Rachat de crédit

Rachat de crédit : Avis & conseils pour mieux choisir son crédit

Le regroupement de crédits, c’est quoi exactement ?

Regroupement de crédits (ou rachat) est une expression désignant la procédure utilisée pour diminuer le montant à payer tous les mois sur l’ensemble de plusieurs prêts effectifs. Le rachat attire les Français. Toutefois, il n’est pas sans risques. Autant donc connaitre les tenants et les aboutissants de cette pratique avant de choisir un établissement bancaire qui la propose. Il est d’ailleurs possible de le faire via le site internet des prestataires.

Le rachat de crédits gagne donc en popularité que ce soit auprès du public que des banques françaises. En effet, la procédure est captivante du fait des taux d’intérêts minimes. Grâce à son existence, beaucoup de crédits ont continué à perpétuer même lorsque les nouvelles demandes n’étaient pas nombreuses.

Le regroupement de crédit a un principe simple. Le foyer va demander un lissage des prêts qu’il a contractés à une autre banque en ligne ou physique que celle à qui il doit de l’argent. Grâce à ce rachat, les créances antérieures sont soldées, et le nouveau contrat a des modalités plus souples.

Divers avantages aux souscripteurs

Regroupement de crédits : une façon d’alléger votre budget mensuel

La procédure vous aide à mieux gérer vos finances : toutes les sommes à rembourser sont rassemblées en une seule mensualité. Aussi, vous n’aurez plus à calculer tel ou tel compte. Vous avez déjà connaissance de la date de prélèvement, définie par avance avec Younited Credit.

En accédant au regroupement de vos prêts consommation, vous allez faire des bénéfices car les taux pratiqués actuellement ont diminué en comparaison à l’année dernière.

Avec Younited Credit, vous bénéficierez d’un montant couvrant tous vos crédits, à régler tous les mois, calculé de manière à être inférieur à la somme des anciennes mensualités.

La différence entre les mensualités peut atteindre 60%. Pour cela, le délai de remboursement va être prolongé, et vous allez prévoir une augmentation du prix total de votre crédit.

Mais le regroupement de crédits facilite aussi l’arrêt des crédits renouvelables dont les taux sont exorbitants et dont il n’y a aucune limite au renouvellement. La procédure expliquée ici équivaut à un crédit unique qui sera plus simple à rembourser et qui coûtera relativement moins cher.

Si auparavant, le remboursement se faisait envers plusieurs prêteurs, cela change avec le rachat de crédits. Vous n’aurez de comptes à rendre qu’à un seul établissement : celui qui s’est chargé de solder les anciennes créances. Avec un contrat en bonne et due forme pour cette nouvelle créance, il ne restera qu’une mensualité à gérer. Les finances du ménage seront donc plus simples à piloter, surtout au niveau des comptes bancaires.

Enfin, cette opération est accessible à tout individu qui a plusieurs crédits encore effectifs. Si le prêt en cours de paiement concerne l’immobilier, la procédure est possible que vous soyez propriétaire ou locataire, ou même que vous bénéficiez d’un hébergeur gratuit.

Afin de bénéficier des rabais, à part la diminution des taux, on peut prolonger le délai du crédit. En revanche, cela va faire croitre le coût auquel vous paierez le prêt en totalité.

Recommandations de votre courtier

Vos crédits se sont cumulés. Et pourtant, il vous faut optimiser vos comptes, faire une petite épargne ou encore régler des dépenses inattendues ou un problème nécessitant un grand mouvement d’argent, ou bien vous voulez seulement abolir votre situation d’endettement majeur.

Vous pouvez avoir des informations sur le rachat de crédits. Ainsi, vous pourrez faire améliorer significativement votre situation d’endettement. Par ailleurs, avec une seule mensualité, vous contrôlerez mieux votre budget. Vous allez pouvoir planifier votre futur en toute sérénité.

Sortes de regroupements de crédits

Tous les prêts à la consommation s’accommodent parfaitement avec le rachat. Voici les prêts recevables :

  • crédits auto,
  • prêts travaux,
  • prêts personnels,
  • crédits revolving,
  • découverts bancaires,
  • crédits immobiliers (quelle qu’en soit la forme).

Cependant, il y a une liste d’exclusion, dont notamment les dettes professionnelles, les prêts octroyés par FCC/FICP, les impayés de l’URSSAF ou de TVA.

Regroupement de prêts consommation

Cette sorte de rachat s’adresse uniquement aux prêts consommation. Les différents prêts en cours vont être unifiés et prendre la forme d’un seul crédit sous un contrat unique. Aucune garantie n’est à fournir par le demandeur. De la même manière que les prêts à la consommation sont ouverts à tous, ce type de rachat l’est aussi librement.

Regroupement de crédits consommation et immobilier

Dans cette forme, le rachat combine des crédits de diverses sortes. L’opération regroupe alors un crédit immobilier toujours en cours de paiement et des prêts consommation, pour les solder et en faire un crédit unique.

Quid du regroupement de crédits immobiliers

Wannawin est l’expert dans ce genre d’opération. Le rachat se fait sur des prêts immobiliers en cours de paiement, de manière à ce que les modalités du nouveau crédit soient intéressantes. A l’inverse des deux formes mentionnées plus haut, celui-ci s’adresse seulement au prêt à l’habitat.

Remarquez que ce regroupement de crédit ne consiste pas en une nouvelle négociation de votre crédit immobilier. Il consiste à aller voir dans une banque concurrente ce que celle-ci offre de mieux en matière de taux. A l’opposé, une renégociation se fait auprès de l’institution même qui a octroyé le prêt.

Regroupement de crédits : pour sortir du surendettement

Les remaniements concernant le surendettement et les prêts conso ont été effectués au cours des années 2010 et 2011. On parle de surendettement lorsqu’un demandeur de crédit n’est pas en mesure de vivre correctement et donc d’avoir un équilibre dans son budget car celui-ci est devenu lourd en raison des dettes.

En prévention du surendettement, Crésus, un réseau d’association contribue à conscientiser les jeunes depuis maintenant plus de 25 ans. Avec un programme d’éducation mis en ligne par le réseau, celui-ci voulait atteindre 10 millions de Français de cette tranche d’âge. D’après les observations de Jean-Louis Kiehl, dirigeant de l’entreprise de courtage Crésus, les actions de prévention sont très importantes, car le rachat de crédits ne change pas la façon de consommer des gens. Ceux qui ont l’habitude de dépenser le font toujours, alors qu’ils devraient diminuer leurs dépenses.

Jusqu’ici, seul BoursedesCrédits milite contre les situations d’endettement majeur, via le réseau Crésus. La société de courtage collabore avec sa clientèle en accompagnant les personnes en état de surendettement, et en sensibilisant les foyers à risque. Elle dirige les personnes à aider vers le réseau associatif Crésus, en particulier ceux qui ont vraiment besoin d’aide.

La méthode a fait ses preuves, toutefois, elle présente aussi quelques contraintes. Par exemple, l’emprunteur n’est pas en droit de demander d’autres crédits durant la procédure. Par ailleurs, le bénéficiaire va devoir être affiché au FICP (fichier des incidents de remboursements) jusqu’à ce que le surendettement soit totalement soldé. Il subira aussi le contrôle de toutes ses dépenses. D’autre part, le plan peut durer entre 5 et 8 ans. Dans le premier cas, il s’agit juste d’un plan de rétablissement personnel. Dans le second cas, il est question de remboursement suite à un surendettement.

Le rachat de crédits contribue alors à prévenir des formalités contraignantes. Effectivement, garder la capacité entière de gérer votre argent est nettement mieux. Avant d’entrer dans un plan surendettement, nous vous recommandons de poser vos questions à un spécialiste du courtage, dès même que vous avez des problèmes financiers. N’attendez pas d’être complètement submergés avant de vous renseigner sur le rachat de crédits.

Pourquoi l’expression « rachat de crédits » est-elle plus correcte ?

Les termes « rachats » et « regroupement » de crédits sont plus couramment utilisés pour désigner l’opération et ils la définissent parfaitement. En fait, la méthode consiste à mettre des prêts ensemble et à créer un nouveau crédit unique. De ce rassemblement, on obtient une dette, et ainsi, une somme à payer tous les mois en fonction de la capacité financière du demandeur. Nous pourrons décrire la procédure avec celle d’une bourse unique dans laquelle on met toutes les dettes en cours.

Au lieu de piocher des pièces dans les poches et dans les sacs afin de rembourser plusieurs créanciers, le bénéficiaire de cette méthode utilisera seulement une bourse où il aura rangé toute sa monnaie. De cette manière, il va ranger son budget mais aussi améliorer sa façon de dépenser. Une autre opération dénommée « restructuration de crédits » fonctionne dans le même ordre d’idées.

Popularisée en France vers 1980, le rachat de crédit avait pour but de sauver des foyers du surendettement, vu que les prêts permanents étaient nombreux et qu’à côté, l’inflation de l’immobilier faisait rage. Dans le temps, cette pratique avait semblé être un commerce juteux pour les banques de dépôts classiques. Mais lorsque les prêts à la consommation ont gagné du terrain, le regroupement de crédits a aussi suivi, au point de devenir indispensable aux consommateurs.

Toutefois, à l’image des autres services financiers, le rachat de crédits a été gravement affecté par la crise financière qui a débuté en 2007. Jusqu’à la fin de cette époque de péril économique, l’opération n’a jamais connu de réel succès à cause des taux en vigueur. L’année 2016, alors que les taux ont été au plancher dans le prêt immobilier, les regroupements de crédits ont recommencé à décoller.

Regroupement de crédits : Quelle cible ?

Aucun profil type d’emprunteur n’est vraiment ciblé par le rachat de crédits. Tous les foyers peuvent un jour en bénéficier. La seule condition à remplir est d’avoir au moins 2 prêts en cours (que ce soit immobilier, consommation ou découvert).

Par contre, on note une diversité des besoins. Il a été mentionné plus tôt, entre autres, que le demandeur pourrait vouloir réduire le montant de sa mensualité afin de financer un autre projet (acheter une maison, une voiture, aller en voyage, réparer son logement…), ou afin de faire face à des difficultés financières (diminution des recettes, naissance d’un enfant…).

Regroupement de crédits : des situations réelles

Des institutions spécialisées dans le regroupement de crédits proposent des réponses personnalisées aux demandeurs ayant des problèmes financiers. Elles suggèrent des formules de rachat à des personnes qui iront bientôt à la retraite pour pallier à la diminution des rentrées d’argent. Ceci est un exemple parmi d’autres.

Du côté de la pratique libérale (travailleurs de la santé ou autres prestataires du service tertiaire), elles procèdent de même car dans ce secteur, les recettes sont incertaines.

Suivant le même principe, ces entreprises offrent des prêts très aux conditions profitables à ceux qui ont un emploi sûr, notamment les agents de la fonction publique.

Surendettement et inscription aux fichiers des incidents

Le rachat de crédit n’exclut pas les individus déjà marqués aux registres des incidents de paiement. Il y a quand même des établissements qui se proposent de faire un rachat de leurs prêts, mais exigent quand même que la personne soit le propriétaire de sa résidence. En caution, ils demandent à ce que la maison soit hypothéquée.

En rappel, voici les 3 registres dans lesquels les incidents financiers sont marqués :

  • FCC : Fichier central des chèques (les établissements bancaires y ont accès) ;
  • FICP : Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ;
  • FN : Fichier national des chèques irréguliers (accessibles aux propriétaires de commerces).

Par contre, le regroupement de crédits n’est pas autorisé aux individus en situation de surendettement. La raison en est qu’il leur est interdit de contracter de nouveaux crédits lorsqu’ils constituent le dossier de surendettement (quel que soit la nature du prêt en question).

Avantages du courtier pour le regroupement de crédits ?

Le rôle du courtier est de servir d’agent de liaison entre l’établissement financier et le demandeur de crédits. En soumettant votre demande de fonds à travers notre site, nous allons effectuer une analyse des meilleures offres en termes de taux et de durée. Nous procèderons ensuite à la négociation de celle qui vous convient le mieux.

Pour votre regroupement de crédits, voici donc les 3 bénéfices que vous offre le courtier :

  1. Les tarifs les plus intéressants sont à votre portée. Grâce au courtier, vous aurez accès à tous les établissements financiers influents, et ainsi à des formules qui pourraient s’accorder avec votre situation ;
  2. L’économie de temps est tangible, car vous restez chez vous. Empruntis reçoit votre dossier sur la plateforme, et un agent vous répondra en 24 heures. Une fois que le dossier a été bien préparé par nos soins, il aboutira aux organismes associés ;
  3. L’accompagnement est assuré par un expert. Vous trouvez la procédure de rachat assez compliquée ? Vous êtes accompagné par nos conseillers jusqu’à l’aboutissement du nouveau crédit.

Remboursement du crédit : combien d’étapes ?

Prévoyez 4 étapes pour la procédure :

  1. Vous décidez de la somme à demander pour le rachat. Il s’agira de calculer les capitaux des prêts qu’il reste encore à rembourser;
  2. Vous contactez l’expert en courtage Empruntis. Sur le site, vous avez une page qui vous permet de soumettre rapidement votre demande. Vous aurez une réponse immédiate, mais prévoyez un délai de 24 heures pour la réponse personnalisée d’un agent;
  3. Patientez pendant que votre dossier est analysé (c’est le moment du montage). L’agent en charge de votre dossier recueillera les justificatifs nécessaires, les étudiera et les enverra aux banques associées. Vous aurez des informations en temps réel sur votre dossier ;
  4. Optez pour la formule la plus adaptée à votre cas. Une fois l’offre en main, votre signature bouclera la procédure.

Les pièces à fournir pour le dossier de rachat

La procédure nécessitera que vous décliniez des pièces justificatives, notamment pour votre identité, votre profession, vos charges familiales… Aucune liste exhaustive n’a été établie mais tout dépendra de votre situation et de votre état d’endettement.

Les voici donc :

  • Etat civil (ex : livret de famille…) ;
  • Justificatif de résidence (justificatifs de domicile de moins de 3 mois, papiers justifiant la propriété, assurance, taxe d’habitation la plus récente…) ;
  • Situation salariale (bulletins de paie les plus récents, avis d’imposition, contrat d’embauche, justificatif des autres recettes…) ;
  • Prêts effectifs (offres, échiquier d’amortissement).

Regroupement de prêts consommation : exemples de 2016

Dans ce tableau, vous avez un exemple de regroupement de prêts à la consommation :

Etat avant le regroupement

Le couple G. (homme âgé de 62 ans et femme de 66 ans) sont des anciens salariés à la retraite. Ils perçoivent 3 371,62 €, et voudraient un rachat sur l’intégralité de leurs crédits consommation :

Crédits à la consommationMensualitésSomme restante
1 crédit revolving152 €3 257,73 €
1 crédit revolving44 €1 618,91 €
1 crédit auto276,57 €11 489,19 €
1 crédit revolving26,21 €558,73 €
1 crédit revolving25 €181,93 €
1 crédit revolving0 €3 000 €

Après les comptes, leurs dépenses du mois (consommation et impôts) s’élèvent à 1 695,61 €, leur endettement atteint donc 50.29%.

Etat après le regroupement de crédits

Les crédits en cours ont tous été rassemblés. Le nouveau crédit s’élève donc 29 300 € et sera remboursé pendant 120 mois (des mensualités de 376,45 €). Voici la formule qui leur a été proposée :

Montant du créditNombre de paiements Mensualité (assurance non incluse)TAEGCoût final du prêt
29 300 €120376,45 €7.21%8 475,62 €

Grâce au rachat des crédits consommation, le couple est passé d’un endettement de 50.29% à 44.09%. Il ne leur reste plus que 376,46€ à régler chaque mois au lieu de 500€ et plus.

Regroupement de crédits hypothécaires : exemple de 2016

L’exemple suivant est celui d’un regroupement de crédit hypothécaire (crédit immobilier et prêts conso) :

ETAT AVANT LE RACHAT

Le couple B. (Monsieur a 49 ans et Madame 45 ans) ont des revenus respectifs de 2 133 € et de 1 991 €. Le montant de leurs dépenses par mois s’élève à 1 390 €. Ils demandent un rachat de leurs crédits en cours.

CréditsMontant à payer par moisSomme restante
1 crédit immobilier800 €79 730 €
4 crédits conso589 €35 160 €

Le regroupement intègre aussi 3 découverts équivalant à 1 600 €.

Le niveau d’endettement du couple est de 33.71%.

Etat suite au rachat

Voici les modalités de la formule de rachat qui leur a été suggérée :

Montant du créditNombre de paiementsMensualité (assurance non incluse)TAEGCoût final du prêt
130 000 €180880,58 €3.44%34 794,93 €

Dans la procédure, il y a aussi une requête de trésorerie s’élevant à 7 220 €. Les frais du notaire et de traitement du dossier y sont déjà intégrés.

A la suite de la procédure, la mensualité a été révisée à 880,58€ et le niveau d’endettement est descendu à 21.35%.

Tout regroupement de crédits (immobilier ou consommation) peut être pris en charge par Empruntis, et ce, avec les meilleurs résultats.

Délais appliqués au regroupement de crédits

Pour soumettre une demande de rachat de crédit, il faut un montage de dossier. C’est le courtier qui s’en charge. Ceci a pour but de comparer les offres des établissements financiers afin de choisir la formule la plus adaptée à chaque situation spécifique.

Délais légaux :

  • Lors du dépôt de dossier chez un spécialiste du regroupement de crédits, il faut prévoir une attente pour avoir la réponse. L’établissement ne donnera son accord qu’après une réunion et une discussion sur l’engagement. Aussi, il faut compter 10 jours environ avant d’avoir l’accord. Cela est appelé « délai d’instruction ».
  • Une fois que le rachat de crédit a été accepté, une offre vous sera proposée. Il vous sera accordé un délai de 10 jours pour réfléchir et adhérer ou non à la proposition. Sans signature de votre côté, vous n’êtes encore soumis à aucun engagement. Afin d’activer le processus, ce délai peut passer à 8 jours.
  • Une fois l’offre signée, celle-ci s’applique mais entretemps, le délai de rétraction prévue par la législation Lagarde doit s’écouler (14 jours).

Le déblocage de fonds pour un regroupement de crédits nécessite donc une attente dans un laps de temps de 10 à 21 jours, bien que le reste à payer soit un montant minime. Il faut quelques semaines lorsqu’il faut prévoir une caution ou la mise en hypothèque d’un bien.

Documents nécessaires à la demande

Pour rendre votre démarche plus simple, nous vous informons des papiers nécessaires à la préparation du dossier.

Servez-vous de la liste en cochant les documents déjà prêts. Un dossier bien rempli a de meilleures chances d’être rapidement reçu. Renseignez-vous auprès d’un courtier pour toutes les questions concernant les papiers utiles à la procédure.

Pour les propriétaires :

  • Reproduction de la carte d’identité (valide)
  • Reproduction du contrat de mariage (en entier)
  • Reproduction du livret de famille (en entier)
  • Justificatif de divorce (en entier)
  • Justificatif de résidence (facture d’électricité ou téléphone)
  • Reproduction de la taxe foncière (en entier)
  • Reproduction de la taxe d’habitation (en entier)
  • Relevé d’identité bancaire (RIB)
  • Reproduction des 3 fiches de paie récentes + fiche du dernier mois de l’année précédente
  • Personne à la retraite : Reproduction du bulletin de pension le plus récent
  • Reproduction du dernier avis d’imposition (en entier)
  • Reproduction de l’attestation des allocations familiales (le cas échéant)
  • Document prouvant tout autre revenu (loyer ou Assedic)
  • Reproduction des 3 relevés bancaires les plus récents (avec justifications des opérations excédant 300 euros)
  • Reproduction des offres et échéancier d’amortissement des crédits consommation en cours
  • Reproduction des offres et échéancier d’amortissement des crédits immobiliers en cours
  • Reproduction entière du titre de propriété
  • Reproduction de l’estimation notariée du logement
  • Justificatif d’assurance habitat (valide)
  • Mandat de demande de financement

Pour les personnes locataires :

  • Reproduction de la carte d’identité (valide)
  • Reproduction du contrat de mariage (en entier)
  • Reproduction du livret de famille (en entier)
  • Justificatif de divorce (en entier)
  • Justificatif de résidence (facture d’électricité ou téléphone)
  • Reproduction de la taxe foncière (en entier)
  • Reproduction de la taxe d’habitation (en entier)
  • Relevé d’identité bancaire (RIB)
  • Reproduction des 3 fiches de paie récentes + fiche du dernier mois de l’année précédente
  • Personne à la retraite : Reproduction du bulletin de pension le plus récent
  • Reproduction du dernier avis d’imposition (en entier)
  • Reproduction de l’attestation des allocations familiales (le cas échéant)
  • Document prouvant tout autre revenu (loyer ou Assedic)
  • Reproduction des 3 relevés bancaires les plus récents (avec justifications des opérations excédant 300 euros)
  • Reproduction des offres et échéancier d’amortissement des crédits consommation en cours

Restructuration des dettes

Le regroupement de crédits doit souvent s’accompagner d’une restructuration lorsque le demandeur a trop de créances en cours. Cela consiste à réunir les dettes en cours pour en faire un crédit unique, et donc un règlement unique tous les mois. Ce recours sert à diminuer le taux d’endettement du particulier qui, normalement, ne devrait pas dépasser la barre des 33%. Pour que la restructuration se passe de la meilleure façon, l’intervention d’un courtier est indispensable. Grâce au courtier, il est possible de calculer l’opération sans payer de frais supplémentaire, et de s’informer des formules possibles. La simulation sert à déterminer la rentabilité de la procédure et de choisir la banque à laquelle se confier.

En pratique, une restructuration de créances ressemble à n’importe quel regroupement. L’institution financière paie pour l’ensemble des dettes d’un particulier, puis il met en place un prêt unique. Les mensualités prochaines seront donc réduites, causant ainsi la dégression du taux d’endettement. Ainsi, le remboursement du nouveau crédit se fera dans un délai plus étalé.

La restructuration des créances se décline sous deux formes : celle du crédit immobilier (qui peut être une hypothèque), et celle du crédit consommation (dont le remboursement peut se poursuivre sur 15 ans. Ces deux types de procédures s’adressent à tous les profils de particuliers, qu’ils aient un bien immobilier ou qu’ils soient locataires, qu’ils soient salariés ou à la retraite.

Restructuration de crédits

En parallèle, cette opération sur les crédits en cours permet d’apporter un équilibre sur les finances du demandeur. Grâce à la restructuration, les prêts sont rassemblés de manière à ne faire qu’un seul. En pratique, la procédure est l’achat d’une portion ou de l’intégralité des prêts, puis d’en créer un nouveau pour faire baisser le niveau d’endettement de la personne en dessous de 33%. Les crédits concernés par cette solution sont notamment les crédits travaux, immobiliers, personnels, revolving, dettes fiscales et les différents prêts à la consommation.

Restructurer les crédits consiste à racheter les crédits en cours pour en faire un seul. La procédure est donc plus ou moins identique au rachat proprement dit. En remaniant les crédits, on obtient un allongement du délai de remboursement, et le côté pratique d’une mensualité unique. Les avantages sont aussi l’augmentation de la somme restante après le règlement des charges principales et du crédit (reste à vivre) pour avoir un meilleur budget au cours du mois, ou encore d’avoir une somme toute prête en cas de dépenses inattendues ou de la diminution des rentrées d’argent du foyer.

La restructuration des créances se décline aussi sous deux formes : celle du crédit immobilier (plusieurs prêts ou une hypothèque), et celle du crédit consommation (concernant tous les types de prêts conso cumulés) censée adoucir vos mensualités.

Rachat de crédit : mode opératoire

Afin d’instaurer une nouvelle entente permettant la réduction de la somme à payer chaque mois, l’établissement bancaire va rassembler tous les montants des crédits que vous n’avez pas encore fini de liquider. Cela concerne les crédits auto, immobilier, les prêts à la consommation…

Il va alors analyser votre mode de vie pour voir quelles sont les sorties d’argent incontournables. Le calcul des dépenses et des créances en cours va définir le montant qui restera pour votre quotidien (le reste à vivre), votre aptitude à rembourser, ainsi que votre taux d’endettement.

Pour qu’une demande de rachat de crédit soit acceptée par une banque, il faut en premier lieu que votre taux d’endettement n’excède pas 33%. Voici comment calculer cet indicateur :

Taux d’endettement = Charges incompressibles / Rentrées d’argent

Ce calcul tient compte de toutes les charges, indépendamment de leur répétition, mais aussi de sommes à régler sur tous les prêts, le loyer, toutes les dépenses du quotidien, les paiements à faire sur les enfants à charge (pension). Le calcul des rentrées d’argent intègre le salaire, les subventions de l’Etat, ce que vous percevez de vos biens immobiliers et terrains, la rente…

Suite à une évaluation soigneuse de ces données, la banque cerne l’état des finances de la personne, en faisant une comparaison des dettes courantes avec celui du rachat de crédit. En effet, la procédure n’est pas exempte de frais (traitement du dossier, transfert de l’assurance…).

En plus de la situation financière, la quête d’une formule de rachat parfaitement convenable à votre situation personnelle demande aussi qu’on se penche sur votre vie familiale. Ce dernier examen requiert donc que vous décliniez votre situation matrimoniale (mariage ou non, enfants dans le foyer ou non), ainsi que votre profession (poste que vous occupez, position dans l’entreprise, retraite, chômage).

Soyez prudent car banques classiques et virtuelles luttent avec acharnement en proposant des offres de toutes sortes pour le regroupement de crédits. Afin d’obtenir la formule qui convient le mieux à vos possibilités, ne vous pressez pas, étudiez minutieusement chaque proposition. Le rachat de crédit est moins courant chez les établissements traditionnels. Vos avantages se trouvent auprès de ceux qui en ont vraiment l’expertise.

Offres de rachats de crédits : comment parfaire votre sélection ?

Lorsque les prêts s’accumulent, deux options semblent attirantes mais peuvent causer la confusion : renégocier son crédit ou faire racheter son crédit. Pour sélectionner la solution la plus convenable, il faut tenir compte de la situation financière et du but de la procédure. Normalement, si l’on souhaite avoir un montant conséquent, il vaut mieux opter pour le rachat de crédit.

Cependant, avant de se presser, il vaut mieux avoir toutes les informations nécessaires, mais aussi connaitre les risques, et donc choisir de façon éclairée pour optimiser les gains obtenus par la procédure.

La procédure en question exige alors que le demandeur expose sa situation financière. Les contrats des crédits en cours devront donc accompagner son dossier. Le tableau qui détaille les échéances des différents prêts non liquidés pourrait aussi être requis. Cette fiche donne des détails sur les sommes qu’il reste à payer et les dates, ainsi que les intérêts.

Par ailleurs, si le rachat est motivé par le besoin d’un montant en plus (destiné à un projet spécifique), la banque demandera des papiers justificatifs. Parmi les exemples de projets, il y a notamment les réparations sur l’habitation qui nécessiteront alors des devis des futurs manœuvres.

Un deuxième contrat de crédit implique aussi le transfert de la couverture assurantielle que les banques exigent. Cette procédure peut générer des épargnes comptés en milliers d’euros, sous réserve de choisir prudemment après une comparaison minutieuse des offres disponibles. De plus, avec les amendements de 2010 sur la loi Lagarde et de 2014 sur la loi Hamon, le demandeur de crédit est complètement libre de choisir son pourvoyeur d’assurances.

Enfin, les emprunteurs qui craignent que le rachat de crédit puisse augmenter leurs dépenses devraient plutôt penser aux suites possibles d’une impossibilité de régler toutes les dettes. Le premier effet sera l’application de sanctions financières. Le second sera d’ordre administratif, surtout si les impayés finissent par un interdit bancaire ou à l’inscription du registre des incidents de la Banque de France.

Regroupement de crédits : prévisions pour 2018

Faute de renseignements clairs, on confond souvent le surendettement avec la procédure de rachat de crédits. Certains individus proscrivent la pratique en argumentant que le coût total serait exorbitant. Puis, le public reste sur ses gardes en raison des escroqueries bien que des plateformes sérieuses apportant de vraies réponses aux personnes dans le besoin existent vraiment.

Cependant, les statistiques dénotent le gain de popularité du refinancement de crédit en France (sans les procédures de renégociation de crédits immo), avec un marché pesant 17 milliards d’euros. Bien que le regroupement ne soit pas si magique sur toutes les situations d’endettement, il contribue à renverser la tendance dans certains cas tragiques.

D’après Wannawin, le demandeur-type venant pour un rachat de crédit entre dans les 39 ans, salarié percevant mensuellement 3078 € nets. Le nombre moyen de prêts à regrouper avoisine les 3,1. En cas de demande de rachat sur des prêts consommation, le montant atteint généralement 36 253 €. Par contre, avec un prêt immobilier en plus, celui-ci peut aller jusqu’à 195 585 € en moyenne.

A l’inverse des croyances populaires, les demandeurs de rachat sont donc des individus matures, dont les salaires dépassent ceux de la moyenne, et le nombre de crédits à regrouper est assez restreint.

Le rachat sert souvent à financer d’autres projets, comme la participation à un projet immobilier, ou encore la prévision de la diminution des rentrées d’argent (à l’approche de la retraite), mais aussi pour faire face à des difficultés au quotidien (en cas de maladie ou de séparation).

Quand la pression par les services fiscaux est énorme, que le compte doit subir des prélèvements, les banques incitent les foyers à faire des calculs pour simuler le rachat de crédits afin de réaliser ce qu’ils peuvent y gagner. Quel que soit le but, retrouver la sérénité dans les comptes de la famille en réduisant les sommes à rendre chaque mois, ou encore obtenir un moyen de financer un nouveau projet sans devoir contracter un autre crédit, la procédure est tout à fait envisageable.

5 Réponses à vos questions avant la décision d’un regroupement de crédits

Quels frais doit-on prévoir pour la procédure ?

Quel coût doit-on mettre dans le regroupement de crédits ? Même si le fait de rassembler vos dettes en un crédit unique va diminuer la somme à payer tous les mois et que vous jouirez d’une durée plus longue, il est quand même indispensable de connaitre ce que vous allez payer pour une telle procédure. Wannawin vous explique le mode opératoire pour un rachat de crédits et vous expose clairement les coûts.

IRA ou indemnités de remboursement anticipé

Lorsque les prêts en cours sont remboursés en avance, une sanction financière est à prévoir. Cette indemnité à payer à l’établissement bancaire sert à clore le crédit. En fait, en étant remboursée en avance, la banque perd ses intérêts sur la durée prévue, d’où les IRA.

Les IRA servent donc à combler partiellement le vide créé par le remboursement trop tôt. Elles sont régies par la loi, et sont valables sur les crédits à la consommation mais aussi sur les crédits immobiliers.

Dans le cas d’un prêt à la consommation, les IRA ne sont attribuées qu’aux contrats signés après la date du 1er mai 2011. Au cas où le prêt dure encore plus de 12 mois, le calcul de ces indemnités équivaut à 1% de la somme à rembourser en avance. Si la durée est inférieure à ce laps de temps, l’IRA équivaudra à 0,5 % de la somme à rendre.

Dans le cas d’un crédit immobilier, la limite des IRA est de 3% de la somme qui reste à payer, ou un montant égal aux intérêts sur 6 mois, avec application d’un taux moyen.

Dans le cas d’un crédit permanent, du paiement d’un découvert, ou d’un crédit à taux modulable, la banque ne peut pas réclamer de sanction financière de ce genre.

Frais sur les prestations d’assurances

Pour établir le nouveau prêt, il va falloir prendre un nouveau prestataire d’assurance, notamment si un prêt immobilier occupe une grande partie de la dette. Les établissements bancaires réclament une assurance pour ne pas prendre le risque de ne pas se faire rembourser, mais aussi pour faire face aux événements imprévus de la vie (décès, licenciement, maladie au long cours).

L’ajout d’une couverture assurantielle à un prêt immobilier n’est pabanques une exigence de la loi. Toutefois, l’accord du prêt est difficile à obtenir si vous n’avez pas cette sorte de caution. En tant que demandeur, il va falloir souscrire une assurance décès invalidité permanente et définitive. C’est la formule la plus basique à détenir.

Par la suite, vous pourrez y additionner des garanties supplémentaires (pour la perte d’emploi, par exemple). Soyez prudent car l’assurance emprunteur peut avoir un coût assez élevé.

Le regroupement de crédits implique l’impossibilité de reprendre votre ancien pourvoyeur d’assurances aux mêmes conditions que lors de la première souscription. Prévoyez donc l’augmentation du montant des primes. Pour être sûr, faites une comparaison minutieuse des formules, par l’intermédiaire de Wannawin.assur

Frais de garantie

La procédure de rachat de crédits doit avoir une garantie s’il s’agit un prêt immobilier. La nouvelle banque qui s’occupe de l’opération va donc réclamer la mise en hypothèque du logement (c’est la garantie contre les impayés). D’autre part, la banque pourrait demander une caution soit par une personne morale, soit par un établissement financier qui garantit crédit. Il faut prévoir les frais inhérents à la garantie.

Frais annexes

Bouclons l’énumération des frais inhérents au regroupement de crédits par les « annexes » car ceux-ci changent et peuvent être négociés.

D’entre ces frais, il y a ceux du traitement du dossier. En effet, le nouvel établissement bancaire va certainement vous facturer le temps passé sur l’opération via ces frais. Généralement, il est possible d’en discuter, surtout si vos arguments sont bien fondés.

Ceux-ci peuvent être la pertinence de votre dossier, la présence de vos avoirs sur des comptes dans cette banque, le virement de votre salaire sur un compte à vue… Dans ces cas, la banque vous exemptera des frais de traitement en tant que geste commercial.

Si vous faites intervenir un courtier pour parfaire l’opération, celui-ci pourrait vous demander des « commissions de courtage ». Grâce aux modalités profitables que le courtier vous fait gagner, vous allez pouvoir atténuer ces frais.

Les honoraires du courtier sont souvent à payer lorsque votre demande de rachat de crédits est acceptée. Ils peuvent aussi être intégrés dans le plan. Quelle que soit la situation, attendez d’avoir un accord sur votre demande avant de verser une quelconque somme. L’évaluation de la faisabilité ne vous engage en rien et n’est soumise à aucun frais.

Comment joindre de nouveaux plans au regroupement de crédits ?

Il est fort possible de financer de nouveaux plans par l’intermédiaire d’un regroupement de crédits. Les institutions financières savent pertinemment que les foyers fourmillent de projets, et qu’un rachat de crédit peut être un moyen de financer ces plans. Comment procéder à une association parfaite ? Continuez à lire pour être informé au mieux sur la question.

Le regroupement pour réaliser un projet tout neuf

Vos prêts se cumulent, et vos finances sont serrées. Vous avez des idées, mais vous ne croyez pas qu’il soit possible de les réaliser ? Vous vous trompez. Le financement obtenu par un rachat de vos crédits vous permettra de placer assez d’argent dans ce nouveau projet. Lors de la procédure, vous pourrez obtenir un montant supplémentaire (un autre crédit ou des liquidités) qui vont s’additionner au rachat de vos crédits initiaux.

Des ressources additionnelles pour réaliser votre projet

Des ressources en plus, dénommée « trésorerie d’appoint » sont en fait un montant non affecté. Fonctionnant de la même manière qu’un crédit personnel, cette somme ne requiert aucun justificatif quant à l’utilisation. Cependant, il est important d’accompagner votre demande de motifs solides. Quelle est cette ébauche de projet ? Vous pensez réparer votre intérieur ?

Vous envisagez d’acheter un modèle de voiture plus récente et vous débarrasser de l’ancienne ? Sachez que ces ressources ne servent pas à augmenter les dépenses, à moins que celles-ci soient vraiment fondées. Le but du rachat est de rétablir la barre de vos finances tout en concrétisant vos plans de vie.

Un prêt en plus pour la réalisation de votre projet

Il est aussi possible de prendre un autre crédit pour compléter le rachat des crédits en cours. Si votre logement nécessite des travaux, ou que vous souhaitez emmener vos enfants en vacances, ou que vous avez besoin d’une voiture plus grande, vous allez pouvoir profiter d’un prêt affecté.

Cela signifie que ce nouveau prêt va faire partie du rachat. Ainsi, le capital débloqué suite à cette demande va être additionné au coût du rachat de crédits. Toutefois, en tant que prêt affecté, celui-ci fonctionnera d’une autre manière que la trésorerie d’appoint.

Ainsi, vous allez devoir justifier votre demande de crédit supplémentaire pour obtenir les fonds. Si vos plans concernent des travaux dans votre logement, il vous faudra présenter des devis de la part des artisans pour que vous ayez l’argent sur votre compte.

Solliciter un financement de votre nouveau projet

Vous avez décidé de solliciter une trésorerie d’appoint ou un nouveau prêt en même temps que le rachat de vos crédits. Evaluez soigneusement la portée d’une telle décision. En faisant la demande d’un montant supplémentaire, vous aurez une diminution de vos mensualités (obtenue par la réunion des anciens prêts) pour que la trésorerie soit intégrée sans que votre niveau d’endettement n’augmente.

Votre dossier sera passé à la loupe par les banques, qui définiront alors la formule la plus convenable en tenant compte de votre profil et des mouvements d’argent impliqués. Nos spécialistes du regroupement de crédits vous accompagnent dans la préparation du dossier, et peuvent intervenir auprès de nos associés pour le présenter à votre place.

Vous bénéficierez aussi d’une orientation dépendant de vos plans et de la somme qu’il vous faut. Vous ne savez pas quel choix faire entre le nouveau crédit et la trésorerie d’appoint ? Lequel est le plus avantageux ? Les demandeurs de rachat ont chacun leurs réponses.

Avec notre équipe, vous aurez un soutien et des réponses. Nous promettons une réponse dans les 24 heures concernant la faisabilité de votre projet. Nous prenons part activement à votre place dans toutes les actions de la procédure. Prenez contact pour plus d’informations.

Quid de la possibilité de rachat pour la profession libérale

La banque va étudier soigneusement votre dossier. Elle scrutera vos dettes personnelles et professionnelles.

Il existe des établissements qui en ont fait leur spécialité. Remarquez toutefois que le logement que vous mettrez en hypothèque est tenu d’être le vôtre, et son usage doit être votre résidence personnelle.

L’emprunt à taux modulable est-il risqué ?

Si vous faites la demande d’un regroupement de crédits à taux modulable, la banque se chargera de revoir régulièrement le taux. Cela se fait notamment tous les ans, à la date de souscription du crédit, et se base sur les fluctuations du marché financier.

La variabilité des taux dépend notamment de l’Euribor, un taux de référence utilisé par les établissements bancaires. Il s’agit d’un taux croissant dans une marge de 1 à 3%. La marge diminuera à mesure que la situation s’améliore.

Il y a de réels bénéfices à la souscription à un crédit dont le taux est modulable. Au début du délai de remboursement, la banque applique des taux faibles, en comparaison avec les crédits dont le taux est fixe. La diminution des taux selon la situation du marché affecte les mensualités. Vous pourrez alors effectuer un remboursement par anticipation pour vous prévenir des taux qui grimpent. Enfin, il est possible de passer d’un taux modulable à un taux fixe sur le même crédit, mais cela doit être mentionné dans une clause du contrat.

En conséquence, le crédit est doté d’un taux modulable dans un but spéculatif. En cas d’élévation des taux, les effets peuvent être désastreux car l’aptitude du demandeur à rembourser pourra être mise à mal. Cependant, lorsque les taux diminuent, la situation sera très avantageuse.

Il est donc recommandé de demander un regroupement de crédits avec des taux modulables, en tenant compte de la nature du prêt (prêt immobilier pour une résidence), de la somme et du délai de remboursement.

En tant que propriétaire : dois-je utiliser mon logement en tant que garantie ?

Non, une demande de rachat sans la mise en hypothèque est tout à fait possible. Seulement, le délai de remboursement n’excèdera pas 12 ans.

Par contre, si vous voulez faire diminuer le montant à payer tous les mois, optez pour un crédit sur des années en plus (25 ans au maximum) en utilisant votre logement comme garantie.

Vous serez aussi intéressé par :

MACSF La MACSF a été mise en place depuis 1935 par Charles Vauzanges, sous l’appellation de Mutuelle Confé...
Cofidis Cofidis, comme toutes les entreprises sur le net qui fournissent des prêts à la consommation sont dé...
Caisse d’Épargne Évaluation et avis sur la Caisse d’Épargne Donner son avis sur une banque après une évaluation dign...
Option binaire L’option binaire est un système de trader qui s’appuie sur la baisse (put) ou la hausse (call) du co...
Crowdfunding Promu par les pays anglo-saxons, le financement participatif ou « crowdfunding » est une action fais...
Assurpeople Notre avis sur l’assurance Assurpeople De nombreuses plateformes proposant des assurances font leur...
eToro eToro LA plateforme de trading social ? Voici notre Avis 2019 Il est compliqué de comparer eToro...
Forex Qu’est-ce que le Forex ? Vous allez découvrir la manière dont le plus grand et le plus volatile des...

Lost Password