Cetelem

Cetelem : Avis & conseils pour mieux choisir son crédit à la consommation

En quête de crédit ?

Les prestations financières disponibles sur internet regroupent celles d’entreprises devenues expertes dans l’allocation de crédit à la consommation. Entre autres, il y a  Cetelem, Sofinco, Financo, Younited Credit ou encore Cofinoga… Ces banques ont forgé leur performance dans le crédit en ligne, mais leur mode opératoire en interne n’est pas identique. A titre d’exemple, le fonctionnement de Younited Crédit diffère complètement de celui de Cetelem, et pourtant Cofinoga a des modalités qui s’apparentent à celles de Cetelem. Qu’y a-t-il donc à savoir concernant Cetelem ?

Qu’est-ce que Cetelem ?

Au premier abord, on croit que Cetelem est connu de tous. Le monsieur tout vert à son effigie qui veut soulager tout le monde au quotidien et qui a la solution à tous les besoins a eu un accès facilité dans les ménages du pays. Cette image ne suffit pourtant pas à décrire Cetelem. Vraiment pas. D’après l’histoire, Cetelem est une légende dans l’univers du crédit personnel. Son existence remonte à l’après-guerre, époque à laquelle son fondateur Jacques de Fouchier, d’une famille de banquiers sur plusieurs générations, a vraiment aidé à l’essor de l’environnement bancaire français.

En 1957, ce banquier, également fils de l’ancien président de la cour des comptes, avait fondé la CETELEM (Compagnie pour le financement des équipements électroménagers). Il a son frère qui dirigera le Crédit du Nord. Mais revenons-en à Cetelem qui a été créé suite à des besoins de crédits que les épargnes courantes ne pouvaient pas satisfaire. Grâce à ses prêts, de nombreux foyers ont pu s’équiper décemment, améliorant ainsi l’économie.

Jacques de Fouchier prendra par la suite la direction de la Banque de Paris et des Pays-Bas (le futur Paribas). Son administration durera ainsi une dizaine d’années. C’est assez ironique puisque Cetelem est un membre du groupe, et son nom en dérive : BNP Paris Personal Finance. Toutefois, l’appellation Cetelem reste le nom commercial, comme l’est la marque Cofinoga. Pour la petite histoire, le fondateur de Cetelem est aussi celui de l’Union Française de Banques (ou UFB) ainsi que de l’Union de Crédit pour le Bâtiment. Après un rachat, ces deux établissements font partie du groupement BNP Paribas.

Précisions sur l’entreprise Cetelem

Rappel historique

  • 1953 : La Compagnie pour le financement des équipements électroménagers a vu le jour
  • 1985 : L’Observatoire Cetelem a été mis en route
  • 1985 : La carte Aurore a été émise
  • 1992 : La Fondation Cetelem a été instaurée dans le but de favoriser l’apprentissage de la gestion budgétaire à tout un chacun
  • 2007 : Les sociétés Cetelem et UCB, membres de BNP Paribas, ont fait fusion pour obtenir BNP Paribas Personal Finance
  • 2008 : La plateforme en ligne moncreditresponsable.com a été lancée
  • 2010 : Un outil pour favoriser la collaboration entre les entreprises et les particuliers a été mis en place, nouveau en France dans le domaine de prêts personnels
  • 2010 : Les produits disponibles ont été étoffés avec l’ajout de prestations d’épargne et d’assurances

Des statistiques intéressantes

  • Cetelem est présent dans 25 pays ; 7 d’entre eux sont hors de l’Europe (Argentine, Algérie, Argentine, Mexique, Chine, Brésil, Egypte, Maroc)
  • Chaque jour, 10 000 simulations de prêts sont opérées sur son site
  • Une clientèle estimée à 20 millions
  • 16 000 sociétaires

Les prêts émis par Cetelem

La réputation de l’estampille Cetelem est bien établie grâce à ses crédits consommation. Nous en reparlerons certainement, car les crédits immobiliers et le regroupement sont des expertises de la BNP Paribas Personal Finance. Nous avons tenu, toutefois, à essayer le prêt consommation. Il semble que Cetelem ait un large panel avec 18 offres spécifiques à tous les besoins.

Il faut toutefois bien noter qu’il s’agit de 18 offres bien distinctes à première vue, mais elles concernent des crédits plus ou moins similaires, dont certaines sont très ressemblantes. On se demande pourquoi mettre autant de lignes. Assurément, le fait d’afficher le plus d’offres correspondant à tous les motifs d’emprunts possibles donnerait l’image d’expert en la matière à Cetelem. Au contraire, trop d’offres de crédits ne fait que confondre le consommateur. Le nombre de possibilités entraine une perte de temps dans la recherche.

Prêt pour un véhicule

En première ligne, la voiture. La distinction entre la voiture neuve et celle d’occasion est bien faite au niveau des simulateurs de crédit. Il en est de même pour les deux-roues. Vous insérez vos données, et même en changeant celles-ci, vous rendrez compte que vous aboutirez aux mêmes réponses. Quand la date de mise en circulation de la voiture ne dépasse pas 2 ans, l’offre de crédit est la même. Quelle est donc la raison de la distinction entre les voitures ? Il faudrait mieux nous éclairer.

Il semble que Cetelem manque de transparence. Prenons par exemple les réponses au niveau des simulateurs. Rien n’est vraiment clair. Indépendamment des données que vous y entrez, le site donne des mensualités et des taux imprécis. Si vous lisez en diagonale, vous aurez l’impression d’avoir trouvé la meilleure offre. Mais en faisant attention, vous lirez l’expression « à partir de » sur les tarifs, et vous ne saurez pas vraiment déterminer le montant. Nous avons du mal à lire les phrases écrites sous les réponses du simulateur. Nous ne pouvons donc pas être tout à fait sûrs de la fiabilité et de la validité des calculs pour lesquels nous allons souscrire. Quoi qu’il en soit, les taux maximum ont aussi été affichés et semblent être moindre en comparaison avec ceux des concurrents.

Nous pourrions donc dire d’une part que la communication de Cetelem n’est pas très développée et que l’affichage en gros du montant abordable est censé captiver le futur client, soit, l’entreprise garde le flou sur sa tarification. De cette façon, il sera difficile de comparer les offres depuis leur site. Pour votre information, les crédits se ressemblent tous, avec un plafond identique de 75 000 euros, que vous achetez une voiture, un deux-roues ou un van pour le camping. La seule différence se situe au niveau de la durée. Si vous achetez une voiture neuve, le crédit sera valable pour 7 ans. Si vous prenez une voiture ancienne, il sera valable pour 6 ans. La durée est de 10 ans si vous achetez un camping-car.

Dépenses pour des travaux

C’est donc assez clair que le fil d’idées est identique, quel que soit le sujet. Le crédit travaux se décline en 3 options : travaux effectués par une entreprise, travaux effectués par un particulier, travaux limités à de la décoration. Sur la page dédiée, on lit d’emblée que le plafond pour le crédit s’élève à 75 000 euros pour tous les types de travaux. Par contre, s’il ne s’agit que de travaux décoratifs, la durée sera de 5 ans, si elle est de 8 ans pour les autres types de travaux, et ce, avec des taux identiques.

Les autres projets

Cette section englobe les motifs d’emprunts restants. Cela peut être une fête familiale, des voyages, un achat pour la maison, une dépense qui ne nécessite pas de justificatif, des frais de scolarité, une hospitalisation… Avec Cetelem, ces projets sont divisés en cinq sortes. Et pourtant, nous voyons que l’offre de prêt est la même pour tous. Le montant maximum est toujours de 75 000 euros et le prêt dure 5 ans. Les intérêts ont seulement été augmentés pour l’emprunt pour une dépense sans justificatif.

Crédits permanents et cartes bancaires chez Cetelem

Il y a eu un changement au niveau du crédit permanent. Bien que son orientation se soit améliorée, ce qui est déjà très bien, les taux sont toujours très élevés, du fait qu’il soit renouvelable. Un crédit permanent peut vraiment dépanner, mais le remboursement doit aussi se faire rapidement. Et cette banque suit cette tendance. En étant un expert du crédit consommation, on ne peut pas omettre l’offre de crédit renouvelable, surtout si on est le pionnier européen du domaine.

Cetelem propose donc une offre de crédit permanent, dans une optique responsable. A côté, il met 3 cartes de crédit à votre disposition (la plus connue est nommée Aurore). Toutes les cartes fonctionnent de la même manière. Une provision d’argent vous permet de faire des achats, soit en paiement intégral, soit à crédit. Les frais de la Visa Classic s’élèvent à 12 euros annuels, tandis que ceux de la Visa Premier sont à 36 euros. Par contre, la carte Aurore est exemptée de frais. Afin d’en bénéficier, vous n’aurez qu’à saisir vos informations, dont celles de votre carte Cetelem, et votre provision d’argent pourra être utilisée directement. Une fois que votre compte sera lié, le prélèvement des sommes à rembourser se fera systématiquement.

Remarquez que la carte Aurore (sans frais) est profitable à première vue, elle peut ne pas l’être au quotidien. En effet, si vous retirez moins de 101 euros, ce retrait vous coûtera 1 euro. Par ailleurs, les magasins acceptant cette carte se limitent à ceux du réseau homonyme. Les retraits sont également difficiles car il faut la compatibilité du guichet (en lien avec BNP Paribas, la Banque Postale ou le groupe BPCE). D’autre part, les Visa (bien que facturées) sont plus faciles à utiliser et ne subissent pas de facturation en cas de retrait au guichet.

Les points de fidélité sont ceux qui encouragent à aller plus loin dans le vice. En effet, quand nous utilisons la carte Cetelem pour un achat, des points sont attribués à tous les paiements. Lors d’un retrait, le montant retiré permettra de gagner 40% du total en points de bonus. En cumulant ces bonus, le client gagne de l’argent. Par exemple, dès 3000 points, la somme de 15 euros est restituée dans le compte. Il est même possible d’utiliser ces bonus sous d’autres formes (carte cadeau, épargne auprès de la banque même, œuvre de charité, contribution au développement d’entreprises avec une association partenaire).

On peut en conclure que Cetelem est bien un expert du domaine de la carte de crédit associée à un prêt permanent. Il est d’ailleurs à l’origine de la création d’autres cartes utilisées par d’autres établissements. Nous pouvons citer entre autres la Réglo Finance utilisée au magasin Leclerc ou aussi la Carte Brut. Il mérite donc vraiment sa première place sur le podium.

Rachats de crédit

Les prestations de Cetelem ne seraient pas parfaites s’il manquait la possibilité de racheter des crédits en cours. En fait, la BNP Personal Finance (un des rares experts français en restructuration de crédits) constitue un bénéfice. Les réponses à tous les cas possibles, même les plus difficiles sont détenues par Cetelem via la BNP Personal Finance. Pour cela, vous serez entre de bonnes mains.

En raison de ce caractère, le client se retrouve peu contraint par rapport au rachat de crédit. Deux options sont possibles : regroupement de prêts consommation ou regroupement de prêts incluant le crédit habitation. Les deux offres se démarquent parfaitement :

  • Le regroupement des prêts de consommation est un moyen de rassembler plusieurs prêts en cours (même le crédit permanent) et de les réactiver. La durée du crédit racheté ne va pas au-delà de 10 ans. L’objectif du rachat est de repasser en vue les nécessités du foyer dans la décennie et alléger les comptes familiaux du mois.
  • Le rachat des crédits immobiliers facilite la reprise des dettes incluant les factures, le crédit immobilier, les dettes particulières… grâce à l’établissement d’un nouveau crédit. En repassant les dettes en une seule, on allège les finances au quotidien.

Le crédit immobilier et le crédit consommation sont alors distincts. Ces deux options sont susceptibles de vous aider en cas de problème. Cependant, le rachat de crédit vous expose à une augmentation des intérêts, comparé aux crédits classiques (immobilier ou consommation).

Crédit immobilier

Les offres de crédits immobiliers de la BNP Paribas sont très fournies. On a de tout. En pratique, les formules sont identiques à ce qu’offrent les banques traditionnelles en matière de crédit immobilier. Les formules incluent des crédits classiques, des PTZ, des prêts in fine, des prêts à taux modulables, et sont destinés à l’achat d’un bien immobilier pour la location ou la résidence. Ils ont pensé à tout. Le bonus ici, c’est aussi le fait qu’il n’est pas exigé au client d’avoir un compte, vu que les comptes à vue ne sont pas du ressort de Cetelem. Depuis la disparition en 2012 du Crédit Immobilier de France, Cetelem a pris le relais dans ce domaine et s’est hissé à la première place concurrentielle du Crédit Foncier (dont les partisans sont les Banques Populaires et la Caisse d’Epargne).

Comptes épargnes

Récemment, Cetelem a développé ses prestations. Il y a d’abord eu le rachat de Solféa qui a entrainé plus de proximité avec les clients des petits commerces. Ensuite, elle a rajouté les comptes épargnes dans son panel d’activités. Seuls l’établissement source et sa banque virtuelle se chargent encore des comptes à vue. Mais on s’attend à ce que la Cetelem poursuive son expansion pour devenir, dans un futur proche, une véritable banque. Actuellement, ses formules d’épargne comptent le livret Cetelem et le livret A. Les comptes d’épargne ne sont encore rémunérés qu’à 0,30% mais le capital est à la disposition de son propriétaire et peut être utilisé librement et sans frais.

Prestations assurantielles

Effectivement, Cetelem offre des prestations d’assurance. En marge, il y a aussi de la prévoyance. Cependant, la conception de ces produits ne revient pas uniquement à Cetelem ou au groupe BNP, qui ne se chargent que de la commercialisation. A titre d’exemple, l’assurance pour auto est une formule de Direct Assurance, elle-même filiale d’Axa, l’assureur N°1 dans le monde. Ceux qui peuvent se le permettre pourront prendre le temps de simuler les services. L’inefficacité de la simulation au niveau des prêts a réussi à nous glacer, surtout l’imprécision des réponses concernant les tarifs.

Pour décrire, on dirait donc que 4 formules sont disponibles : une au tiers, une mini, une maxi, une essentielle, une assurance tous risques. Elles se distinguent par le tarif minimum marqué à la suite de la simulation. Par contre, l’ajout d’une garantie supplémentaire ne peut pas se faire séparément. Le pack Sérénité sera incontournable dans ce cas. Cela entraine pourtant la hausse rapide de la prime à l’année. Il est également dommage que la franchise ne fasse pas partie des informations accessibles.

Outre les couvertures classiques à adapter selon les besoins et les possibilités financières, il y a aussi les garanties suivantes :

  • Garantie contre la panne ;
  • Vivassistance, une protection pour la voiture mais aussi pour chaque membre de la famille ;
  • Vivaleur, une assurance sur le prix d’achat du véhicule s’il y a accident. e véhicule sa valeur d’achat en cas de sinistre.

Vous le devinez certainement, la mention « à partir de » figure toujours dans les tarifs lorsque vous voulez connaitre le montant à cotiser. Sinon, en plus de l’assurance automobile et ses options, il y a des contrats incluant :

  • Une assurance pour vos transactions sur le net, garantissant la protection lorsque vos informations personnelles sont utilisées par des inconnus. Le tarif mensuel de ce type de forme commence à 5,60 €;
  • Une assurance pour rebondir au quotidien si jamais vous perdez votre emploi (dépenses personnelles et assistance jusqu’à la réembauche). L’accès à la formule commence à 12 € mensuels ;
  • Une assurance pour la protection des proches suite au décès du souscripteur. Une assistance obsèques figure dans le forfait, ainsi qu’un accompagnement de 30 heures par un aide. L’accès à l’offre commence à 9,90 € mensuels ;
  • Une assurance sur les prêts personnels conçue par Cardif (membre du groupe BNP Paribas)

Après une comparaison des offres les plus courantes, nous avons conclu que pour tout besoin de prêt (sauf pour l’immobilier), Cetelem figure comme une référence.

Si Nextbanq vous conseille sans hésiter de contracter un prêt auprès de Cetelem, vous allez bien voir que cela n’a rien d’accidentel.

Taux annuel effectif global fixe à 1%

Jusqu’au 11 Décembre 2017, si vous avez des projets valant 4 000€ à 75 000€, bénéficiez d’un TAEG invariable de 1% sur 12 mensualités.

Cetelem, une distinction dans les taux…

Obtenir le TAEG le plus avantageux constitue le noyau de la recherche.

Heureusement, les remaniements qui se sont succédés, en ce qui concerne les prêts à la consommation, ont contribué à égaliser la façon de calculer le TAEG dans toutes institutions de prêt, la comparaison des offres ayant toujours été compliquée.

En février 2016, voici donc nos calculs sur les simulateurs :

  • Achat d’un véhicule neuf : prêt auto d’une valeur de 8 500 euros sur 36 mois
  • Travaux sur l’habitation : prêt travaux de 25 000 euros sur 72 mois
  • Dépenses personnelles : prêt personnel 4 500 euros sur 36 mois.

Vous trouverez les résultats de la simulation en glissant votre curseur sur la figure interactive plus bas. Quelle que soit la situation, on retrouve les taux les plus bas chez Cetelem !

Notes sur la lecture de la figure :

  • Les taux appliqués par les institutions de prêts sont souvent modifiés par leurs soins. Les résultats retrouvés à une date quelconque ne sont dont pas forcément identiques à ce qu’on retrouverait ce jour
  • Les cadeaux offerts à la souscription sont intéressants si vous êtes conforme à ce qu’ils attendent, si votre situation correspond aux conditions mentionnées dans l’offre

De ce fait, le TAEG peut être plus avantageux dans une autre institution.

Cependant, vous réaliserez que vous allez devoir passer par Cetelem pour obtenir le TAEG le plus intéressant. C’est pour cette raison que nous avons procédé à la simulation.

Nextbanq, avec ses 3 années d’expériences dans la simulation de crédit récurrente, a conclu que Cetelem donnait le meilleur taux.

Un véritable prêt responsable chez Cetelem ?

S’engager pour obtenir un prêt équivaut à une promesse et doit être pris au sérieux.

Lorsque vous gérez mal votre crédit, vous prenez le risque de vous surendetter, et la suite peut être catastrophique.

La loi Lagarde datant de 2009 a permis la revue par les institutions de crédit de leur façon de communiquer, d’une perspective plus responsable, sans devoir penser uniquement au rendement (comme c’est le cas avec les crédits permanents). Il est donc intéressant de savoir que Cetelem est le premier qui a répondu à cet appel et qui l’a mis en application.

En 2004, sa devise est devenue « le crédit responsable », et cela s’est poursuivi avec la nouvelle formule « ensemble, plus responsable ». C’est devenu son cheval de bataille dans l’arène de la finance.

En pratique, Wannawin exige que ces détails soient respectés :

La liberté de choisir un client

Le fait de pouvoir accepter ou non un contractant en raison de la solvabilité constitue une décision de poids utilisée par les institutions de crédit.

En se permettant ce choix, la banque refuse une rentrée d’argent pour veiller aux intérêts des clients. Ici, Cetelem reste donc parfaitement transparent et diffuse annuellement le taux de refus qui avoisine le tiers de ses demandes.

Autrement dit, sur trois personnes faisant une demande de crédit, une est refusée par Cetelem après qu’elle ait évalué la capacité du client à rembourser (les incidents sont pris en compte).

Ce taux est élevé et témoigne de la rigueur dans la sélection pour la souscription. Malheureusement, beaucoup d’autres institutions taisent ce détail très important.

Enfin, le caractère concurrentiel de Cetelem peut être expliqué par ce motif.

Il est vrai que le TAEG constitue la rémunération sur le risque de ne pas voir le capital remboursé, ce qui rend risqué l’octroi du prêt. Mais l’augmentation du taux doit suivre l’augmentation du risque afin que celui-ci soit couvert.

Cette façon de concevoir le bénéfice sur le risque, un des principes basiques de la gestion financière, est la raison pour laquelle les taux pratiqués par Cetelem sont avantageux, d’autant plus qu’elle sélectionne durement ses clients.

Nous pensons que chacun s’y retrouve gagnant.

L’exposition non excessive du crédit permanent

Crédit permanent ou renouvelable, c’est la provision de crédit qui s’accumule au fur et à mesure que le client rembourse ce qu’il utilise, et qui cause très souvent le surendettement.

Par ailleurs, comme les intérêts peuvent atteindre 20%, il constitue un bénéfice pour l’établissement prêteur.

Dans des cas particuliers, le crédit renouvelable s’est avéré efficace et salvateur. Toutefois, il vaut mieux procéder avec prudence car il reste une situation risquée.

C’est la raison pour le crédit personnel que nous avons simulé dans l’exemple plus haut (trésorerie de 4500 euros sur 3 ans). Nous n’avons donc pas pris un crédit permanent.

Les institutions de prêts ne ressemblent pas tous à Cetelem dans cette protection du consommateur. Beaucoup ne se soucient pas d’offrir le prêt sur mesure mais proposent plutôt le crédit revolving.

Cette façon de faire peu éthique commence à disparaitre. Toutefois, la simulation nous a révélé qu’elle est encore pratiquée.

Le fonctionnement de Cetelem sera grandement valorisé avec le rajout d’actions du genre moncréditresponsable.com ou encore une amélioration de la transparence dans la diffusion des offres, d’autant plus qu’elle a déjà pris de l’avance à côté de la majorité des institutions de crédit.

Taux annuel effectif global fixe à 1%

Jusqu’au 11 Décembre 2017, si vous avez des projets valant 4 000€ à 75 000€, bénéficiez d’un TAEG invariable de 1% sur 12 mensualités.

Autres particularités des prêts Cetelem

A part le caractère concurrentiel et responsable dans le traitement des requêtes de crédit, il y a d’autres aspects positifs qui rendent Cetelem pertinent en matière de prêts :

  • Retour dans les 48 heures après une simulation sur sa plateforme web
  • Cadeaux à la souscription, pouvant être une promotion sur les intérêts (très souvent élevées)
  • Pas de frais supplémentaires pour le traitement du dossier
  • Grande proximité avec 600 conseillers pour s’occuper des requêtes
  • Variabilité du montant des mensualités de 30% en plus ou en moins, selon la durée du prêt. Parfait pour les salaires non fixes.
  • Report possible de 2 mensualités par an, les frais de la gestion équivalant à 4% de la mensualité différée.
  • Changement possible de la date de prélèvement par mois sans avoir à payer en plus (deux changements faisables durant le crédit)
  • Libération des fonds dans les 48 heures après que le dossier ait été accepté et que la durée de 14 jours pour la réflexion soit passée.

En cas d’intérim ou de CDD, il est quand même possible de demander un crédit chez Cetelem. L’offre sera juste apposée d’une augmentation du taux, en guise de protection contre les impayés, le risque étant plus grand comme il a été détaillé plus tôt.

Si vous avez fait une requête de prêt auprès de Cetelem et qu’elle est refusée, explorez notre comparatif des établissements en ligne (où Cetelem figure en première place), d’autres sont intéressants aussi.

Conclusion sur les prêts à la consommation de Cetelem

Cetelem est clairement le champion du crédit à la consommation. Non seulement, elle veut être experte dans le crédit consommation, mais elle ajoute aussi le crédit immobilier à ses spécialités. Les experts dans ces deux domaines sont donc devenus ses concurrents directs (Financo, Crédit Foncier qui domine le marché immobilier car ses offres ne nécessitent pas la domiciliation bancaire des revenus). C’est donc le processus dans lequel elle évolue, soutenue par BNP Paribas, une des plus reconnues des banques internationales. Cela peut donc accélérer les choses.

Toutefois, attirer la clientèle et narguer les concurrents n’est plus suffisant pour se faire de la place. Cela requiert une meilleure écoute des requêtes de la clientèle et la conception de produits qui conviennent à celle-ci. En somme, faire en sorte qu’il y ait de la cohésion, chose inexistante quand on parcourt son site. Et les tarifs minimums (marqués « à partir de ») laissant le client dans le flou jusqu’à ce que le contrat soit édité, ne sont pas convenables. On croirait plus à une méthode défensive vis-à-vis des concurrents plutôt qu’une quête de proximité envers ses clients déjà en progression.

Les offres seraient mieux si elles étaient plus simples, plus faciles à aborder, facilitant la simulation avec des réponses exactes. Ce serait bien de pouvoir effectuer soi-même l’édition du contrat.  En somme, plus modernisée, plus en accord avec les progrès technologiques et les transactions bancaires sur internet.

Vous serez aussi intéressé par :

Crédit Coopératif Plus de coopération et moins de compétition, c’est ainsi que le Crédit Coopératif se positionne, fid...
Carte Visa Premier Dans le monde si animé des cartes prépayées, un point en particulier s’avère être ignoré par tout le...
Sofinco Propriété du groupe Crédit Agricole, Sofinco est un des 5 survivants des experts en prêts consommati...
Assurance dommages-ouvrage Définition de l'assurance dommages-ouvrage La garantie décennale du constructeur et l’assurance dom...
Comment devenir banquier ? Si vous êtes super bon avec lexs chiffres et aimez bien les manipuler, il est possible que le métier...
Livret d’épargne en ligne Livret d'épargne sur Internet: les taux promotionnels Une des spécialités du livret sur Internet es...
Crédit à la consommation Définition du crédit à la consommation On appelle « crédit consommation » un prêt pour un client pa...
N26 En pleine mutation à partir de la fin des années 90, le monde bancaire constate encore une nouvelle ...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password