qu’importe l’outil dont vous faites usage pour effectuer la recharger votre carte, il est à souligner que ces transactions sont suivies la plupart du temps de la perception de frais correspondant au tarif de la l’opération effectuée; Ce qui peut représenter de 2 % à 10 % du montant, selon le prestataire choisi.

Comment ne pas évoquer les cartes rechargeables ?

Nous avons choisi d’approfondir ce thème très mal connu. En plus des atouts que donnent ces cartes et les rumeurs qu’elles créer autour de l’argent papier, elles ont pour honneur de soulever plusieurs lièvres. Si nos banques et nos grandes enseignes étaient vraiment concurrentielles, comment ces produits pourraient-ils prendre autant d’envergure financière de nos jours ? Comment se fait-il qu’il n’existe aucune autre approche pour éviter de payer trop de frais bancaires pour un ou une exclu(e) des structures bancaires ? Quelles orientations nous donnent ces cartes bancaires d’un nouveau genre sur les découvertes liées à la civilisation et à la technologie ? Est-il faisable que la carte bleue vienne à ne plus exister totalement pour laisser l’espace au paiement par téléphone, par adresse mail ou par sms ? Ce qui est déjà possible par plusieurs acteurs du marché…

Toutefois, nous avons donc débuté par parler de ce sujet en faisant un répertoire celles qui nous paraissaient être les plus essentielles du marché. Mais si vous voulez que l’on s’intéresse sur d’autres cartes bancaires prépayées, faites nous savoir. Nous y avanceront plus profondément, comme c’est déjà le cas avec les banques via internet, quelques banques de dépôt, les compagnies d’assurance et les banques digitales. Nous avons fait un recensement inférieur à dix compagnies pour le moment et nous vous laissons le soin de découvrir sur les pages de ce site.

Transcash, PCS, Travelex Cash Passport, EcoCard, Toneo First, Ultreia, Neocash, Yuna, NoBanco, Neteller, Moneybookers, Regliss, Flouss, Veritas, La Banque Postale, Bpaid, SFR Paycard, Veracarte, Corpedia, Payoneer ou encore Vectron ;autant de structures qui peuvent vous interpeller (ou pas) et qui représentent le marché présent des cartes bancaires prépayées. UnderNews va essayer de faire une comparaison de ces différents produits pour vous faciliter le choix de celui qui convient le mieux à vos attentes.

Le tableau de comparaison suivant montre la totalité des cartes bancaires prépayées accessibles sur le marché français. Celui-ci possède les couts, les services et les modèles disponibles en faisant des comparaisons dans le but de faire le choix de la plus excellente carte bancaire prépayée. La majorité sont accessibles dans les commerces de proximités (presse, tabacs, etc.), en grande surface ou encore sur Internet. Aussi, vous devez avoir une résidence en France et avoir la majorité.

Les usages possibles et les atouts qui en ressortent

Les cartes bancaires prépayées sont d’un vrai usage pendant les commandes online et donnent la possibilité de ne pas être fragile à la fraude bancaire. En réalité, vous avez la maitrise de tous les paramètres et votre solde est mis à part de votre compte courant ordinaire.

Très efficace pour le transfert d’argent entre proche, y compris depuis l’extérieur, prenez le soin devoir les coûts liés à cet usage. Il est également à noter que certaines cartes bancaires prépayées vous donnent la possibilité d’avoir une carte bancaire gratis (hormis les cotisations et les couts annexes) comme proposent les structures bancaires online ordinaires !

Au final, quelques cartes prépayées donnent la possibilité un anonymat entier lors de versements. Cela est très prisé par certaines personnes.

 Tenir compte des éventuels inconvénients

  • Si vous orientez l’utilisation de votre CB uniquement pour faire des achats chez les marchands, choisissez une carte bancaire française, il y aura alors moins de danger de réduction ou de rejet de leur part. Par contre si vous prévoyez en faire usage pour faire des paiements online ou faire des retraits au distributeur automatique de billets, cela n’aura pas de poids, une VISA ou MasterCard sera valide n’importe où. Pour votre information, vous avez la possibilité de connaitre si une carte bancaire est française en contrôlant le pays partenaire à son numéro d’identification bancaire : faites usage d’un site web spécialisé à l’exemple BinDB et tapez-y les 6 premiers chiffres de son numéro.
  • Il faut également tenir compte du « scoring », c’est à dire degré de danger indicatif estimée par la banque du marchand lors d’une opération bancaire accompagné d’un achat : si la nationalité du BIN n’est pas conforme au pays dans lequel vous voulez faire des achats, vous avez un fort potentiel d’être « à risque » pour eux. Grave, si votre connexion Internet a une géolocalisation dans un pays à l’extérieur… Toutefois, la France a un bon scoring donc les dangers liés au rejet demeurent minimes.
  • Soyons également prudents face au système de sécurité 3D Secure dont l’usage grandi par les e-marchands dans le but de diminuer les dangers liés à la fraude à la carte bancaire sur Internet. Si votre carte prépayée n’administre pas le 3D Secure, il faudra donc laisser tomber les achats sur la boutique qui l’exige et partir en trouver une autre !

En général, pour faire usage de votre carte dans les terminaux de paiement électronique (TPE), il faut au moins la présence de ces éléments pour assurer la réussite des opérations EU avec la plus grande fiabilité :

  • Il existe une puce électronique au standard EMV pour les opérations en Europe (la puce n’est pas encore disponible aux USA)
  • L’exigence de saisie d’un code PIN à chaque opération
  • L’existence d’une piste magnétique standard de base pour l’extérieur où les puces ne sont pas encore administrées.

Observations capitales à tenir en compte :

En ce qui concerne les cartes qui n’ont pas plusieurs fonctions, le transfert d’argent est considéré à une dépense marchande

  • Dans le cas de l’opération de rechargement par coupons à valeur réduite, veuillez prendre des renseignements immédiatement sur le site web officiel du service
  • Soyez prudents en ce qui concerne le plafond, une fois atteint vous devrez patientez une année pour réutiliser votre carte, ou faire l’achat d’une autre (en fonction des propositions)
  • Par mesure de sécurité nous vous suggérons de prioriser les cartes qui vous donne la possibilité de changer de PIN
  • Les couts peuvent changer à n’importe quel moment, pensez à faire des contrôles sur les sites web officiels des services bancaires !
  • Ces résultats ne sont aucunement une suggestion pour une carte bancaire prépayée rechargeable ou une autre mais juste pour votre information
  • Il peut exister certaines fautes de calcul, nous vous encourageons à reprendre les critères globaux de vente et des couts liés à chaque carte pour avoir un résultat définitif avant l’opération d’achat.

Les diverses cartes bancaires prépayées existantes sur le marché :

Mastercard Corpedia

  • Réseau MasterCard (plus de 29 millions de points de vente)
  • Non soumise à une création de compte / sans engagement
  • Possibilité paiement / achat en magasin et en ligne + possibilité de retrait (tout automate de billets en France et à l’international)
  • Possle rechargement par virement, par carte bancaire, de même que par tickets Neo Surf (carte prépayée de recharge avec 155, 30, 35 ou 100€ de crédit)
  • Expire au terme de deux : renouvellement de la carte à 12,50 €
  • Adaptable : Silver ou Gold, seuil maximal adapté à chaque usage.
  • Zéro frais de gestion et zéro prélèvement sur les recharges par virement
  • Frais pour recharge par carte bancaire : commission prélevée de 2,90 %
  • Transaction réalisée par carte : commission prélevée de 2%
  • Site Internet du prestataire : Corpedia

Mastercard Skrill (MoneyBookers)

  • Non soumise à une création de compte / sans engagement
  • Coût de la carte : 10€ l’année
  • Transaction achat : gratuits
  • Frais retrait (France / international) : 1,80€
  • Rechargeable par virement, par carte bancaire, par le système Directebanking ou par transfert d’autres utilisateurs de Money bookers
  • Frais recharge : par virement = gratuit, par CB = 1,99%, par Directebanking = 1%
  • Site Internet du prestataire : Money Bookers

Mastercard Neteller

  • Neteller : acteur majeur de la carte bancaire prépayée
  • Non soumise à une création de compte / sans engagement
  • Réseau MasterCard
  • Zéro frais de souscription et de transaction dans des points de vente
  • Frais retrait : varie selon la devise : 4 € et un taux de change à 2,95 %
  • Frais transaction à l’international : taux de change de 2 à 3% en fonction de la devise
  • Renouvellement carte au coût de 15 €
  • Site Internet du prestataire : Neteller

Mastercard Toneo First

  • Réseau MasterCard
  • Non soumise à une création de compte / sans engagement
  • Recharge par virement, par carte bancaire, par chèque et coupons
  • Une personne a la possibilité d’avoir jusqu’à 4 cartes prépayées Toneo First
  • Zéro frais de recharge
  • Site Internet du prestataire : Toneo First

Mastercard Pcs

  • Réseau MasterCard
  • Non soumise à une création de compte / sans engagement
  • Interface online pour la gestion de votre compte, solde de votre carte, recharge etc.
  • Possibilité d’achat de la carte sur le site internet de PCS Mastercard
  • Rechargeable par virement (frais de 2,40%), par carte bancaire (frais de 7%), et par coupons
  • Frais retrait Automate : 1€/ transaction
  • Cotisation annuelle de 14,90 €
  • Frais de gestion facturé mensuellement : 1,50€
  • Site Internet du prestataire : Mastercard Pcs

Mastercard Neocash

  • Réseau MasterCard
  • Non soumise à une création de compte bancaire / sans engagement
  • Rechargement possible en espèce, carte bancaire, virement, à partir d’une autre carte Neocash
  • Service gratuit de gestion de compte en ligne (pour consulter son solde etc.)
  • Enregistrement et contrôle des documents justificatifs pour l’activation : 5 €
  • Rechargement d’au moins 20€ et chargement d’au plus 2500€ par chargement et de 5000€ au plus.
  • Frais recharge par virement = 1€ + 1,5 %, par carte bancaire = 1,50 % du montant transféré, et par coupon NéoSurf = 7% de 20 à 100 €
  • Frais d’achat France + International : gratuit
  • Frais de retrait France = 2€, étranger = 3€
  • Coût d’acquisition d’une Carte : 14,90 €
  • Site Internet du prestataire : Neocash

Visa Transcash

  • Réseau Visa
  • Non soumise à une création de compte bancaire / sans engagement
  • Zéro frais de gestion
  • Rechargeable par virement (pour un montant allant de 30 à 2500€), par recharge Transcash (pour un montant allant de 50 à 500€)
  • Seuil maximal annuel de dépôt : 2500€
  • Pas plus de 1000€ de dépense par jour
  • Site Internet du prestataire : Transcash

Conclusion

Bien évidemment, il y a d’autres cartes bancaires prépayées, cependant quand on fait l’analyse tout au moins des principales, on réalise que la majorité des propositions s’apparentent. Quand bien même les tarifs sont variables selon les enseignes, on note que souvent, les services existants sont pour la plupart payants. Mais, une carte bancaire prépayée se distingue particulièrement des autres d’après nous : c’est la carte Anytime. On peut jouir d’une carte Visa nominative, d’un RIB, sans encourir des risques de ruine du fait de nombreux frais ! C’est presque une banque sans condition.

La carte bancaire prépayée est donc un moyen de paiement intéressant pour tout particulier qui désire utiliser son argent en toute sécurité. Quand bien même elle est beaucoup plus recommandée à ceux qui font face à des difficultés, toute personne peut en bénéficier, autant un majeur qu’un mineur. Elle est bien moins onéreuse qu’une carte bancaire ordinaire souscrite dans une banque classique, et l’est moins qu’une carte souscrite dans une banque online. Cependant, elle n’offre pas non plus les mêmes spécificités. Avant d’opter pour une carte bancaire prépayée, il importe de bien prendre des renseignements sur les conditions tarifaires de l’enseigne qui la distribue, car en général les services de moindre importance comme le retrait d’espèces ou les transactions relatives aux virements sont payants. A force d’en faire l’accumulation, elles peuvent rapidement devenir une grosse facture et ce n’est pas ce qui est recherché !

Laissez votre avis

Vous serez aussi intéressé par :

BITCOIN Le mot Bitcoin est un anglicisme formé par deux mots : « bit » qui est l’unité du système de numérat...
TransferWise Transferwise est un moyen sûr et fiable de transférer de l’argent entre les banques à l’internationa...
Livret Jeune Le Livret Jeune : Tout connaitre sur le compte épargne 12 – 25 ans Modalités et utilisation du Livr...
Livret développement durable A l’instar du fameux livret d’épargne A, le LDD est un outil servant à épargner et régulé par le gou...
Orange Bank Orange Bank, ce récent établissement bancaire mobile est la résultante de la volonté d’Orange, premi...
Rachat de crédit immobilier Vous aimeriez épargner en diminuant le prix de votre prêt immobilier ? Voici les informations clés ...
Comparatif des banques en ligne Comparatif : choisir la meilleure banque en ligne 2017 Dans le tableau ci-dessous, vous pouvez voir ...
Assurance habitation Comment bien faire le choix de son assurance habitation ? Bien faire le choix de son assurance mult...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password