Assurance Camping Car

Avec le nomadisme actuellement en vogue et les volumes de ventes de camping-car de plus en plus considérables, les compagnies d’assurance ont su faire face à la demande sans cesse croissante des clients. Il est dorénavant envisageable de jouir d’une assurance camping-car à la même enseigne que toute autre certification.

Principales caractéristiques de l’assurance camping-car

Véhicule se classant dans la catégorie 2 et soumis à une conduite avec un permis B, le camping-car est souvent employé temporairement dans le cadre de déplacement en périodes de vacances ou de façon permanente pour quelques personnes.

Théoriquement, l’assurance camping-car est semblable à l’assurance d’une simple auto légère de masse inférieure à 3,5 tonnes. Toutefois, il importe vraiment de signaler que l’utilisation particulière que l’on attribue à ce genre de voiture a consacré l’introduction de clauses particulières. L’évaluation d’un assurance camping-car se fait selon la fréquence des usages de même que le prix d’achat du véhicule. Quelques sociétés d’assurance considèrent les particularités techniques propres au camping-car en question, chaque modèle ayant ses spécificités.

L’importance des informations en ce qui concerne le prix à l’achat découle du fait que la somme des remboursements s’y réfère souvent au cours de la première année qui suit la signature du contrat d’assurance. Au-delà de cette période, un expert va à nouveau évaluer la valeur du véhicule. Les fiches techniques vont alors permettre de prétendre à une assurance camping-car convenable en rapport avec l’ancienneté ou la modernité des installations.

Quant à la fréquence d’usage elle, elle permet de considérer les risques d’usure de même que la vitesse de détérioration éventuelle du camping-car. Ce genre d’assurance couvre les rénovations les plus urgentes à réaliser, pourvu que le propriétaire ait déclaré au détail l’état initial et les changements subis par la carrosserie ou le moteur.

Les garanties proposées par l’assurance camping-car

Les particularités du contrat d’assurance découlent prioritairement des garanties offertes, qui sont plus considérables que pour une assurance automobile basique. La société d’assurance mentionne spécifiquement la zone au sein de laquelle le contrat est effectif. Le camping-car étant dédié à une utilisation nomade, les assureurs de camping-car fixent dès l’écriture du contrat les limites des zones de circulation. Il n’est par conséquent pas possible de revendiquer un remboursement de ce genre d’assurance en dehors de la région indiquée. Le bénéficiaire veillera attentivement à faire mention de ses parcours les plus habituels pour s’éviter des surprises désagréables. Cette clause est n’est pas observée dans quelques cas spécifiques comme les camping-cars loués provisoirement par exemple.

Pour bénéficier d’une bonne assurance camping-car, il est également indispensable de mentionner les noms des chauffeurs attitrés. Ces conducteurs vont être couverts par la garantie conducteur, indispensable dans toute assurance camping-car. Les éventuels dégâts corporels et tous les frais inhérents sont couverts et indemnisés. La garantie assistance de ce genre d’assurance va servir à se protéger contre les pépins non prévus comme les pannes ou les accidents qui détériorent partiellement ou totalement le véhicule.

Les objets personnels qui se trouvent dans le camping-car proprement dit jouissent aussi de la garantie effets personnels. Cette clause tient compte des cas de vol, de détérioration après un incendie ou n’importe quel sinistre.

L’assurance camping-car est un contrat très flexible qui s’ajuste à toutes les caractéristiques d’utilisation du véhicule. Chaque propriétaire est sûr d’obtenir satisfaction pour peu qu’il s’assure que le camping-car dans son entièreté est couvert, allant des vitres aux effets personnels qui peuvent être à l’intérieur.

Assurance obligatoire à minima : la responsabilité civile

Le camping-car demeure un véhicule au même titre que la voiture. À tout instant, et quand bien même il n’est pas en circulation, votre camping-car doit donc tout autant jouir d’une responsabilité civile qui couvre les dégâts que vous pourriez infliger à autrui en cas d’accident. Cette garantie est normalement insérée dans toutes les polices distribuées par les sociétés d’assurance.

Les garanties facultatives

A ce jour, la majorité des compagnies d’assurance classiques offrent des assurances propres aux camping-cars, vous serez donc face à une multitude de choix pour vous décider pour le vôtre. Vous n’avez plus qu’à trier parmi les diverses garanties facultatives accessibles qu’il va vous falloir sélectionner selon l’utilisation de votre camping-car (roule-t-il toute l’année ou juste durant vos semaines de vacances ?), sa valeur, les aménagements réalisés et ce qu’il contient.

Parmi ces garanties, on trouve :

  • La garantie personnelle accident pour que vous puissiez être couvert en situation d’accident responsable ou en cas d’accident sans responsable identifié
  • La garantie assistance, liée à une franchise 0 km pour une couverture optimale en situation de panne et de remorquage du véhicule
  • L’assurance contre le vol, les bris de glace ou les incendies
  • L’assurance lors de la survenance de catastrophes naturelles / attentats
  • Une protection juridique en situation de litiges au moment de l’achat, de la vente ou de la réparation du camping-car
  • La garantie du contenu en vue d’assurer les équipements pouvant être à l’intérieur de votre camping-car s’il survenait un vol du véhicule, un vol avec effraction ou un incendie
  • Attention toutefois car cette garantie ne prend pas nécessairement en compte les objets de grande valeur (tels les bijoux…), les vélos susceptibles de se trouver accrochés ou même l’éventuelle remorque. Celle-ci va devoir être soumise non pas à une garantie mais à une assurance proprement dite à la même enseigne que les véhicules tractés telle que la caravane. Pareillement, il faut vous renseigner si vous devrez transporter du matériel professionnel ou si vous êtes propriétaire d’animaux.

Il est parfaitement envisageable d’adhérer à une assurance « tous risques », tel que cela se fait pour une voiture, en vue d’une couverture en toutes circonstances. Il faut noter que toutes ces garanties sont possibles de variations en fonction des compagnies d’assurance.

Et si je me déplace à l’étranger ?

Les pays indiqués sur votre carte verte

Les compagnies d’assurance délimitent des régions de circulation dans lesquelles votre assurance va être applicable. En général, cette région s’étend à l’Union Européenne, cependant veillez à bien vous assurer de la liste des pays, figurant au dos de votre carte verte, et dans lesquels vous bénéficiez d’une couverture.

Toutefois, même dans le cas des pays indiqués au dos de ladite carte verte, les sociétés d’assurance n’offrent en général pas une couverture pour des voyages excédant 90 jours, voyages pour lesquels vous êtes tenu de souscrire une autre assurance dans le pays en question.

Les pays non indiqués

Quelques sociétés d’assurance offrent aussi une assurance de 90 jours dans les pays dits « hors carte verte. »

Si vous vous déplacez dans un pays que votre compagnie d’assurance ne couvre pas, ou si vous y séjournez plus de 90 jours, vous êtes tenu de vous rapprocher d’un assureur du pays de destination en vue de souscrire à une police d’assurance additionnelle. Chaque pays dispose de sa propre juridiction dans le domaine et vous êtes censé vous y conformer.

Quelques pays vont vous réclamer d’adhérer nécessairement à une garantie responsabilité civile au poste-frontière, cependant cette dernière n’est souvent pas très onéreuse. De fait, il importe vraiment avant de partir d’être conscient de là où vous désirez séjourner afin de vous informer sur les possibles formalités administratives.

En vue de vous épargner ce casse-tête, vous avez également la possibilité de faire tout juste une location directe de camping-car sur place.

Assurance voyage

Veillez aussi à ne pas faire une confusion entre assurance camping-car et assurance voyage : l’assurance de votre véhicule ne va pas couvrir votre rapatriement si, par exemple, un problème de santé survenait.

Gare au stationnement

Autre élément, il faut vous référer à la législation du pays de destination en ce qui concernant le stationnement. Si dans quelques-uns parmi eux, vous aurez la possibilité de vous stationner et dormir presque partout, ce ne sera pas pareil dans d’autres, et garer dans une « zone interdite » peut s’avérer soit dangereux, soit onéreux puisque les amendes peuvent s’avérer très élevées.

Louer un camping-car en tant que propriétaire

Il est parfaitement envisageable de faire la location d’un camping-car si vous en possédez, vous avez juste à souscrire à une assurance qui vous y autorise.

Souvent, le propriétaire opte pour une assurance tous risques. Lors de la survenance de sinistre, l’assurance souscrite va prendre en charge tous les dégâts sans que, si le locataire est identifié responsable, le propriétaire ne subisse de pénalités.

Ce type d’assurance ne rend cependant possible que la location à but privé, le locataire ne va donc pas faire usage du véhicule pour une activité à des fins touristique ou commerciale d’une nature quelconque.

Si vous ne désirez pas souscrire à une assurance de ce type, ou si vous désirez faire la location de votre camping-car et que le contrat auquel vous avez souscrit ne le rend pas possible, il est envisageable de contracter une assurance provisoire, tel les locataires.

Louer un camping-car en tant que locataire

Si vous n’êtes pas propriétaire d’un camping-car personnel et ne désirez pas en acquérir un, vous avez tout juste la possibilité de faire la location d’un camping-car en France ou directement en dehors de la France pour la durée qui vous convient, d’un certain nombre de jours à quelques mois. La location peut s’effectuer autant de particulier à particulier qu’auprès d’une société spécialisée.

Vous avez en face deux solutions :

  • Soit le propriétaire ou l’entreprise privée, fournit l’assurance. Dans ce schéma, rien n’est de votre ressort ! Veillez juste à ce que la couverture est élargie aux vols et incendies, et pas seulement la responsabilité civile.
  • Soit, il revient au locataire de souscrire à l’assurance et de procurer une attestation au propriétaire en guise preuve. Etant donné que c’est une location, vous êtes en droit d’adhérer à une assurance provisoire, d’un certain nombre de jours à quelques mois. Les garanties indispensables et facultatives sont pareilles à celles d’une location classique cependant les modalités sont souvent plus strictes : le conducteur doit être âgé d’au moins 25 ans, avoir à son actif deux années de permis et un bonus excédant un certain seuil. Autre aspect, ce type d’assurance est souvent plus ou moins onéreux.

Peu importe l’utilité que vous faites de votre camping-car, il est nécessaire de bien veiller aux garanties offertes par votre assureur et, avant de souscrire à un contrat, de faire une comparaison des diverses prestations des sociétés d’assurance en faisant usage par exemple d’un comparateur d’assurance à cet effet.

Comparatif des meilleures assurances pour Camping-Car

AMV

Au tableau des sociétés reconnues des camping-caristes, mentionnons surtout AMV, entreprise de courtage retrouvable facilement sur Internet (www.amv.fr). Ayant vu le jour en 1974, cette société a adopté dès ses débuts une approche ayant à cœur la proximité avec ses assurés. A la suite d’un formulaire détaillé online, le camping-cariste se voit suggérer différentes formules de garanties optionnelles. Ensuite, « en cas de sinistre, la prise en charge totale du dossier est réalisée par un conseiller unique avec une ligne téléphonique attribuée et un e-mail », souligne la directrice adjointe associée, Agnès Rouvière,  qui liste volontiers les garanties existantes : assistance 0 kilomètre, rapatriement des passagers, remorquage, indemnisation à la journée jusqu’à 75€ après accident (du 3e au 15e jour), remboursements d’accessoires hors-série et d’effets contenus dans le camping-car à hauteur d’un plafond défini, garantie bris de glace très intégrale, réduction pour les bons conducteurs… sont autant de composantes contenues dans l’offre. Complétez à cela la modulation éventuelle du contrat d’assurance selon l’usage du véhicule. On peut, à titre d’exemple, ne maintenir, entre autres possibilités, que le vol et incendie dans les périodes où l’on ne conduit pas.

MFA

Autre spécialiste traditionnel de la route à mentionner : la mutuelle MFA née dans les années 1930 par et pour des chauffeurs de taxi. Cette mutuelle offre différents contrats dont deux sont mis en évidence : le « Campo Malin » et le « Campo Complet » dédiés aux camping-caristes, contrats fonctionnels pour une circulation en France et dans les pays dits de la « Carte Verte ». En dehors de cette zone, une assurance particulière est fortement conseillée. Suivant sa philosophie mutualiste, la MFA aligne plusieurs garanties avantageuses relatives aux préoccupations des conducteurs, à l’image de ce remboursement des stages de récupération de points de permis, à titre d’exemple, ou même une protection juridique intégrant les litiges avec les garagistes.

La Matmut

Toujours au tableau des spécialistes de l’unviers de la route, signalons également la Matmut (www.matmut.fr) : « Notre cœur de métier c’est l’assurance automobile » nous déclare le directeur au sein de la Direction générale adjointe production, Dominique Filsjean. Il ajoute que, en outre, les agences Matmut sont la propriété de l’enseigne. « Nous n’employons pas les services d’intermédiaires. Nous contrôlons toute la chaîne directement avec du personnel Matmut de A à Z », affirme-t-il en substance. Clamant des milliers de camping-caristes clients, la mutuelle envisage tous schémas possibles dans ses contrats : panne mécanique, couverture du contenu à hauteur de 3 000 €, garantie conducteur considérable, un bonus pouvant atteindre 65%, protection juridique élargie aux achats occasionnels, valeur à neuf pouvant aller à 36 mois, etc. Complétez à cela que la Matmut offre aussi une garantie pour les camping-cars de très haut de gamme, suite à une étude plus avancée du dossier que pour un véhicule plus modeste. Voici, au passage, deux conseils, de Dominique Filsjean : d’une part, il faut savoir que la garantie “dommages” est essentielle. L’expérience témoigne de ce que le camping-cariste n’est toujours pas conscient compte du gabarit de son véhicule, ce qui constitue source d’incidents. D’autre part, il ne faut pas raisonner uniquement sur le prix global de l’assurance. Il faut bien faire le détail des garanties. Il s’agit là également de la différence qui se fait entre les propositions diverses du marché de l’assurance. Il résume en disant qu’une bonne couverture doit primer sur toute autre considération.

FGP

En ce qui concerne FGP, courtier, les camping-caristes sont également les bienvenus. Fabrice Germond, patron de la société, a d’autant plus conçu un site Internet dédié : www.camp-assur.com. Ici, les contrats intègrent toutes les garanties classiques, avec deux points volontairement mis en évidence par FGP : la valeur à neuf du camping-car est considérée, au choix, pendant 4 ans. Pour ce qui est de la valeur ensuite majorée elle est établie à +15%. Par ailleurs, le courtier s’est focalisé sur le cas des camping-caristes qui partent pour une longue durée. Pour eux, il est prévu une option de 180 jours (plutôt que les 90 jours de référence). Approprié pour les retraités qui larguent les amarres sur la durée.

Quattro Assurances

Par-delà l’indication des détails des contrats, un véritable besoin d’explications se fait entendre venant des clients. Ainsi, chez le courtier Quattro Assurances (www.quattro.fr), qui a vu le jour en 1911, on propose aussi des solutions convenables tout en restant à l’écoute des consommateurs : « Nous sommes là pour les assurer mais également pour les rassurer. En général, lorsqu’ils font l’achat d’un camping-car pour la première fois, ils nous appellent dans le but d’obtenir des précisions. C’est naturel. Nous leur rappelons alors que l’assurance camping-car est une “assurance auto” mais avec des spécificités telles que des garanties couvrant les effets personnels contenus dans le véhicule ainsi que les accessoires, par exemple », explique la spécialiste de la question, Marie-Noëlle Vareilhias. Le conseil figure donc dans la mission de l’entreprise, laquelle jouit de la certification ISO 9001 (qualité du management et du service) : il y a des cas parfois où des camping-caristes bien qu’expérimentés n’aient pas connaissance de toutes les nuances spécifiques en matière d’assurance. Un aspect revient de manière ponctuelle : nombreux font la déclaration du prix d’achat de leur camping-car sans considérer la décote. Le genre de détail qu’il ne faut pas occulter et que le professionnel lui va savoir mesurer.

Les associations

Il faut, dans ce cadre, que nous signalions la Fédération française des campeurs, caravaniers et camping-caristes (FFCC) et ses organisations affiliées. La FFCC (mandataire d’intermédiaire d’assurance enregistré par l’organisme officiel Orias, sous le n°10057957) aligne surtout une offre avec la compagnie d’assurance Allianz (brochure téléchargeable online). Les garanties offertes se pratiquent partout dans le monde. La garantie équipement est illimitée et se situe dans la valeur déclarée du camping-car, assistance qui s’étend à la couverture de taxes douanières nécessaires dans quelques pays et à hauteur de 50% de la valeur à neuf du véhicule, bris de glace sans franchise, SOS crevaison, assurance au kilomètre sur mesure, plusieurs options, le tout reposant sur trois formules de contrats (www.ffcc.fr).

En situation de litiges

Examinons pour finir le volet des litiges, celle de l’éventualité où l’on peut se retrouver en opposition avec sa compagnie d’assurance, surtout lors d’une indemnisation. Que faut-il faire ? Premier conseil : il ne faut pas hésiter à en faire référence à votre conseiller (votre contact chez la compagnie d’assurance ou son intermédiaire). A cette étape, si nécessaire, transmettez-lui un courrier en recommandé sans trop de délai. Autre interlocuteur possible : penser au service clientèle, de réclamation ou de la qualité de l’assureur. Et si vous ne réussissez pas à vous faire entendre, il y a l’alternative des associations de consommateurs voire même celle du médiateur. C’est une autorité indépendante (le médiateur de l’assurance, www.mediation-assurance.org). Le médiateur avise au plus tard dans les six mois suivant la démarche de l’assuré. Cet avis doit permettre de trancher. Sinon, l’ultime solution consiste en une procédure judiciaire. Juge de proximité, tribunal d’instance au tribunal de grande instance sont saisissables suivant l’importance du conflit. Pour un litige qui dépasse 10 000€, l’intervention d’un avocat est nécessaire. Il faut, en fin de compte, noter que le délai de prescription est de deux années à compter de la date des faits ayant occasionné le litige qui a suivi. Ce délai peut être prolongé suivant les scénarios, jusqu’à 10 ans pour suivre un recours en réparation de dégâts corporels. Cela étant dit, de manière globale, l’univers de l’assurance connaît bien son sujet, surtout qu’il évolue en permanence dans un cadre très fortement réglementé, ce qui réduit les risques de litiges. La connaissance des camping-cars par critère du nombre de professionnels représente en elle-même également une garantie additionnelle de sérieux.

Assurance Camping Car
Laissez votre avis

Vous serez aussi intéressé par :

Plan Epargne Logement Le plan d’épargne logement (PEL) est un Livret Epargne. Ce mécanisme mis en place en 1965 et propre...
Carte Visa Premier Dans le monde si animé des cartes prépayées, un point en particulier s’avère être ignoré par tout le...
Maaf Initialement fondée pour les artisans, la Mutuelle Assurance Automobile Artisanale Française (MAAAF)...
Assurance chien Une assurance santé chien : pour quelle raison ? Faire vacciner son chien, stérilisation du chien, p...
Caisse d’Épargne Évaluation et avis sur la Caisse d’Épargne Donner son avis sur une banque après une évaluation dign...
Hello Bank Avant toute chose, qui est Hello bank! ? Lancée le 17 juin 2013, Hello Bank! est une filiale détenue...
Assurance retraite Quand on aborde l’assurance retraite, il est primordial de faire la différence entre le régime génér...
BITCOIN Le mot Bitcoin est un anglicisme formé par deux mots : « bit » qui est l’unité du système de numérat...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password